Sunday’s Books #32

Sunday's ban

Bonjour mes chatons !

Bientôt un mois qu’un Sunday’s Books n’était pas paru sur ce blog, il était temps de s’y remettre 😀 En un mois, j’ai eu à peu près le temps de m’habituer à notre nouvel environnement, et je prends peu à peu mes marques, d’où mon retour sur la blogo 🙂 Si les deux semaines prochaines vont être un peu compliquées (j’entame une formation pour les créateurs de librairie, je peux vous dire que j’ai HÂTE), j’espère réussir à tout mener de front, et ne pas vous faire faux bond ♥

Côté lectures

Je vous disais dans mon update lecture de mercredi dernier être aux prises du deuxième tome de Widdershins : Le pacte du mensonge. Et, comme prévu, il n’a pas fait long feu ! J’ai vraiment adoré ma lecture, ayant trouvé cet opus bien plus abouti que le premier. Un petit régal !
Et je me régale encore plus avec ma lecture actuelle, qui n’est autre que L’histoire sans fin de Michaël Ende. Déjà, l’objet est juste magnifique. Et puis, l’intrigue ! Je découvre là une histoire tout simplement passionnante, qui émerveille mon âme d’enfant. Une chose est sure : il sera terminé aujourd’hui !

Lhistoire sans fin

Pour la semaine prochaine… Deux romans. Ou plutôt, un roman et un témoignage, le premier pour adoucir le deuxième. J’ai en effet décidé de me plonger dans le fameux Si c’est un homme de Primo Levi, et je dois dire que je redoute assez ma lecture… Du coup, Nos Faces cachées prendra le relais quand le premier deviendra trop dur :/

nos-faces-cachees-510548-250-400 Si cest un homme

Côté acquisitions

Âmes sensibles, abstenez-vous ! J’ai craqué. Enfin, j’ai craqué, mais pour la bonne cause. Loin d’envahir une nouvelle fois mes étagères de fantasy, j’ai préféré acheter quelques ouvrages indispensables (selon moi, huhu) à ma culture littéraire de future libraire. Bon, si je suis tout à fait honnête… Trois d’entre eux sont de véritables craquages. Saurez-vous retrouver lesquels (en sachant que Chéri m’en a « offert » deux) ? Un cookie pour qui aura la bonne réponse !

IMM Mi janvier

Le chaos en marche, Patrick Ness (tomes 1 & 2) :

C’est l’année de ses 13 ans et Todd va devenir un homme de Nouveau Monde, uniquement peuplé d’hommes, où chacun peut entendre la pensée des autres : c’est le bruit, incessant, obsédant. Un jour, Todd découvre un lieu où le bruit se tait…

Si c’est un homme, Primo Levi :

On est volontiers persuadé d’avoir lu beaucoup de choses à propos de l’holocauste, on est convaincu d’en savoir au moins autant. Et, convenons-en avec une sincérité égale au sentiment de la honte, quelquefois, devant l’accumulation, on a envie de crier grâce.C’est que l’on n’a pas encore entendu Levi analyser la nature complexe de l’état du malheur.Peu l’ont prouvé aussi bien que Levi, qui a l’air de nous retenir par les basques au bord du menaçant oubli : si la littérature n’est pas écrite pour rappeler les morts aux vivants, elle n’est que futilité.

Les chaussures italiennes, Henning Mankell :

Fredrik Welin vit reclus sur une île de la Baltique. A soixante-six ans, sans femme ni amis, il a pour seule activité une baignade quotidienne dans un trou de glace. L’intrusion d’Harriet, l’amour de jeunesse abandonnée quarante ans plus tôt, brise sa routine. Mourante, elle exige qu’il tienne une promesse : lui montrer un lac forestier. Fredrik ne le sait pas encore, mais sa vie vient de recommencer.

Zombi, Joyce Carol Oates :

Il pose bien un peu problème à son professeur de père, et à sa mère – qui l’adore – mais ni l’un ni l’autre ne croient une seconde à l’accusation d’agression sexuelle sur un mineur dont il est l’objet.
Il est un cas pour le psychiatre-expert auprès des tribunaux chargé de le suivre, qui se sent néanmoins encouragé par la nature toujours plus positive de ses rêves et sa franchise à en discuter.
Il est le plus exquis et le plus attentif des garçons pour sa riche grand-mère de moins en moins capable de lui refuser quoi que ce soit.
Il est le plus vrai et le plus abominablement terrifiant des tueurs-psychopathes jamais imaginés dans un roman dont on se demande par instants comment l’auteur a pu trouver les mots pour l’écrire.

Les Contes d’Eva Luna, Isabel Allende :

Eva Luna, héroïne du précédent roman d’Isabel Allende, n’avait pas son pareil pour conter des histoires aussi extraordinaires que véridiques, tirées de la chronique locale de son village, Agua Santa.
On trouvera ici un nouvel échantillon du talent de la Schéhérazade latino-américaine. Vingt-trois récits burlesques ou sombres, de nostalgie ou de colère, d’ironie ou de révolte. Vingt-trois contes d’une prodigieuse diversité de situations, où la romancière de La Maison aux esprits révèle les mille et une facettes de son inspiration.

Le vieux que lisait des romans d’amour, Luis Sepulveda :

Antonio José Bolivar Proaño est le seul à pouvoir chasser le félin tueur d’hommes. Il connaît la forêt amazonienne, il respecte les animaux qui la peuplent, il a vécu avec les Indiens Shuars et il accepte le duel avec le fauve. Mais Antonio José Bolivar a découvert sur le tard l’antidote au redoutable venin de la vieillesse : il sait lire, et il a une passion pour les romans qui parlent d’amour, le vrai, celui qui fait souffrir. Partagé entre la chasse et sa passion pour les romans, le vieux nous entraîne dans ce livre plein de charme dont le souvenir ne nous quitte plus.

Cent ans de solitude, Gabriel Garcia Márquez :

À Macondo, petit village isolé d’Amérique du Sud, l’illustre famille Buendia est condamnée à cent ans de solitude par la prophétie du gitan Melquiades… Dans un tourbillon de révolutions, de guerres civiles, de fléaux et de destructions, elle vit une épopée mythique, à la saveur inoubliable, qui traverse les trois âges de la vie : naissance, vie et décadence… Ce roman époustouflant est un chef-d’oeuvre du XXe siècle.

Fétiches, Mo Hayder :

Les patients de l’établissement psychiatrique de haute sécurité Beechway sont très sensibles à la suggestion. Une hallucination peut se répandre tel un virus. Aussi, lorsque plusieurs malades se livrent à des actes d’automutilation, et que l’un d’entre eux va jusqu’à se donner la mort, le fantôme de  » la Maude « , une infirmière sadique qui terrorisait les pensionnaires à l’époque où Beechway était un hospice, ressurgit.
Afin de mettre un terme à l’hystérie collective qui gagne même son équipe, AJ, infirmier psychiatrique fraîchement nommé coordinateur, décide de faire appel aux services du commissaire Jack Caffery.

Viscères, Mo Hayder :

Il y a quinze ans, deux amoureux ont été retrouvés sauvagement éviscérés dans le bois attenant à la maison de campagne des Anchor-Ferrers. Le principal suspect, qui a avoué les crimes, est depuis sous les verrous. Mais aujourd’hui, alors que Oliver, Matilda et leur fille, Lucia, n’ont pas oublié cette découverte macabre, l’histoire se répète, plongeant la famille dans la terreur.

***

Voilà qui semble assez prometteur, non ? Je m’arrête là pour cette semaine, n’ayant rien à vous présenter dans la catégorie Blogo’s life. Je me rattraperai dimanche prochain !

Je vous souhaite à tous une excellente semaine, et de très belles lectures ! ♥

Pour marque-pages : Permaliens.

15 Commentaires

  1. Je ne connais aucun de tes nouvelles acquisitions xD
    Sinon je te souhaite une très bonne semaine aussi 🙂 en espérant qu’elle se passe à merveille.

  2. OUHHH !! Nos faces cachées !! Qu’est-ce que j’ai hâte de le recevoir *-*
    J’espère qu’il te plaira autant et même plus qu’il a plu par endroits !
    Et très belles acquisitions. La voix du couteau a l’air d’être une très bonne trilogie, c’est chouette de les voir paraître en poche. J’adore Joyce Carol Oates, mais je reconnais très peu la connaître pour ses romans adultes. Je connais aussi les autres auteurs de noms, j’espère que tous ces titres te plairont !

    Belles lectures à toi, Bouchon ! ♥

  3. Je n’ai jamais pu finir Si c’est un homme de Primo Levis, j’étais trop jeune pour cette lecture. Nos faces cachées me tentent énormément.
    Je pense que tu as craqué pour Viscères et les chaussures italiennes? Je me trompe?

    Bonne lecture Bouchon 🙂

  4. Wow eh bien quel craquage en effet ^^ mais bon si c’est pour la bonne cause 🙂
    Bon courage pour ta formation!

  5. Le Chaos en Marche & Nos Faces Cachées… Je suis tellement jalouseeeee! :p
    Bisous <3

  6. Le livre de Primo Levi prend aux tripes… Mais c’est à lire 🙂 (pfiou, ma lecture remonte à de nombreuses années !). Supers acquisitions 🙂

  7. Que de belles choses ! Bonnes lectures mon Bouchon 🙂

  8. Oh Le vieux que lisait des romans d’amour de Luis Sepulveda, je l’adore, je l’adore ! Toute la biblio de Sepulveda fait office de classique 🙂
    Bon courage pour la lecture de Levi ! a l’occasion je te conseil, Maus de Art Spiegelman, un classique de la BD de témoignage sur l’holocauste.

  9. Je n’avais pas accroché à Si c’est un homme. C’est dur, c’est édifiant mais je ne sais pas, je n’avais pas aimé. En tout cas, bonnes lectures et bonne formation !

  10. J’adore Sepulveda, Allende et Garcia Marquez!! J’adore les auteurs d’Amérique Latine en fait^^ Et Primo Levi est à lire absolument (selon moi)! Bonnes lectures 🙂

  11. De chouettes lectures t’attendent, mais c’est pour la bonne cause 😉
    Bisous.

  12. La voix du couteau est très déconcertant, mais j’avais bien aimé à l’époque ^^ C’est vrai que L’histoire sans fin est sublime, j’aimerais beaucoup le lire ! Bonne semaine Bouchon, et bon stage en librairie 🙂

  13. Enfin, pas « stage en librairie » mais tu m’as comprise (je suis fatiguée, j’écris trop vite). Bonne formation* ^^

  14. Ah j’ai hâte de savoir si cette formation est intéressante =) Je te souhaite bon courage ma belle !
    Si c’est un homme, une lecture vraiment dur mais qu’il faut lire, je pense. Il m’a beaucoup remué, j’étais au lycée et c’est vraiment un sentiment très bizarre, je commençais à voir l’ampleur de tout cela.
    Le chaos en marche serai ton craquage ? =)
    Zombi me fait très envie, un roman dur je pense. Joli petit butin =)

  15. C’est pour le bien de ta culture littéraire, après tout ^^ j’ai très envie de lire widdershins *_* courage avec si c’est un homme, et j’espère que tu passes de bons moments avec ce stage ;D belle semaine à toi <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *