Memorex, Cindy Van Wilder

memorex

L’histoire : 2022. Cela fait un an que la vie de Réha a basculé. Un an que sa mère est morte dans un attentat contre sa fondation, Breathe, qui promeut un art contemporain et engagé. Un an que son père, un scientifique de génie, ne quitte plus Star Island, l’île familiale. Un an qu’Aïki, son frère jumeau, son complice de toujours, s’est muré dans une indifférence qui la fait souffrir.
Le jour de ce sinistre anniversaire, la famille est réunie sur l’île : c’est le moment de lever les mystères, les tabous, les rancoeurs que Réha ressasse depuis un an. Au cœur de l’énigme : Memorex, la multinationale pharmaceutique de son père, ainsi que ses expérimentations sur la mémoire. Des expérimentations qui attisent les convoites de personnages puissants et sans scrupules, prêts à tout pour accomplir leurs rêves les plus fous.

Mon avis : Mais que cela fait du bien, de se replonger dans l’imaginaire de Cindy Van Wilder ! Souvenez-vous : j’avais ADORÉ les trois premiers tomes de sa série Les Outrepasseurs, cocktail détonant d’originalité et d’émotions, dont le quatrième opus promet d’ailleurs de bien belles surprises. Avec Memorex, c’est un tout autre univers qu’explore notre chère auteure, se frottant cette fois-ci au thriller anticipatif… Et avec brio !
Il y a un an, Réha et son frère jumeau Aïki ont réchappé à un attentat suicide. Un attentat visant expressément leur mère, artiste reconnue et militante engagée, alors qu’elle donnait une réception présentant son œuvre. Depuis lors, les jumeaux n’ont plus jamais été les mêmes : si Réha s’est peu à peu raccrochée à la vie avec l’aide de sa meilleure amie, gardant au fond d’elle même une rancœur et une colère impossible à faire taire, Aïki s’est totalement replié sur lui-même, semblant avoir oublié l’existence de sa sœur. C’est donc avec angoisse que la jeune fille voit arriver les vacances de Thanksgiving, qu’elle devra passer sur l’île familiale en compagnie de ce jumeau qu’elle ne reconnait plus et d’un père bien trop absent, afin de commémorer le premier anniversaire du décès de celle qui les maintenait unis.  Mais peut-être est-ce surtout l’occasion pour la jeune fille de lever le voile sur ces secrets qu’on lui cache,  ces non-dits qui lui pèsent terriblement…
Pour une réussite, c’en est une ! Je me suis plongée dans cette lecture sans savoir de quoi il retournait, faisant aveuglement confiance à Cindy : et le fait est que j’ai passé un excellent moment. Sur les charbons ardents, certes, mais tout de même. Et j’avoue avoir été surprise ! Comme je vous le disais, j’avais été charmée par son aisance à mêler légendes, fantasy urbaine et intrigue de haut vol. La thriller ne semblait donc pas faire partie de sa zone de confort… Et pourtant, pourtant ! C’est comme si elle avait fait ça toute sa vie : j’ai été de suite happée par cette intrigue qui nous met les nerfs en pelote et nous tient en haleine du début à la fin : chapeau bas ! Si cela démarre doucement, Cindy prend bien soin d’éveiller notre curiosité en ne nous disant pas tout (loin de là !) : notre esprit ne tarde pas à fourmiller de questions, et l’on ne souhaite qu’une chose… Poursuivre notre lecture, pour en obtenir les réponses. Et puis, peu à peu, les choses s’accélèrent. Jusqu’à devenir parfaitement intenses dans le dernier tiers du roman, où les révélations s’enchainent et les rebondissements pleuvent : nous voici entrainés dans un véritable huis-clos, notre cœur battant la chamade.  La plume de l’auteure sied parfaitement à l’atmosphère extrêmement tendue du roman : elle va à l’essentiel, donnant des détails où l’on en a besoin et laissant la part belle à l’action. Sachez-le : vous avez entre les mains un véritable page-turner !
Côté personnages, nous retrouvons avec joie son habileté à croquer des portraits saisissants, profonds, humains. J’ai été touchée par Réha, cette jeune fille si fragile et si forte à la fois, pleine de doutes et de questions restées sans réponse. Sa détresse m’a émue, et j’ai admiré sa détermination à faire face à l’adversité. Aïki, que l’on découvre davantage sur la fin de notre lecture, m’a bouleversée… Mais je ne vous dirai rien de plus. Ni sur les autres, d’ailleurs : j’aime autant vous laisser la surprise. La galerie est restreinte, certes, mais ce n’en est que mieux : nous prenons ainsi le temps de les découvrir à notre aise.
Côté univers, je ne vous en dirai pas non plus énormément : sachez seulement que l’auteure nous en réserve de belles. Contrairement à sa précédente série, elle choisit ici de nous projeter dans un futur proche, dans lequel certains domaines scientifiques auront fait d’immenses avancées… Mais chut ! Je ne dis rien, promis 😛 C’est savoureux et intrigant, voilà !
En somme, j’ai passé un EXCELLENT moment. Que je quitte à regret, tant cela m’a paru court ! Mais quand on dévore la moitié du roman en l’espace d’une soirée, forcément… 😉

En bref, c’est un grand OUI pour ce nouveau roman de Cindy Van Wilder ! L’auteure s’offre un tout nouveau terrain de jeu avec le thriller anticipatif, et le résultat en vaut sacrément la peine : on est pris dans ses filets dès les premiers chapitres, et l’on reste volontiers captifs jusqu’à la toute fin, qui nous laisse… Pantelants, chavirés, soufflés. Un grand OUI, vous dis-je !

On en redemande

On en redemande !

Pour marque-pages : Permaliens.

5 Commentaires

  1. Salut Bouchon, Memorex était un livre qui ne me tentait pas du tout, du tout et j’ai lu ta chronique. Comme La tête dans les livres ou Le chat du Cheshire, tu fais partie des blogueuses capable de me vendre un livre en quelques lignes. Tentatrice va 🙂
    Ps: Je suis ravie que vous ayez trouver un appartement pour toute ta petite famille. A bientôt.

  2. Comme toujours une superbe chronique qui rend un bel hommage à ce livre! Je ne réussirai pas à faire mieux; mais j’espère faire passer à quel point j’ai aimé comme tu le fais !
    Poutous !

  3. Tantantan, je suis curieuse 🙂

  4. Encore une super chronique très tentante ! Ma wishlist ne te remercie pas. En plus je ne connais pas l’auteure puisque je n’ai jamais lu Les Outrepasseurs !

  5. Trop contente d’avoir ce livre dans ma pal après avoir lu ta superbe chronique *-* !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *