L’Âme de l’Empereur, Brandon Sanderson

lame de lempereur

Traduit par Mélanie Fazi

Se le procurer :
Decitre

L’histoire : La jeune Shai a été arrêtée alors qu’elle tentait de voler le Sceptre de Lune de l’Empereur. Mais au lieu d’être exécutée, ses geôliers concluent avec elle un marché : l’Empereur, resté inconscient après une tentative d’assassinat ratée, a besoin d’une nouvelle âme. Or, Shai est une jeune Forgeuse, une étrangère qui possède la capacité magique de modifier le passé d’un objet, et donc d’altérer le présent.
Le destin de l’Empire repose sur une tâche impossible : comment forger le simulacre d’une âme qui serait meilleur que l’âme elle-même ? Shai doit agir vite si elle veut échapper au complot néfaste de ceux qui l’ont capturée.

Mon avis : Parfois, on a besoin d’une valeur sure. De renouer avec un auteur que l’on vénère, de se plonger une fois encore dans les méandres de son imagination. J’avais besoin de cela, et j’ai donc commencé ce court roman de Brandon Sanderson. En ne sachant pas véritablement ce que j’allais y trouver, mais en étant certaine que je n’en sortirai pas indemne, comme à chaque fois que je me frotte à ses écrits.
Et… Bingo : L’Âme de l’Empereur m’a subjuguée. Lu en une soirée, je me suis laissée bercer par la poésie de l’ensemble, envoûtée par cette nouvelle magie que l’auteur avait choisi de développer, et oh combien merveilleuse. Cet homme fait preuve d’une telle sensibilité… C’est ahurissant.
Shai est une Faussaire brillante. Brillante, mais pas infaillible : alors qu’elle tentait de remplacer le Sceptre de Lune par sa propre création, la voilà prise et condamnée à la peine capitale. Et pourtant… Elle ne sera pas exécutée. Non, malgré la répulsion de ses geôliers pour ses talents particuliers, ils n’ont pas d’autres choix que de les mettre à contribution : l’Empereur, bien que vivant, a vu son esprit irrémédiablement détruit lors d’une tentative d’assassinat. Shai a donc cent jours, et pas un de plus, pour contrefaire l’âme de l’Empereur. Cent jours pour élaborer sa plus grande grande œuvre, mais aussi la plus complexe : car, comment réussir à forger la copie parfaite, ou presque, d’une âme humaine que l’on connait pas, aux secrets terriblement bien gardés ? Pourtant, Shai n’a pas le choix : de sa réussite dépend sa vie…
Pendant deux cents pages, nous nous retrouvons donc aux côtés de Shai, enfermés nous aussi dans cette petite pièce lui servant à la fois de geôle et de bureau de travail. Pendant deux cents pages, nous apprivoisons cette nouvelle magie issue de l’imagination décidément débordant de B.S., admirant la beauté de l’ensemble. Et si le roman peut nous paraitre bien court, en comparaison des autres écrits de l’auteur, il n’en est pas moins extrêmement dense, fouillé, recherché : deux cents pages, oui, mais deux cents pages qui en valent le double, ou le triple.
Shai est donc une Faussaire. Autrement dit, elle peut altérer le passé des objets pour en modifier le présent : redonner toute sa splendeur à une vitre brisée qui fut jadis un vitrail, améliorer cette table vermoulue en lui faisant « croire » qu’elle fut bien entretenue plutôt que laissée à l’abandon… Vous comprenez ? Pas vraiment ? Ce n’est pas grave : une fois encore, Brandon Sanderson nous prouve combien il lui est simple de développer les concepts les plus complexes de la manière la plus intelligible qu’il soit. Si votre esprit aura, au début, un peu de peine à saisir de quoi il est question, les spiritampes, Marques Primordiales et autres Sceaux vous deviendront bientôt aussi familiers que si vous les aviez toujours connus. Et vous n’aurez alors plus qu’à vous laisser bercer par cette magie à la fois subtile et magnifique, aux possibilités -semble-t-il- infinies.
Si Shai ne pense, au début, qu’à sa future évasion, la jeune femme va rapidement se prendre au jeu. Un jeu extrêmement minutieux, qui va la conduire à connaitre plus intimement que quiconque cet homme qu’elle n’a jamais vu. Nous suivons avec crainte et curiosité son avancée, complètement absorbés par ce huis-clos plus intimiste que tout ce que l’auteur a pu écrire précédemment. Nous nous attachons à cette jeune Faussaire, qui a tout d’une virtuose. Et nous découvrons au fil du texte tout ce dont elle est capable.
J’ai lu L’Âme de l’Empereur avec émerveillement. Parce que B.S. nous offre ici un roman d’une beauté rare, d’une profondeur et d’une richesse indéniable. Il s’adresse directement à ce qu’il y a de plus sensible en nous, et le fait avec un doigté et une délicatesse incomparable. C’est une toute autre expérience de lecture qu’il nous offre, loin du côté loufoque d’Alcatraz, loin de la noirceur de Fils-des-brumes, tout en finesse. Une lecture marquante, qui m’a laissée sans voix.

En bref, quelle subtilité, quelle poésie ! Brandon Sanderson n’en a décidément pas fini de m’étonner, ni de me ravir. Fiou !

725a8-coupdecoeur2
Coup de cœur !

IMG_2555

Pour marque-pages : Permaliens.

15 Commentaires

  1. Je ne me serais sans doute pas tournée vers ce roman si je n’avais pas lu ton avis: la couverture ne me donne pas du tout envie! Comme quoi parfois il faut voir au delà des apparences! 🙂
    Merci pour la découverte miss ^^

  2. Je ne connaissais pas mais je dois reconnaitre que tu as attiré mon attention sur ce livre! Je le garde dans un coin de ma tête 🙂

  3. C’est une lecture que j’ai déjà vu chez Supy il me semble. (Ou elle va le lire). Mais vous m’intriguez. Je cherche à me faire une petite culture Fantasy et je compte sur vous pour m’aiguiller.

  4. J’adore Brandon Sanderson. Je ne’ai pas encore découvert ce livre là, mais du coup cela ne saurait tarder !

  5. Hé hé, tu surfes sur la vague des coups de cœur ces derniers temps ! Je vais évidemment tenter de suivre ton sillage pour celui-là aussi, comment résister 😉

  6. Bon, bah, je note. Hihihihi. J’ai jamais lu Sanderson, je dois l’avouer, donc il va falloir réparer cette erreur passible de peine de mort.

  7. Je n’ai lu qu’un roman de l’auteur mais j’ai vraiment adoré aussi et j’avoue que je suis curieuse d’en tester plus de l’auteur ! Celui ci semble vraiment valoir le coup !

  8. Bon bon bon, je crois que je n’ai plus qu’une chose à faire : tenter l’auteur ! =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *