La fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains, Catherynne M. Valente

LaFilleQuiNaviguaAutourDeFeerie

Traduit par Laurent Philibert-Caillat

Se le procurer :
Decitre FNAC-logo-noir-et-blanc-UNE-communication

L’histoire : Septembre est une jeune fille qui aspire à l’aventure. Quand elle est invitée en Féérie par le Vent Vert et le Léopard des Petites Brises, bien sûr, elle accepte. Qui ne le ferait pas à douze ans ? Mais Féérie est dans la tourmente, sous le règne écrasant d’une Marquise maléfique. Cheminant en compagnie d’un vouivre amoureux des livres et d’un garçon bleu bien étrange, presque humain nommé Samedi, elle perdra : son ombre, sa chaussure, son cœur et bien sûr son chemin. Mais elle trouvera le courage, l’amitié, une cuillère un peu spéciale et bien plus encore. Elle seule détient la clef qui rétablira l’ordre et le bonheur en Féérie… Il n’y avait pas eu de monde si envoûtant, de personnages si originaux depuis Alice au pays des Merveilles ou le pays d’Oz. L’héroïne grandit au cours de cette aventure. Septembre est intelligente et très logique avec pourtant une forme de naïveté que nous voudrions garder toute notre vie, dans un monde plus complexe qu’il n’y paraît où tout n’est pas que soleil et magie.

Mon avis : J’attaque avec entrain la pile de livres ramenés des Imaginales ! Après une superbe lecture aux côtés de Ken Liu, c’est au tour de la lauréate du prix Imaginales 2016 -catégorie jeunesse- de me faire voyager. Et quel voyage ! Je ne regrette absolument pas d’avoir craqué pour ce titre qui, en plus d’être doté d’une superbe couverture, m’a rendu mes yeux d’enfant durant quelques heures…
Assez simplement, La fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains est un conte aussi bien philosophique qu’initiatique, dans la même veine qu’Alice aux pays des merveilles. Pas de terrier ou de miroir ici, mais deux personnages nous mettant tout de suite dans l’ambiance : Vent Vert et son Léopard des Petites Brises, tous deux venant chercher Septembre, une petite fille de douze ans esseulée -un père parti à la guerre et une mère réquisitionnée pour travailler en usine du matin au soir- pour lui proposer de venir passer quelques temps en Féérie. N’écoutant que sa soif d’aventures, notre jeune héroïne ne se fait pas prier… et ne tarde ainsi pas à découvrir que le pays est sous le joug d’une cruelle Marquise (qu’on lui coupe la tête !) opprimant à qui mieux mieux ses sujets. D’aventures en rencontres, notre charmante Septembre finira par se confronter à cette abominable petite femme… Ce qui nous réserve bien des surprises, foi de Bouch’.
Empreint de poésie et bien plus profond qu’on ne pourrait le croire, ce récit m’a énormément plu. Septembre y est pour beaucoup, cette petite étant particulièrement touchante : je dois avouer que j’ai retrouvée en elle une partie de l’enfant que j’ai pu être, en beaucoup plus courageuse et beaucoup (beaucoup, beaucoup) plus débrouillarde 🙂 Ceci dit, mon coup de cœur va (évidemment, diront ceux qui l’ont lu !) pour A-à-L, ce Vouivriothèque tout bonnement irrésistible : drôle, généreux et terriblement attachant, j’ai succombé dès qu’il est apparu dans le récit, cœur d’artichaut que je suis ❤️
J’ai aimé suivre les aventures de nos deux compères, l’auteure ayant le chic pour faire naitre au sein de notre imaginaire les paysages les plus fous (les descriptions de la Capitale m’ont laissée pantoise !), tout en agrémentant sa narration de petites touches d’humour ajoutant du piquant à l’ensemble. La plume, sans être extrêmement compliquée (n’oublions pas qu’il s’agit -aussi !- d’un roman destiné à un public plutôt jeune -mais pas que, voilà une chose de certaine-), est tout à fait soignée : on s’y croirait !

En bref, une très, très bonne lecture, dont je garderai souvenir longtemps. A conseiller à tous les enfants, qu’ils soient petits… Ou grands !

On en redemande
On en redemande !

Pour marque-pages : Permaliens.

5 Commentaires

  1. Ah mais j’adore le prénom de l’héroïne, la couverture, le résumé : j’ai envie de le lire =)

  2. Bon, je ne suis plus une enfant depuis fort longtemps mais j’ai bien envie de le lire après ta chronique. En plus j’aime bien la couv’ ^^

  3. Ping :Sunday’s Books #76 – Les lectures de Bouch'

  4. Le titre et la couverture (qui est magnifique) me rendaient déjà très curieuse et je crois que je n’attendais plus que ta chronique pour craquer ! Je pense même qu’il sera dans le prochain article wishlist ^^

  5. Ce titre aurait parfaitement convenu à mon Challenge Printemps Elfique 2016 (malheureusement déjà terminé)… Mais je le garde en mémoire bien précieusement pour la session de l’année prochaine, merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *