L’autre Herbier, Nicolas & Amandine Labarre

Lautre herbier

Se le procurer :
FNAC-logo-noir-et-blanc-UNE-communication Decitre

L’histoire : Valentine s’ennuie, comme on peut s’ennuyer, bloquée en été avec ses parents sans ami ni téléphone. Elle a bien trouvé cet herbier et cette carte, près de la maison en rénovation, mais les herbes et les chemins qui s’y trouvent ne mènent nulle part, n’existent sans doute même pas. Valentine va pourtant suivre ces sentiers qui ne peuvent se trouver là, passer de l’autre côté de cette rivière impossible, malgré les ombres entraperçues.
Elle va y découvrir une forêt, infinie et sublime, que parcourent d’un pas lent des géants végétaux. Derrière elle, le chemin du retour disparaît déjà. Les feilges pourront-ils l’aider à repartir ?

Mon avis : Quelle beauté ! Amateurs de livre-objet, ne bougez plus : vous tenez-là une petite merveille. L’univers profondément onirique dépeint par Nicolas Labarre associé aux magnifiques illustrations de sa sœur Amandine donne un ouvrage proprement magnifique, qui vous fera voyager aussi sûrement qu’un train en partance directe pour votre imaginaire…
Exilée au fin fond d’une campagne tranquille pour les grandes vacances, avec pour seule compagnie ses parents plus préoccupés par la restauration d’une vieille maison que par l’emploi du temps de leur fille, Valentine se morfond. Sans nouvelle de sa meilleure amie, condamnée à errer toute la journée, la jeune fille (petite ?) trouve un divertissement bienvenu dans l’exploration de la vieille remise, celle-ci faisant office de caverne d’Ali Baba. Entre une pile de coupures de journaux et de vieux outils, Valentine met la main sur deux objets deux plus étranges : une carte, représentant la ferme au sein d’un cadre qui ne ressemble nullement à celui qu’elle a sous les yeux, et un herbier, parsemé de plantes qui lui sont totalement inconnues. Que cela signifie-t-il ? Décidée à percer leur mystère, Valentine s’en va en promenade. Et bascule dans un monde où la cime des arbres est si haute qu’elle est invisible, où les belettes ont une petite corne au milieu du front, et où les hommes ont été remplacés par des feilges…
C’est avant tout la beauté de l’ouvrage qui m’a charmée, et ce pourquoi il est atterri dans ma PAL. En le débutant, je ne savais donc pas du tout à quoi m’attendre : loin d’avoir été fouiner plus avant pour savoir de quoi il retournait, je m’étais contenté d’en admirer la sublime couverture. Et quelle n’a pas été ma joie de découvrir un intérieur des plus soignés, nous invitant particulièrement à la rêverie ! Les moutons électriques ont en effet fait un véritable travail d’orfèvres avec ce roman (on leur pardonne les quelques coquilles que j’ai pu trouver), parsemant le texte (imprimé en sépia, le rendu est magnifique) d’illustrations simplement superbes. La plume poétique et très visuelle de Nicolas Labarre s’associe à merveille aux dessins de sa sœur, et l’on parcourt l’ouvrage comme l’on se promènerait dans cette incroyable forêt aux côtés de Valentine, les yeux écarquillés, émerveillés.
L’autre Herbier est à savourer sous un plaid bien chaud au coin du feu, une tasse de chocolat fumante entre les mains : cette superbe invitation au voyage m’a chamboulée, laissée charmée et songeuse… Mais surtout, surtout conquise. Inutile de vous le dire autrement : l’année 2016 commence merveilleusement bien, côté lectures !

En bref, un superbe livre-objet à offrir et à s’offrir : texte et illustrations se complètent parfaitement, allant jusqu’à faire naitre dans l’imagination du lecteur rêveries et paysages extraordinaires. On aime !

On en redemande
On en redemande ❤️

Afficher l'image d'origine

Reading challenge logo

Pour marque-pages : Permaliens.

6 Commentaires

  1. Ah il me le faut ! =) Merci de ce bel avis !

  2. Ooooh il a l’air génial ! Je le note 😉 Merci pour la découverte, je n’en avais jamais entendu parler !

  3. Merci pour cette critique si gentille qui nous touche beaucoup <3

  4. Ça a l’air vraiment superbe! Dans le même genre et même maison d’édition, je dois lire Techno Faerie qui a l’air très beau aussi!

  5. Coucou,
    T’as une façon de présenter le livre qui me tente énormément…je dirais même…oups…dans la wish 😉

  6. Wahou j’adore j’adore *o*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *