Les disparus du Clairdelune, Christelle Dabos (La passe-miroir #2)

la-passe-miroir,-livre-2---les-disparus-de-clairdelune-680385-250-400

Tome 1 : Les fiancés de l’Hiver

L’histoire : Fraichement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions des personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au coeur d’une redoutable vérité.

Mon avis : … Je me meurs. JE ME MEURS DE FRUSTRATION. Pourquoi, POURQUOI ai-je lu ce deuxième tome si rapidement ? Gabriel Katz avait raison, quand il disait que j’étais un brin maso. On a attendu, quoi ? Deux ans, entre les deux premiers tomes ? Et je lis le second à la vitesse de l’éclair, sans tenir compte des loooooongs mois qui nous séparent du dénouement final ? J’ai bien cru que j’allais me mettre à pleurer, en tournant la dernière page. Enfin : pleurer davantage que je n’étais en train de le faire car, OUI, Christelle Dabos a réduit en miettes mon cœur d’artichaut. Elle l’a pris, l’a jeté par terre et s’est acharnée dessus, même. Quoi qu’il en soit, vous l’avez compris : si votre équilibre mental n’est pas déjà irrémédiablement compromis, prenez avec le plus de pincettes Les disparus de Clairdelune. Prenez-le avec des pincettes, et SAVOUREZ-EN au maximum la lecture. Car après, il faudra attendre… Et ça, c’est dur.
Souvenez-vous : Ophélie, jeune animiste et passe-miroir, était envoyée vers la Citacielle pour conclure une alliance diplomatique en épousant Thorn, intendant de la ville et grand échalas plus froid que la glace. Arrivée sur place, la jeune fille découvrait avec stupeur un monde fait d’illusions et de complots, une société devenue un peu folle et oh combien hypocrite… À laquelle, en aucun cas, elle ne devait se mêler : pourquoi cet anonymat forcé ? Et quid des véritables raisons de cette alliance terriblement pesante ? Armée de ses lunettes et de son écharpe un brin insolente, Ophélie s’était ainsi mis en devoir de faire la lumière sur tous ses secrets. Quitte à attirer l’attention d’un semi-dieu pour le moins déconcertant…
A l’aune du deuxième tome, c’est donc une héroïne exaspérée par son futur mari et un brin terrifiée par un géant au regard de glace que nous retrouvons : alors qu’elle se présente (enfin !) officiellement à Farouk -espérant ainsi obtenir sa protection, pour elle mais aussi pour l’ensemble du foyer de Berenilde (on ne se souvient que trop bien de la mésaventure un brin sanglante ayant coûté la vie aux Dragons) – l’esprit de famille du Pôle lui confie, avec son flegme habituel… La charge de vice-conteuse. Notre timide héroïne se retrouve donc à devoir conter, devant l’ensemble de l’aristocratie locale, des histoires de son cru. Méprisée, jalousée, ridiculisée, épiée dans ses moindres faits et gestes, Ophélie ne sait comment s’extirper de cette situation… Jusqu’à ce que celle-ci s’aggrave encore : sans que l’on comprenne comment, d’imminentes personnalités se mettent à disparaitre brusquement. Complots, vengeances et obscurs secrets, Ophélie n’est décidément pas au bout de ses peines… Et nous non plus !
Malgré l’apparent pavé ci-dessous, je n’ai fait qu’effleurer du bout des doigts l’intrigue de ces deux premiers tomes. Car, oui, Christelle Dabos ne fait pas les choses à moitié : comme je le disais dans ma chronique du premier tome, son univers est extrêmement riche… Et se complexifie encore davantage avec Les Disparus du Clairdelune. Oui, ce deuxième tome traite bien de ces mystérieuses disparitions, qui vont entrainer Ophélie dans une enquête à la fois passionnante et dangereuse… Mais le fil rouge que l’on découvrait dans Les fiancés de l’hiver se poursuit ici, agrémenté de mille et une ramifications, rendant notre lecture tout simplement haletante : dire que ce récit m’a captivée serait un euphémisme, et pas des moindres ! J’ai adoré en apprendre plus sur ce Dieu des plus mystérieux, mais également sur Farouk, que l’on découvre sous un jour bien plus intimiste que dans le premier tome.  Et que dire de nos personnages chouchous, qui ne cessent d’évoluer dans ce deuxième opus ? Malgré les deux années écoulées entre ma lecture du premier et du deuxième roman, j’ai pu me rendre compte qu’Ophélie avait conservé sa place bien au chaud dans mon petit cœur de lectrice : la retrouver fut un vrai bonheur. Et la voir grandir, s’affirmer, devenir plus volontaire que timide et, surtout, être bien décidée à ne plus se laisser dicter son comportement par n’importe qui m’a littéralement enchantée. On a bien trop souvent affaire à des personnages plus ou moins similaires, et passer quelques jours en compagnie de cette jeune fille atypique m’a fait l’effet d’une véritable bouffée d’air frais : Ophélie est de celles que l’on oublie pas, qu’importe le temps qui passe.
Et Thorn… THORN ! On parlait du bookboyfriend idéal, il y a peu. Une chose est certaine : ce n’est clairement pas à lui que l’on pense en premier, sur ce sujet. Il est méprisant, distant, cachottier, maniaque, tyrannique… Et pourtant. POURTANT ! En vérité, il est surtout très, très pudique. Et très certainement traumatisé par un passé difficile, marqué par une mère absente (et… HUM) et une famille qui ne l’a jamais accepté. Comment voulez-vous qu’il ait appris à aimer, dans ces conditions ?! Il fait sans nul doute partie des personnages les plus attendrissants que j’ai pu rencontrer, malgré l’agacement qu’il a parfois provoqué chez moi. Un agacement bien vite oublié, ceci dit. Et inutile de me faire ces yeux-là, je ne dirai rien de plus à ce propos. NON, RIEN !
Je n’aurais pas parié dessus (l’habitude, que voulez-vous), et pourtant force est de constater que, loin d’être aussi bon que le premier tome… Celui-ci est encore meilleur : encore plus captivant, encore plus décoiffant, encore plus magnifique visuellement parlant, encore plus abouti, encore plus… Encore plus tout : je ne trouverai le repos que lorsque j’aurais convaincu le monde entier de se jeter dessus. C’est une perle que nous offre Christelle Dabos, un diamant, une pépite d’or aussi grosse que le poing et s’affirme ainsi comme l’une des auteures francophones les plus talentueuses de sa génération. Rien que ça ♥

En bref, Christelle Dabos réitère et nous offre un deuxième tome tout simplement PAR-FAIT : j’ai adoré me replonger dans le quotidien Oh combien mouvementée d’Ophélie, suivre l’évolution de sa relation avec Thorn, en apprendre davantage sur l’esprit de famille du Pôle et la cour toute entière… Et, surtout, surtout me frotter de nouveau à la plume magique de l’auteure, à son imagination débordante, à sa folie créatrice. COUP DE CŒUR !

 725a8-coupdecoeur2
Coup de coeur !

Lu en LC avec mon petit Chat d’amour

http://chezlechatducheshire.hautetfort.com/

Pour marque-pages : Permaliens.

10 Commentaires

  1. Quel magnifique avis <3 !! Ca me donne tellement envie de le relire à nouveau ! Très contente d'avoir pu lire ce deuxième tome avec toi !

  2. Je devrais recevoir le tome 1 bientôt!!! Tellement hâte!!

  3. Ta chronique est superbe et correspond en tout point à ce que je pense de ce tome et de cette série pour laquelle j’ai un immense coup de cœur ! Vivement la suite <3 <3

  4. Avec tous ces bons avis sur le net, je vais être obligée de le lire ! 😉

  5. Je n’ai qu’une hâte, me plonger dedans. Le premier tome résonne dans ma tête d’une belle force! Jolie chronique madame !!!

  6. Ahlala il me tarde d’avoir un peu plus de temps pour le lire ! J’avais tellement aimé le premier tome que lire que celui-ci est encore meilleur et que l’univers s’enrichit me donne envie de me jeter dessus ^^

  7. Je suis tellement pressée de découvrir ce nouvel opus, en tout cas ton avis me donne encore plus envie de le découvrir 🙂

  8. Mamamia j’ai hâte d’être à Noël pour me plonger dans cette merveille *o*

  9. Whaouh, j’avais déjà lu quelques avis positifs sur ce livre mais avec un article aussi enthousiaste, je ne peux que me précipiter dans la librairie la plus proche !!

  10. Ping :DABOS Christelle – La passe-miroir ~ Les disparus du Clairdelune, tome 2 | Livrement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *