Visions de Feu, Gillian Anderson & Jeff Rovin (Earthend #1)

visions-de-feu-701289-250-400

Traduit par Isabelle Pernot

Se le procurer :
Decitre FNAC-logo-noir-et-blanc-UNE-communication

L’histoire : La fille du représentant indien à l’ONU se met à parler une langue inconnue et souffre de violentes visions. Une jeune Haïtienne manque de se noyer sur la terre ferme. Un étudiant iranien s’immole par le feu…
À New York, Caitlin O’Hara, psychologue pour adolescents renommée, est chargée de traiter la jeune Maanik. Elle est convaincue que les crises de sa patiente ont un rapport avec la récente tentative d’assassinat qu’a subie son père et qui n’a fait qu’aggraver les tensions entre l’Inde et le Pakistan. Mais lorsque, partout dans le monde, des adolescents commencent à présenter les mêmes symptômes, Caitlin est obligée de reconnaître qu’elle a affaire à quelque chose de plus sinistre encore…

Mon avis : ALORS ! Comme beaucoup d’entre vous, c’est surtout la curiosité qui m’a poussée vers ce roman : Scully, qui écrit un livre ? Il fallait que je vois ça de mes propres yeux. Je m’y suis donc plongée, sans appréhension ni apriori. Cette lecture me réserverait-elle autant de plaisir que X-Files ? Mystère…
Caitlin O’Hara, psychologue pour adolescents, est appelée au chevet de Maanik : alors que son père, représentant indien à l’ONU, vient tout juste de réchapper d’une tentative d’assassinat, la jeune fille est prise de démence, parlant soudainement une langue totalement inconnue et souffrant de terrifiantes visions. Peu de temps après, Caitlin apprend qu’une jeune femme a manqué de se noyer sur la terre femme, tandis qu’un étudiant iranien s’est immolé par le feu… Psychose collective, ou manifestation d’un ancien pouvoir ? Caitlin va devoir rapidement trouver des réponses à ces questions, sous peine de voir son monde s’effondrer…
Bien. Bien, bien, bien… Quid de cette lecture ? Disons-le franchement : j’ai passé un moment agréable. Un moment agréable, oui, parce que les idées sont plutôt bonnes, et que l’on est assez rapidement pris au jeu : quelle est donc cette force mystérieuse poussant des adolescents du monde entier à tomber dans les affres de visions aussi destructrices qu’angoissantes ? Notre intérêt ne tarde donc pas à s’éveiller… Mais voilà : c’est long. C’est long, long, long ! Je pensais pouvoir le lire en deux jours, résultat… J’ai mis presque une semaine à en venir à bout, n’étant finalement pas si ferrée que cela : oui, j’avais envie de savoir ce qu’il allait se passer. Mais au bout de quelques pages, mon attention faiblissait, doucement mais sûrement.
Il faut dire que… Les explications, quand elles tombent (et c’est assez rare, finalement. Et frustrant), nous font l’effet d’un cheveu sur la soupe : pourquoi, quand, comment ? Voilà qui aurait mérité d’être davantage creusé (je pense notamment aux réactions de Caitlin, après avoir pris contact avec Gaëlle.). Les personnages eux-mêmes ne sont pas transcendants, et manquent parfois de consistance. C’est… Moyen, disons-le : on passe un bon moment, parce qu’au final ce n’est pas mauvais, au contraire : les idées sont vraiment bonnes, et le terreau particulièrement fertile si l’on sait le bichonner. Mais voilà, on en reste aux prémices, quand il y avait matière à développer beaucoup plus, à offrir aux lecteurs quelque chose de vraiment à part, complet, intéressant. Je m’arrêterai donc ici en ce qui me concerne, et me fierai surtout à vos avis pour savoir quel sort réserver au deuxième tome 😉

En bref, une lecture qui, malheureusement, ne m’aura pas entièrement conquise : si l’intrigue est intéressante et laisse entrevoir de nombreuses possibilités, j’ai trouvé que l’ensemble du récit manquait de profondeur et de réflexion. On passe certes un bon moment, mais Gillian Anderson restera surtout pour moi notre chère Scully, plutôt que l’une de mes auteures favorites !

laborieux
Lecture moyenne…

Pour marque-pages : Permaliens.

7 Commentaires

  1. Pascal Doisteau Frérot

    Ha bin je me demandai justement! Donc bien j’ai pas cédé a la tentation 🙂 j’ai horreur des romans qui tire en longueurs pour rien!
    Merci!

  2. Aurélie Sinoir

    C’est vrai que j’entends pas mal de déceptions… maintenant la curiosité sera peut être la plus forte mais quand il sera sorti en poche.
    J’entends plus de bien sur le livre de Mulder. Mais j’hésite. Boh c’est pas comme si j’avais plusieurs centaines de livres!

  3. Un roman écrit par Scully j’avoue que ça m’intrigue beaucoup également. Dommage que tu aies été déçue. Je vais passer mon tour et aller voir plutôt la nouvelle saisons de X-files 🙂

  4. Avoir de bonnes idées ne fait pas tout dans un roman, ta chronique en est la preuve malheureusement >___< Dommage pour la curiosité et la fan-attitude X-Files mais je vais passer mon chemin du coup !

  5. Ho, tu me rassures, je me suis salement ennuyée avec ce titre ! Comme toi, je passe mon chemin pour la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *