Je t’ai rêvé, Francesca Zappia

je tai reve

Traduit par Fabienne Vidallet

Se le procurer :
Decitre FNAC-logo-noir-et-blanc-UNE-communication

L’histoire : Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n’envisagez pas qu’elle puisse être mise en doute. Et si vous n’étiez pas capables de faire la part des choses ? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l’incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d’une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie.
Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d’esprit suffisamment longtemps pour aller à l’université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu’elle était persuadée d’avoir imaginé de toutes pièces… Avant même qu’elle s’en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l’adolescence.
Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l’âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n’est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu’où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu’où pouvons-nous la croire ?

Mon avis : Décidément, j’enchaine les lectures coups de poing, en ce moment ! Plus que la mention « coup de cœur de John Green », c’est la couverture qui m’a interpellée : tout ces bleus… J’aime beaucoup. Je l’ai reçu alors que l’on était en plein rush de fin d’année et, honte à moi… Je l’ai oublié. Un peu. Et puis, ma semaine de repos forcé est tombée : c’était l’occasion ou jamais. Je m’y suis donc plongée un soir… Pour ne plus en ressortir.
Alex est schizophrène. C’est-à-dire ? C’est-à-dire qu’elle peine à faire la différence entre hallucinations et réalité. Pourtant, Alex a des rêves simples : se constituer une bande d’amis, aller à la fac… Alors qu’elle fait sa rentrée dans un nouveau lycée, elle croise Miles. Miles, qui semble quelque peu socialement inadapté, mais qui, surtout, lui rappelle Yeux-Bleus, son premier ami imaginaire… Et si la jeune fille n’avait rien inventé ? Jusqu’à quel point peut-elle se faire confiance ? Entourée de sa petite sœur et d’une bande d’amis bien réels, Alex va partir à la conquête de l’âge adulte… Et de la liberté.
J’ai adoré ma lecture. Oui ! J’ai adoré, parce que l’auteure nous embarque dans un tourbillon d’émotions aussi puissantes qu’irrépressibles. J’ai adoré, parce que l’héroïne a une personnalité bien à elle, une présence quasi-physique. J’ai adoré, parce que je me suis instantanément attachée à ce petit bout de femme, qui a su me faire rire… Mais aussi pleurer. J’ai adoré, enfin, parce que ce roman a gonflé mon cœur à bloc, parce qu’il a su me surprendre jusqu’à la toute fin, parce que je l’ai refermé avec les larmes aux yeux, le souffle court et les poings serrés. Pour toutes ces raisons… J’ai adoré.
Vous imaginez, vous, ne pouvoir vous fier à rien de ce que vous voyez ? Tel est le quotidien d’Alex, jeune fille à l’imaginaire quelque peu envahissant. Dès le début, je me suis attachée à notre héroïne au caractère si ambivalent, à la fois pétrie de fêlures et de traumatismes et pourtant si, si forte. J’ai aimé la suivre dans son quotidien, aimé la voir prendre confiance en elle, faire confiance aux autres, s’envoler. Ses réflexions, entre ingénuité et profonde lucidité, ont porté ma lecture. J’ai lu avec délectation, la plume de l’auteure n’étant pas dénuée de poésie. Francesca Zappia a su provoquer en moi les émotions les plus contraires, mais aussi les plus violentes…. Ne me laissant pas une seconde pour reprendre mon souffle.
Je ne vous en ai pas trop dit, je le sais… Et pourtant, il n’y a rien d’autre à ajouter : il faut que votre œil soit neuf pour apprécier au mieux ce petit bijou. Alors… Laissez-vous tenter ❤️

Je t’ai rêvé est un récit puissant, hypnotique. Une fois commencé, je n’ai pas pu le lâcher, tant le quotidien d’Alex, cette jeune héroïne à la personnalité si particulière, m’a passionnée. Coup de cœur ❤️

725a8-coupdecoeur2
Coup de cœur !

Pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Contente qu’il t’ai plu ! ça a été une agréable surprise. Je me suis régalée !

  2. Je l’ai emprunté cette semaine donc une des prochaines lectures. Et comme toi, c’est plus la couverture (et le titre) que la référence à J.Green qui m’a attirée. 🙂

  3. J’hésite à le lire, j’ai peur de ne pas accrocher mais tu me donne très envie de m’y plonger =) Dilemme !

  4. Haha je me rends compte que je l’ai aussi oublié celui-là ! xD Merci de m’obliger à m’en rappeler ! J’ai envie de le sortir maintenant 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *