Le fils de la lune, Gabriel Katz (Le puits des mémoires #2)

Le-Puits-des-Memoires2

Se le procurer :
Decitre

Premier tome : La traque

L’histoire : Fuyant le royaume d’Helion où leur tête est mise à prix, Nils, Karib et Olen s’embarquent pour Woltan, sur les traces de leur identité. Pourquoi ont-ils assassiné le plus puissant roi du monde ? Dans leur quête de la vérité, ils vont découvrir un royaume fascinant, colossal, aux frontières des terres barbares. Mais leurs poursuivants n’ont pas abandonné la traque… Pour les fugitifs sans mémoire, c’est l’heure des révélations, et de la plongée dans le grand nord, où leur vie ne tient qu’à un fil.

Mon avis : Bon. Très bien, Monsieur Katz. Vous voulez jouer avec nos nerfs, dites-vous ? Vous voulez nous faire hurler de frustration, nous voir taper du pied, nous rouler par terre ? Cela vous fait rire, hein ? Pour un peu, je dirais que vous êtes sadique. Un tantinet, disons. Et que vous m’ayez prévenue au Salon de Montreuil ne change rien : c’est QUOI, cette FIN ?! Heureusement pour vous (et pour moi !), la suite se trouve déjà dans ma PAL. Autant vous dire qu’elle ne va pas y rester longtemps. Oh que non…
Bref. Pardonnez-moi mes biquets, il fallait mettre les choses au point. C’est que, ce deuxième tome… C’EST D’LA BOMBE ! Enfin, excusez-moi du peu, hein, mais franchement… A-t-on idée ? A-t-on idée de faire un premier tome vachement cool, bien écrit et bien pensé, original et tout le toutim… Et d’en écrire un deuxième encore meilleur ? Plus prenant ? Plus… Plus tout ? C’est bien ce que je disais ! C’est pas humain. Du tout.
Le premier tome se terminait assez abruptement. Pas de cliffhanger, mais nos héros étaient quand même dans la panade. Souvenez-vous {SPOILER ALERT} : traqués dans tout le royaume d’Helion, ils décidaient de prendre la poudre d’escampette et de se jeter directement dans la gueule du loup, en plein cœur de Woltan. Quoi de mieux, en effet, que de se rendre sur les lieux du méfait qui leur est reproché, pour tenter de retrouver pleinement leur mémoire ? Ce deuxième opus se déroule donc dans le grand Nord, nos héros tentant toujours de renouer avec leur passé. Et la tâche s’avère ardue… Et surtout pleine de surprises. {Fin du spoiler}
Et oui. Si vous êtes avides de retournements de situation, de rebondissements et de révélations en tout genre, Le fils de la lune est fait pour vous : contrairement au premier tome qui m’avait parfois donné l’impression de tourner un petit peu en rond, celui-ci m’a captivée de bout en bout. On va de surprise en surprise, de haussement de sourcils en exclamations étouffées. C’est que l’auteur met carrément le paquet ! Nils, Karib et Olen avancent à grands pas sur le chemin qui leur fera recouvrer la mémoire, et nos trois gaillards ne sont pas au bout de leur peine : ce qu’ils prenaient pour acquis va être totalement bouleversé, leurs convictions seront complètement remises en question. Gabriel Katz redistribue ici complètement les cartes, et l’on ne sait plus sur quel pied danser : le roman ne cesse de gagner en intensité, jusqu’à l’apothéose finale qui nous laisse complètement ébahis. Mais que nous réserve le troisième tome ?!
Comprenez-moi bien : ne vous lancez PAS dans la lecture du Fils de la lune sans avoir Les Terres de Cristal sous la main. Vous ne résisteriez pas au choc, et serez contraints d’aller racketter un libraire pour avoir la suite dans les plus brefs délais. Pour ma part, je compte bien m’y plonger dès que j’en aurai terminé avec mes deux lectures en cours :3 Nils, Karib, Olen… Vous n’aurez bientôt plus de secrets pour moi ! Mouhaha.
Vous l’aurez compris, j’ai passé un EXCELLENT moment avec ce deuxième tome. Si je ne l’ai pas lu plus rapidement, c’est bien parce que je n’en ai pas eu le temps ! Le fils de la lune se dévore, le récit étant extrêmement prenant. Et la plume de Garbiel Katz toujours aussi immersive, toujours aussi agréable ! J’ai retrouvé avec grand plaisir la verve de nos trois compagnons, et plus de plaisir encore leurs chamailleries, taquineries et consort. Monsieur Katz nous offre donc un vrai bon moment de lecture, un récit d’une qualité littéraire indéniable, parfaitement maitrisé et justement dosé. Ce deuxième tome gagne en profondeur là où le premier se contentait de rester en surface, pour notre plus grande joie. Et, devinez quoi ? ON EN REDEMANDE !

En bref, un deuxième opus qui a largement comblé mes attentes, bonifiant encore davantage les points qui m’avait séduite dans le premier. Un régal !

On en redemande
On en redemande !

Pour marque-pages : Permaliens.

7 Commentaires

  1. Ah ah ah ! Cette fin !! J’étais au boulot, et je tenais la caisse. Comme c’était calme, je lisais… Et je suis devenue genre HYSTÉRIQUE. J’ai du demander à un collègue de me remplacer j’étais dans un état d’effervescence intenable xD Bref, un roman absolument éternellement coup de cœur pour moi.

  2. Et cette DERNIÈRE PHRASE MON DIEU, que j’ai relu 20 fois de suite en sautant sur place !!

  3. Je vais commencer le tome 1 d’ici 2-3 jours, j’espère apprécier! Du coup, je viendrai lire ton avis plus tard ^^

  4. Je suis bien d’accord avec toi, il mérite bien cette engueulade !Elle est complètement géniale cette trilogie, c’est trop dur de les abandonner ces trois compères 🙁

  5. Ping :Sunday’s Books #31 - Les lectures de Bouch'

  6. Oh oui, oh oui, oh oui, terrible ce second tome ! On pensait avoir tout compris, être fier de son petit cerveau … et ben nan … tiens prends ça dans les dents. Et ouais, de haussement de sourcils en petits cris étouffé, on se remet bien en question (sauf pour Nils, bizarrement ça en m’avait pas surprise, à force je m’y attendais je crois, ça m’a semblé logique). Bon et puis la plume est toujours aussi agréable et les personnages attachants, ce qui ne gâche rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *