Le grand Brasier, Shannon Messenger (Gardiens des cités perdues #3)

gardiens-des-cites-perdues,-tome-3---le-grand-brasier-670023-250-400

Traduit par Mathilde Tamae Bouhon

Premier tome : Gardiens des cités perdues
Deuxième tome : Exil

Se le procurer :
FNAC-logo-noir-et-blanc-UNE-communication Logo Decitre copie_1

L’histoire : Sophie Foster n’a décidément pas le temps de souffler ! Silveny, qu’elle a aidé à placer en sécurité au Sanctuaire, y subit les attaques inexpliquées d’une autre alicorne. Le Conseil envoie donc la jeune fille, accompagnée de Keefe, vérifier ce qui cloche. Mais leur première tentative les emmène jusqu’à la maison où Sophie a grandi, en Californie, où ils trouvent un message codé laissé à son intention par le Cygne Noir.
C’est le début d’un tourbillon de révélations et de rebondissements qui va emmener Sophie des couloirs inquiétants du manoir où vit la famille de Keefe aux montagnes de l’Himalaya où se niche un Sanctuaire prodigieux peuplé de dinosaures, salamandres, centaures et autres sasquatch, en passant par les cellules sordides de la prison secrète des elfes, Exil…

Mon avis : SOPHIIIIE !! Voilà un peu ma réaction quand j’ai appris que le troisième tome de Gardiens des Cités perdues était enfin disponible dans le catalogue Lumen : j’avais tellement aimé les deux premiers opus des aventures de notre jeune elfe qu’il me tardait (et le mot est faible)  de me plonger dans celui-ci. Parce que, qu’on se le dise : cette série, c’est un peu ma chouchoute quand on parle de lecture jeunesse. Elle se lit facilement comme tout, on est pris dans l’histoire dès les premières lignes, et c’est un des rares romans qui, selon moi, peut aussi bien se lire à 9 qu’à 25 ans, avec le même plaisir. Un peu comme… Mais, attendez ! Oui, c’est ça : un peu comme Harry Potter, en fait. Sauf que cette fois, c’est Sophie qui est à l’honneur, et qu’elle est juste TROP cool. C’est bien simple : quand une petite vient au magasin en me demandant conseil, je me tourne automatiquement vers cette série. Et si je ne fais que des cartons pleins (quelle joie de les voir revenir des étoiles plein les yeux, trépignant à l’idée de lire le deuxième tome !), c’est qu’il y a une raison, croyez-moi…
ALORS ! Le deuxième tome nous avait réservé bien des surprises (et des larmes. Oui, oui.), et nous avions toutes les raisons de penser que le troisième opus serait du même acabit : rythmé, prenant et surtout… Décoiffant ! Et le fait est que… Mes espoirs n’ont pas été déçus : Le grand Brasier fut une très bonne, une EXCELLENTE lecture. Nous retrouvons donc Sophie, une fois de plus aux prises d’évènements bien lourds à gérer pour une si jeune héroïne : séparée de Silveny, la joyeuse alicorne que nous rencontrions dans l’opus précédent, Sophie peine à trouver une sérénité dont elle a pourtant cruellement besoin. Effrayée par des pouvoirs dont elle peine à saisir l’étendue, elle reste toujours au centre de l’attention de tout Foxfire… Au bas mot : l’ensemble de la communauté Elfe est désormais au courant l’existence de la jeune fille, et tout le monde ne la voit pas d’un très bon œil : ses liens avec le Cygne noir et les évènements tragiques au cœur desquels elle s’est retrouvée ne jouent pas en sa faveur, malgré toute la bonne volonté dont elle sait faire preuve. Elle n’est d’ailleurs pas prête de se faire oublier : alors qu’elle est appelée en renfort pour comprendre les raisons de l’agressivité de la seconde alicorne du Sanctuaire à l’égard de sa protégée, Sophie se retrouve de nouveau mêlée à un problème qui parait bien insoluble… Et pourrait dégénérer, n’entrainant rien de moins… Qu’une guerre sans merci.
YAAAAAAAAH ! Mais c’est pas possible, un bouquin aussi bon ! Que j’aime cette série, que je l’aiiiiiiime d’amour !!! Parce que c’est bien écrit, super bien pensé, carrément maitrisé, sans temps mort, à la fois drôle, poignant, passionnant, émouvant, stressant, angoissant… Et parce que c’est toujours aussi génial, malgré les tomes qui passent. On aurait pu croire que l’auteure aurait choisi de se reposer sur ses lauriers, après le succès des deux premiers opus. MAIS NON, MILLE FOIS NON ! Une fois encore, Shannon Messenger nous entraine dans une aventure dont on peine à se détacher, tant c’est efficace : Sophie m’a plus émue que jamais, et j’ai adoré la voir évoluer, elle, mais aussi Fitz, Biana, Keefe, Dex… Tous, tous ont ce petit je-ne-sais-quoi qui me les rend extrêmement précieux : Shannon Messenger a su dépeindre leurs personnalités avec justesse et précision, et… C’est comme si ils prenaient vie, tous, à travers les lignes. Mille fois, j’aurais voulu plonger au cœur des pages pour les épauler, avec mes maigres forces. Mille fois, j’aurais voulu serrer Sophie contre moi, éponger ses larmes et balayer ses doutes. Mais, surtout, j’aurais voulu trouver quelques centaines de pages supplémentaires derrière la toute dernière, afin de passer quelques heures de plus dans cet univers oh combien cher à mon cœur. Malheureusement, il faudra attendre… Un quatrième tome qui promet d’être plus que succulent !

En bref, Le Grand Brasier m’a une nouvelle fois emportée dans l’univers oh combien enivrant de Gardiens des cités perdues : Shannon Messenger nous offre un récit à la fois tendre, émouvant, drôle et poignant, nous passionnant encore un peu plus pour les aventures de Sophie et ses amis. Clairement… COUP DE CŒUR !

725a8-coupdecoeur2
Coup de cœur !

Pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Ping :Sunday’s books #58 – Les lectures de Bouch'

  2. Bon ba je veux la série maintenant ! Tu me tente énormément avec tes avis =)

  3. J adore cette série j ai lue le tome deux en deux jour du haut de mes 12 ans j ai réussi a faire passez le message a tout le minde: LISEZ LE LIVRE GdCP il est juste mais magnifique❤️❤️❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *