La Rose Blanche, Amy Ewing

le-joyau,-tome-2---la-rose-blanche-650077

Traduit par Cécile Ardilly

Tome 1 : Le Joyau

Se le procurer :
Decitre

L’histoire : Après que la Duchesse du Lac l’a surprise avec Ash, le compagnon loué pour sa fille, Violet n’a plus le choix : elle doit s’évader du Joyau sous peine d’être exécutée. Accompagnée de sa meilleure amie, Raven, et d’Ash, Violet laisse donc derrière elle cette vie de servitude. Mais personne n’a dit que sortir du Joyau serait une partie de plaisir : à mesure qu’ils traversent les anneaux de la Cité solitaire, les régimentaires les traquent sans pitié, et ce n’est que de justesse qu’ils atteignent le lieu sûr qu’on leur avait promis.
Cependant, la rébellion gronde et Violet s’y retrouve malgré elle en plein coeur. Au côté d’un nouvel allié, Violet va découvrir que ses Augures sont largement plus puissants qu’elle ne l’avait imaginé. Mais aura-t-elle pour autant la force de se dresser contre le Joyau et contre tout ce qu’elle a toujours connu ?

Mon avis : Mais c’est qu’on l’attendait, cette suite ! Après avoir dévoré le premier tome, je peux vous assurer que j’ai rongé mon frein : le cliffangher final m’avait mise à genoux. Quand le deuxième tome a enfin été annoncé, je ne me suis donc pas faite prier : à moi, à moi !
Surprise dans une position tout à fait compromettante avec Ash, Violet n’a plus guère le choix : il lui faut fuir, pour ne pas affronter la violence sans limite de la Duchesse du Lac. Fuir, oui, mais pas seule : il lui faut arracher Ash et Raven de leurs geôliers respectifs. Une fois sortis du Joyau, ils seront libres… Ou presque : pourchassés, traqués à travers les différents cercles de la Cité, ils doivent à tout prix atteindre la Ferme pour espérer s’en sortir vivants. Et, une fois arrivés, commencer à fomenter la rébellion dont ils rêvent tant….
Alors. ALORS. Que dire ? Déjà, une chose : si je me souvenais de l’effet que m’avait fait la lecture du premier tome, j’en avais oublié partiellement oublié l’intrigue. Hum. Les premières pages furent donc un poil hésitantes, le temps que je me replonge dans le bain. Et une fois ma mémoire revenue… Force est de constater que ce second opus m’a bien moins embarquée que le premier, malheureusement. Oh, ne froncez pas les sourcils ! Cette lecture ne fut pas non plus mauvaise. Juste… un peu frustrante. Vous savez ce que c’est : vous vous faites des montagnes sur un livre et, finalement… Ce n’est pas trop ça.
A bien y réfléchir, le vrai problème c’est que… Je me suis ennuyée. J’ai trouvé qu’Amy Ewing tournait en rond, qu’il y avait beaucoup de redites. L’action ne m’a pas vraiment passionnée sur la première partie du livre, et la seconde a peiné à raviver mon intérêt, du moins suffisamment pour que je considère cette lecture autrement que passable. Peut-être est-ce parce que je deviens plus exigeante au fil du temps, mais la plume de l’auteure (ou la traduction ?) m’a également gênée : j’ai trouvé certains passages maladroits, peu gracieux. Au final, ma lecture n’a pas été sans heurts, et je le regrette.
Autre point noir : le personnage de Violet. Est-elle sans cœur, ou bien ? Je pense au passage concernant la petite sœur de Ash. La gamine est QUAND MÊME en train de mourir, et elle s’en tape comme de sa première couche. Limite, il faudrait que Ash soit moins touché, se concentre davantage sur sa jolie petite personne plutôt que sur le destin inexorable de sa sœur. SA SŒUR, QUOI. Enfin.
Malgré tout, La Rose Blanche n’est pas exempte de qualités : le concept des Augures, premièrement. J’ai beaucoup aimé le tour que cela prenait avec ce tome-ci, et j’ai hâte d’en savoir plus, de voir la façon dont tout cela va évoluer dans l’ultime tome. Et puis, il faut bien avouer que, malgré les petits désagréments cités plus haut… On a tout de même du mal à lâcher le bouquin ! Il y a une certaine frénésie qui s’installe, une curiosité bien tenace pour le destin des personnages mis en scène. Qui ne s’arrête évidemment pas une fois la dernière page tournée : une fois encore, Amy Ewing réussit à nous ferrer pour la suite. Joli !

En bref, un deuxième tome moins convaincant que le premier, mais aux implications intéressantes. Espérons que le troisième sera davantage dans la lignée du Joyau !

Un bon moment
Un bon moment

Pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. J’étais été que très moyennement convaincue par le premier tome, donc je sais que je n’achèterais pas celui-ci. Par contre j’essaierai de l’emprunter, histoire de voir ce qui arrive à certains personnages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *