Les filles de l’Orage, Kim Wilkins (Le sang et l’or #1)

Les filles de lorage

Traduit par Nenad Savic

Se le procurer :
Decitre FNAC-logo-noir-et-blanc-UNE-communication

L’histoire : Victime d’un sortilège, le roi du Thyrsland est dans le coma. Si ses ennemis viennent à l’apprendre, ce sera le chaos. Craignant pour sa vie et l’avenir du peuple, ses cinq filles entament un périlleux voyage afin de le sauver, plaçant tous leurs espoirs dans une mystérieuse adepte de la magie vivant aux frontières du nord. Personne n’ose affronter la fille aînée du roi, Bluebell, soldate féroce et tatouée, chef de guerre prétendument invincible. Or ses sœurs – Ash la loyale, Rose la belle, Willow la pieuse et Ivy l’incertaine – ont chacune des secrets qui, s’ils étaient révélés, risqueraient d’avoir des conséquences désastreuses… pour le royaume tout entier.

Mon avis : Faible que je suis, c’est avant tout la couverture de ce roman qui m’a attirée. Je la trouve assez mystérieuse, pour tout vous dire : qui est cette femme, qu’attend-elle ? Confiante, je m’y suis plongée sans aprioris et pleine d’espoir. Et si j’ai lu assez rapidement la première partie du roman, la seconde a quelque peu douché mon enthousiasme. Explications !
Le roi du Thyrsland est à l’article de la mort : victime d’une malédiction dont on ignore le commanditaire, sa vie ne tient plus qu’à un fil. Bluebell, sa fille ainée et héritière du royaume, est prête à tout pour le sauver : réunissant ses quatre sœurs – Ash, aux pouvoirs étranges, Rose dont le cœur pourrait bien mener le royaume à sa perte, et Willow et Ivy, jumelles, l’une étant aussi pieuse que l’autre volage -, elle décide de conduire la troupe dans les confins du royaume afin d’y trouver de l’aide du côté des sous-magiciens, ces hommes vivant reclus loin de tous, réputés particulièrement dangereux et puissants. Mais Bluebell, habituée à affronter ses ennemis sur un champ de bataille, ignore encore que le danger ne se terre pas où elle l’imagine, et qu’il ne lui suffira pas de brandir son épée pour le faire fuir…
ALORS. Déjà, un bon point : enfin, des filles ! QUE des filles, ou presque ! Même si les héroÏNES sont en passe de devenir monnaie courante en fantasy, un groupe de nanas… C’est assez rare pour être souligné. Ceci dit, sur cinq, bien peu m’ont touchée : Ash et Rose, oui, même si le comportement inconstant de la seconde m’a parfois agacée. Bluebell m’a laissée assez dubitative : c’est une grosse brute assez peu réfléchie, trop occupée à terroriser son monde pour se poser un instant et s’éclaircir les idées. Le fanatisme de Willow est très mal passé (il faut dire que la période me rend assez intolérante vis-à-vis de ce genre de comportement), et Ivy… Ivy remporte la palme de la sœur la plus idiote des cinq. Que n’aurais-je donné pour pouvoir aller lui en coller une ! Quelques personnages masculins parsèment également le récit, mais un brin trop fades pour que j’en parle ici. L’un dans l’autre, j’ai été un petit peu déçue par le manque de profondeur des personnages, principaux ou secondaires : ils ont tous une identité très forte, mais on s’arrête là : leur psychologie reste assez peu fouillée, donnant à l’ensemble de la galerie un côté un peu simple que l’on peut regretter.
Côté intrigue, c’est assez prenant… Au début : j’ai rapidement été prise par ma lecture, ma curiosité éveillée par ce mystérieux sortilège et cette quête semblant quelque peu inespérée. Les rebondissements s’enchainent, et les révélations ne manquent pas : globalement, Kim Wilkins tire plutôt bien son épingle du jeu. Ceci dit, j’ai trouvé que la fin tirait un peu en longueur : non pas que je me suis lassée, mais… J’avais hâte d’en terminer, de voir comment tout cela allait se finir.
Globalement, j’ai donc passé un bon moment… Un peu en deçà de ce que j’avais imaginé : c’est divertissant, mais pas excellent. Le deuxième tome rehaussera-t-il le tout ? La fin de celui-ci nous donne toutes les raisons d’espérer !

En bref, un premier tome qui pêche par certains côtés, restant un peu trop superficiel à mon goût. Ceci dit, la plume agréable de l’auteure et une intrigue somme toute assez rythmée font de ce premier tome une lecture agréable !

`Un bon moment

Pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Ho, j’dois avouer que j’étais assez intriguée par ce bouquin, surtout par Bluebell. Ça change, une nana chef de guerre, mais… Du coup je crois qu’il vaut mieux pas que je le lise, parce que pour le coup j’aurais eu des attentes énormes, et du coup les personnages ont l’air hyper caricaturaux avec un seul trait de personnalité.
    Et je déteste ça. ‘-‘
    Je suis déçue aussi !! :v

  2. C’est exactement la critique que je redoutais en lisant le résumé >___< La couverture m'a aussi beaucoup attirée mais avec un groupe de filles qui sont déjà décrites de manière un peu caricaturale sur le résumé je craignais que les héroïnes soient au final superficielles.

    Dommage ! Mais merci de partager ta chronique avec nous ^^

  3. Étonnant! J’avoue que je n’en attends pas spécialement beaucoup mais un minimum pour l’avoir acheté. Si l’intrigue est aussi bien que tu le dis, ça devrait aller. Après, il faut se dire que c’est le premier tome. Il arrive que pour certaines sagas, le premier tome ne soit pas terrible. Ce qui est dommage. je vais me raccrocher à ça.

  4. Ping :L’épée de l’hiver, Marta Randall – Les lectures de Bouch'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *