Résurrections, Feldrik Rivat (Les Kerns de l’oubli #3)

kerns-3

Se le procurer :
Decitre

L’histoire : De sombres lieutenants se réveillent depuis les profondeurs de tours millénaires. Des soldats d’acier tombent des cieux, fers au clair, statufiés, en attente d’un ordre divin pour semer une mort mécanique. Les fous de foi se rassemblent en masses hurlantes, dressant leurs armes à la face des Destructeurs, marchant derrière ce Dieu redescendu pour eux, sur notre Terre. Mais que savent ces hommes du duel millénaire qui joue par ces gestes, le dernier de ses actes ? Qui est cet Alchimiste, auteur insaisissable de l’Ararak ? Les kerns ont parlé.
Le temps du Rachat est maintenant venu.

Mon avis : Et une trilogie qui se termine, une ! C’est avec un petit pincement au cœur que j’ai entamé cette lecture, les deux premiers tomes m’ayant particulièrement plu. Près d’un an après avoir lu le deuxième opus, il était temps de reprendre l’aventure au côté d’Erkan…
Et quelle aventure ! Cette chronique sera brève, mais tout est là : je ne veux rien vous dévoiler, rien qui pourrait vous gâcher la surprise. Et oui, mes agneaux, pour savoir de quoi il retourne, il va falloir vous y plonger ! Sachez, qu’une fois encore, j’ai passé un moment intéressant. Un moment riche, intense, qui ne m’aura laissé que peu de répit tant l’intrigue est dense. C’est que le deuxième tome laissait bon nombre de questions en suspens ! Une densité d’autant plus forte que bon nombre de personnages entièrement nouveaux font ici leur apparition : le Quadrille domine ainsi largement la narration, mais ne la monopolise pas pour autant.
… Une lecture dense, sans aucun doute donc, mais aussi difficile : cette profusion de (nouveaux) personnages m’a en effet quelque peu perdue. Vous savez combien j’aime les narrations chorales (surtout quand elles sont bien menées !) mais je dois avouer que, pour le coup, le fait de voir de nouveaux protagonistes arriver un peu comme un cheveu sur la soupe m’a déboussolée, même si les explications arrivent au fil du texte. Il va falloir vous accrocher mes petits !
Et ce d’autant plus si, comme moi, vous n’avez plus vraiment en tête les évènements des deux premiers tomes. Et oui, on ne se refait pas ! J’avais pensé pouvoir enchainer directement sur l’opus final… Et je pense avoir manqué, du coup, pas mal de subtilités côté intrigue. Bon, heureusement, les choses se remettent en place au fil de notre lecture. Mais je vous conseille tout de même, si vous le pouvez, d’enchainer les trois tomes : Les Kerns de l’Oubli est avant tout un cycle extrêmement riche, et je trouve dommage de ne pas en saisir toute l’ampleur en laissant passer trop de temps entre vos lectures. Pour ma part, c’est tout vu : dès que j’en aurai l’occasion, je ne manquerai pas de me faire un petit marathon spécial Kerns de l’Oubli 🙂
Quoi qu’il en soit, je suis curieuse de voir ce que l’auteur fera ensuite. La fin me semble suffisamment ouverte pour espérer qu’il exploite encore cet univers 😀 Affaire à suivre ! Et puis, si tout ce que je vous ai dit jusqu’à présent n’est pas suffisant (vous pouvez aussi aller faire un tour sur ma chronique du premier et du deuxième tomes), jetez donc un œil à cette sublime couverture ! Nous la devons bien sûr à Alexandre Dainche, qui est décidément prêt à tout pour nous en mettre plein les mirettes ♥ Faites une bonne action, mettez du Alex dans votre vie !

En bref, une trilogie qui se termine, avec un opus surpassant les deux précédents en densité. Un conseil : soyez tout à votre lecture ! Ainsi concentré, vous serez à même de savourer chacun des petits détails essaimés par l’auteur… Et ça vaut le coup !

Pour marque-pages : Permaliens.

8 Commentaires

  1. Vivement que je découvre cette fin 🙂

    • Bouchon des bois

      J’ai hâte de savoir ce que tu vas en penser <3

      • Et bien, j’aurais aimé que l’auteur s’attarde un peu plus sur Amiel (ou lui donne plus d’importance). C’est étonnant de rajouter quatre personnages en toute fin, mais on comprend l’importance du Quadrille 🙂 C’est une fantasy dense et qui demande quelques efforts pour l’apprécier. L’univers et l’intrigue n’en sont pas originaux.

  2. Décidément, il faut que je m’y lance ! Le premier tome m’attend bien sagement dans ma PAL 😉

  3. Aaaaah, elle me tente à mort celle-là… (Bon OK, j’avoue que les couvertures y sont pour quelque chose. D’accord, pour BEAUCOUP. Mais même.) Ton enthousiasme n’est pas pour freiner mes envies livresques :p Peut-être que je me laisserai tenter aux Imaginales, huhu. (Les Imaginales, c’est le mal.)

    • Bouchon des bois

      Ha ça, je ne te le fais pas dire xD Beaucoup de comptes en banque se retrouveront à sec après ce weekend de perdition !

  4. Ping :RIVAT Feldrik – Les Kerns de l’Oubli ~ Résurrections, tome 3 | Livrement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *