Secret Show, Clive Barker

SecretShow_org

Traduit par Jean-Daniel Brèque

Se le procurer :

Decitre FNAC-logo-noir-et-blanc-UNE-communication

L’histoire : Bienvenue dans le mouroir oublié où finissent toutes les lettres qui n’ont pas trouvé leur destinataire – et il y en a des milliers.
Jaffe est la personne chargée de les trier, de récupérer ce qu’il en peut, et de mettre le reste au feu. Tout bascule le jour où il en lit vraiment une. Puis deux. Puis qu’il commence à discerner certaines ressemblances troublantes. Lettres de fous, d’illuminés, messages codés… toutes parlent de la même chose. Et si elles faisaient office d’avertissement, un sinistre avertissement que seul Jaffe serait capable d’entendre… ?

Mon avis : Hum… Zut ? Oui, généralement… Ça ne sent pas très bon, quand une chronique commence ainsi. Et pour cause : je n’ai pas du tout accroché avec cette lecture. Il en faut, me direz-vous ! Malheureusement, et le fait est assez rare pour être souligné, je n’ai même pas pu aller jusqu’au bout : je pense m’être attaquée à beaucoup, beaucoup trop gros pour découvrir l’œuvre de Clive Barker.
Soyons clairs : le récit est bourré de bonnes idées, et le pitch de départ m’avait vraiment, vraiment intriguée… Mais la sauce n’a clairement pas pris avec moi. Je n’ai jamais réussi à m’immerger complètement dans la narration, et j’ai de suite été complètement rebutée par Jaffe, ce qui n’a pas du tout facilité les choses. C’est tellement… Fouillis  -je ne me suis d’ailleurs pas aventurée à vous servir un résumé qui ferait l’impasse sur les trois quarts de la chose, z’avez vu- ! J’ai sans doute manqué de concentration, étant un peu sur les rotules en ce moment. Mais le monsieur ne m’a pas aidée : on y retrouve tous -ou presque- les ingrédients habituels des romans d’horreur… Et le mix ne fut pas particulièrement à mon goût.
Qu’en retenir, sinon que j’ai eu les yeux plus gros que le ventre ?  Et bien… Que l’on va passer vite, vite à autre chose. C’est un coup dans l’eau, dommage !

laborieux
Déçue !

Pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. L’idée de départ semble intéressante mais si le tout est trop fouillis et dur à comprendre ce n’est pas la peine de ce forcer sur une lecture qui sera de toute façon un échec. Je suis comme ça moi aussi, lorsque cela devient trop lourd, je ne me force pas, on a bien trop de livres à lire pour rester bloquer sur une lecture qui ne nous botte pas.

  2. De l’auteur, je ne connais que « Le Livre de sang » qui m’avait donné envie d’en découvrir d’autres ! Mais grâce à toi, je sais que celui-ci n’en fera pas parti, merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *