Forget Tomorrow, Pintip Dunn

Forget tomorrow

Traduit par Diane Durocher

Se le procurer :
Decitre FNAC-logo-noir-et-blanc-UNE-communication

L’histoire : Imaginez un monde où votre avenir a déjà été fixé… par votre futur moi ! Callie vient d’avoir dix-sept ans et, comme tous ses camarades de classe, attend avec impatience le précieux « souvenir », envoyé par son moi futur, qui l’aidera à se glisser dans la peau de la femme qu’elle est-destinée à devenir. Athlète de haut niveau? Scientifique de renom… Politique de premier plan… Ou, dans le cas de Callie, tueuse. Car dans son rêve, elle se voit assassiner Jessa, sa jeune soeur adorée… qu’elle passe pourtant ses journées à protéger des autorités, car l’enfant a le pouvoir caché de prédire l’avenir proche ! Avant même de comprendre ce qui lui arrive, Callie est arrêtée et internée dans les Limbes – une prison réservée à tous ceux qui sont destinés à enfreindre la loi. Avec l’aide inattendue de Logan, un vieil ami qui a cessé, cinq ans auparavant, de lui parler du jour au lendemain, elle va tenter de déclencher une série d’événements capables d’altérer son destin. Lorsque l’avenir semble tout tracé, le combat est-il perdu d’avance ? Dans la veine de Minority Report, Forget Tomorrow est le premier tome d’une dystopie haletante, dont l’héroïne va devoir trouver un moyen infaillible de protéger sa sœur de la plus grande des menaces : elle-même…

Mon avis : Comment voulez-vous résister aux publications de chez Lumen, quand ils mettent tant d’énergie à nous tenter ? Avec une campagne d’information aussi mystérieuse que séduisante, Forget Tomorrow ne pouvait qu’atterrir dans nos wish-list : cette idée d’inéluctabilité, de futur tout puissant m’a de suite attirée, me paraissant particulièrement intéressante à développer. Je me suis donc lancée dans cette lecture aux côtés de Léa, le cœur battant d’avance la chamade…
Callie va avoir dix-sept ans. Dans quelques heures à peine, elle recevra, comme tous les jeunes de son âge, un souvenir de son moi « futur ». Un souvenir censé la guider dans ses choix, lui montrer la voie qu’elle doit emprunter. Elle espère s’y voir cuisinière de renom, ou du moins heureuse, entourée de sa mère et de sa petite sœur… Mais certainement pas en train de tuer cette dernière. Alors qu’elle sort à peine de ce cauchemar, Callie est menottée et conduite des les Limbes, où atterrissent tous les futurs criminels. Décidée à éviter à tout prix la réalisation de son souvenir, Callie ne peut tout de même pas s’imaginer passer le reste de sa vie enfermée entre quatre murs, où la folie ne tarde pas à devenir aussi proche qu’une vieille amie…
ALORS. Cette lecture ? Haletante, je crois que c’est le mot. Dès que vous vous plongerez dans les premières pages de Forget Tomorrow, vous aurez envie d’en connaitre la suite. Immanquablement. Ce pourquoi je me suis retrouvée à sacrifier une partie de ma nuit, ayant eu la riche idée de le commencer à l’occasion du réveil nocturne de Malo… Tant pis pour les cernes, je n’aurais de toute façon pas pu fermer l’œil. Parce que le fil rouge est quand même SACRÉMENT sympa : alors qu’elle espère assister à une bribe radieuse de son avenir, la voilà s’imaginant tuer l’être qui compte le plus au monde pour elle… Dès lors, elle va tout faire pour éviter cela. Mais une question demeure : les actions qu’elle va entreprendre pour contrer ce destin qui parait inéluctable ne vont-elles pas la conduire JUSTEMENT à accomplir ce qu’elle redoute ? Toute la question est là, et nous voilà embarqués pour plus de 400 pages mêlant action, rebondissements, révélations et… Amour.
Amour un poil transi, entre nous ! Si je n’ai pas entièrement été convaincue par la romance entre nos deux personnages principaux -le tout évolue trop vite à mon goût, surtout quand on connait leur passif… mais passons-, elle aura tout de même eu le mérite de me faire rire un bon coup : c’est que notre Roméo ne manque pas d’imagination quand il s’agit de complimenter sa belle ! Je m’en serais presque étouffée, dites. A en croire certaines réactions, je n’ai d’ailleurs pas été la seule à trouver cela un peu incongru. Qu’à cela ne tienne, cette jolie petite romance comblera les plus fleur-bleue d’entre nous 😉
Pour ma part, j’avoue que j’aurais préféré que le tout soit un peu plus… Dramatique. J’ai trouvé l’ambiance un peu trop légère par rapport au pitch de départ et, si j’ai été emballée par l’intrigue, j’aurais aimé voir mes émotions un peu plus mises à mal. Des pleurs, de la rage, des frissons, que diable ! Alors oui, Miss Dunn, vous gérez le côté prenant. Mais il va falloir donner un peu plus dans l’intense, dans le qui-prend-aux-tripes ! Des personnages un peu plus creusés et une atmosphère plus travaillée, voilà qui rendra votre intrigue parfaite ❤️
Donc. Même si cette dystopie n’est pas exempte de défauts, elle a tout de même le mérite de nous présenter une intrigue assez originale, qui ne nous laisse pas une minute de répit. Il ne manquait pas grand chose pour en faire une lecture vraiment excellente, mais je ne doute pas que le prochain tome fera mieux : Miss Dunn, je compte sur vous !

En bref, un premier tome qui m’aura fait passer un agréable moment, avec une idée de départ qui m’a beaucoup, beaucoup plu. La romance et l’atmosphère un brin trop légère m’ont quelque peu freinée mais, qu’à cela ne tienne : le prochain fera mieux !

On en redemande
On en redemande !

En plus :
La chronique de mon petit Chat ❤️

Pour marque-pages : Permaliens.

9 Commentaires

  1. J’ai tellement envie de le liiiiiire! L’autre jour je l’ai vu en magasin mais je suis restée forte et je n’ai pas craqué haha 😀

  2. Il est dans ma wish list et je compte bien n’en faire qu’une bouchée dès qu’il atterrira dans ma pal 🙂 (ce week end normalement)
    J’espère l’aimer au moins autant que toi 😉
    Bonne prochaine lecture à toi 🙂

  3. Je suis d’accord sur la romance. Sinon, j’ai adoré ! 🙂

  4. Oh non c’est un premier tome !

    Quelle déception… Moi qui l’ai acheté pour mon bus en me disant « un tome c’est cool, ça prend pas de place, pas besoin de réserver la suite » :’)

    Bon en tout cas j’ai hâte qu’il arrive pour y jeter un oeil plus attentif ! Le petit extrait du premier chapitre donnait envie, et ta chronique me conforte dans mes premières impressions…

  5. Aie le côté léger et fleur bleu me freine un peu surtout au vu du résumé qui est assez dramatique. Mais si je le trouve pourquoi pas =)

  6. Ping :Sunday’s Books #63 – Les lectures de Bouch'

  7. Wahou, tu donnes tellement envie *-* !!! On ne peut qu’avoir envie de lire ce livre après ton avis^^

  8. Aurélie Sinoir

    Je l’ai commandé dans le cadre du groupe de lecture de Sae. Toujours pas reçu, je trépigne!

  9. Je l’ai dans ma PAL depuis un moment maintenant. Ta chronique donne vachement envie ! Mais je me le réserve pour un moment où j’aurais besoin d’un bouquin doudou ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *