Légende, David Gemmell

Légende

Traduit par Alain Névant

Se le procurer :
Decitre

L’histoire : Druss est une légende. Ses exploits sont connus de tous. Mais il a choisi de vivre retiré loin des hommes, au sommet d une montagne. Là, il attend son ennemi de toujours : la mort. Dros Delnoch est une forteresse. C’est le seul endroit par lequel une armée peut traverser les montagnes. Protégée par six remparts, elle était la place forte de l’Empire Drenaï. C est maintenant le dernier bastion, car tous les autres sont tombés devant l’envahisseur nadir.
Et le vieux guerrier est son seul espoir. Un demi-million d’envahisseurs face à quelques milliers de guerriers retranchés dans une forteresse. Druss et sa hache feront-ils la différence ?

Mon avis : 22 ans, 11 mois et deux jours. C’est le temps que j’ai passé sans rien connaitre de l’univers de Gemmell. Aujourd’hui, je peux vous le dire : il y aura eu un avant, et un après. Cette lecture fut tout simplement… Magique.
Déjà, l’ouvrage. Ce n’est pas la première fois que j’achète un roman au « packaging » carrément dément. Vous vous souvenez de S ? Comme pour Légende, c’est la beauté austère de sa couverture qui m’avait fait craquer. A la différence notable que, cette fois-ci, c’est Chéri qui me l’a offert… Mais passons. Sans rien connaitre de Gemmell, sans savoir si son univers allait me séduire ou non, voilà donc comment je me suis retrouvée avec cette petite brique sur les bras. J’ai d’abord commencée par l’admirer, cette brique. Parce que si la photo en couverture est une véritable horreur, il faut savoir que l’objet en lui même est magnifique. Entre la couverture aux reliefs dorés, les illustrations en deuxième et troisième de couv’, les esquisses par-ci par-là, les enluminures à chaque début de chapitre… J’en suis restée complètement fascinée.

IMG_2344 IMG_2347 IMG_2348 IMG_2349

Et puis, je l’ai finalement ouverte. Sur les conseils d’Allison et de Petite Trölle. Je l’ai ouverte, avançant à tâtons, un peu intimidée, ne sachant à quoi m’attendre. Je l’ai ouverte, pensant y trouver une bonne petite lecture à mener en parallèle de ma lecture principale. Et… Je ne pouvais pas davantage me tromper.
Parce que, une fois que j’eus mis le nez dedans… Plus rien d’autre n’a compté. Plus rien d’autre que Druss, Regnak, Virae, Serbitar, Ulric, et les autres. C’est simple : au bout de deux chapitres, j’avais déjà compris que je tenais là un futur coup de cœur, de la trempe de ceux que j’avais eu pour Fils-des-brumes ou La dernière Terre. Et oui, rien que ça. J’ai d’ailleurs bien du mal à m’en remettre : voilà plusieurs heures maintenant que j’ai tourné la dernière page de Légende, et j’ai toujours cette petite pulsion au creux du ventre qui me pousse à aller vérifier que, non, je n’ai pas oublié un chapitre à la fin. Et, si vous voulez mon avis, elle n’est pas prête de s’estomper.
Bon, par où commencer ? Il est vrai que je vous en ai déjà écrit une tartine mais, au final, je ne vous ai pas dit grand chose. Légende… Donc. Vous n’allez sans doute pas me croire, maiiiis… Je ne me suis pas aperçue tout de suite que ce roman faisait partie d’un cycle. Parole ! Et pas d’un petit, hein, puisque le Cycle Drenaï ne compte pas moins de onze tomes. Rien que cela ! Et, bien sûr, Légende se situe dans la seconde moitié ^_^ C’est donc un Druss vieillissant que nous rencontrons ici, un héros des anciens temps qui s’apprête à livrer sa dernière bataille : le royaume Drenaï menace d’être envahi par l’immense armée d’Ulric, seigneur de guerre Nadir. Un seul rempart sépare les terres drenaï d’une invasion certaine : la forteresse de Dros Delnoch, défendue par une poignée d’hommes. C’est donc une épopée guerrière que nous offre ici Gemmell, une épopée grandiose parlant de courage et de peur, d’honneur et de trahisons, d’amitié et d’amour. Une épopée magnifique nous présentant des héros qui n’en sont pas, des héros qui tremblent à l’idée de se jeter dans la mêlée, des héros qui descendent de leur piédestal pour se confronter à leur normalité, des héros dont on ne soupçonnait pas l’héroïsme avant de les voir apparaitre, sublimés, magnifiés par cette force intérieure qu’ils ont toujours eu.

The_Fortress_Of_Dros_Delnoch_by_Gaius31duke
*©2008-2014 Gaius31duke*

Ce roman parle donc d’une guerre, d’une guerre durant laquelle des milliers d’hommes perdront la vie. Pour autant, j’ai été extrêmement étonnée de voir quelle sensibilité se dégageait de ce récit. Je ne sais pas trop comment vous expliquer ça, mais… Je m’attendais à quelque chose de très bourrin, comme c’est assez souvent le cas en fantasy épique. Et pourtant… Non. Bien sûr, Légende comporte bon nombre de scènes de bataille. Le siège de Dros Delnoch reste au cœur de l’intrigue ! Mais plus que des considérations militaires, David Gemmel met l’accent sur la façon dont ce siège va être vécu par les assiégés. Ces hommes qui ne se leurrent pas sur leur mort prochaine, ces hommes prêt à lâcher à tout moment, et qui vont trouver la force de se battre pour leur liberté grâce à la venue de Druss. Qu’ils soient à l’une ou l’autre extrémité de la chaine de commandement, ils vont apprendre les uns des autres. Fermiers et nobles se retrouveront côte à côte sur le mur, et deviendront de simples frères d’armes, prêts à mourir ensemble.
La tension est palpable tout au long du roman, et la fin semble inéluctable : des centaines de milliers de guerriers nadirs contre dix milles défenseurs drenaïs, tout au plus ? Comment Dros Delnoch pourrait tenir ? Et pourtant, on voudrait qu’elle tienne. On le veut de tout notre cœur, de toutes nos tripes. A chaque assaut, je me suis donc retrouvée à serrer fort les poings, comme si ma vie en dépendait. Évidemment, Légende fait partie de ces romans que j’ai véritablement vécu. Et quel plaisir, de sentir son esprit se déconnecter peu à peu de la réalité, pour fusionner complètement avec l’imaginaire de cet auteur oh combien talentueux ! J’étais là, spectre invisible sur les remparts de la forteresse. Même Stone n’a pas su me déconcentrer ^_^ Il faut dire que David Gemmell a une plume d’une rare beauté, et surtout extrêmement évocatrice. Dire que j’en suis tombée amoureuse est un doux euphémisme ! Je n’ai même pas les mots pour vous décrire l’effet qu’elle m’a fait. Certains auteurs excellent dans la description de batailles, d’autres rendent à merveille la psychologie des personnages. Gemmell, lui, joue sur tous les tableaux. Son récit est vivant, vif, aérien. En un mot : parfait.
Dois-je vraiment vous parler des personnages ? De Druss, oui, mais aussi de Rek, qui m’a énormément touchée, cet anti-héros recelant en lui une dose gigantesque d’héroïsme ? De Serbitar, oh combien mystérieux ? De Virae, dont je me suis méfiée au départ, et pour qui j’ai versé plus d’une larme ensuite ? De tous les autres, tous parfaitement croqués, auxquels on s’attache dès le premier regard, ou presque ? Rien que de les évoquer, mon cœur se serre… Et je n’ai qu’une envie : prendre mon bouquin sous le bras, et me refaire une petite virée en terre Drenaï.
22 ans, 11 mois et 2 jours. Un temps immensément long passé en ignorant tout de cet auteur cultissime. Et bien, je vais vous dire une chose : mon coup de cœur pour Légende fut à la hauteur des espoirs que je plaçais en lui. Plus que cela : il les a surpassés, pulvérisés, atomisés. Il s’est gravé au fer rouge dans ma mémoire, s’est hissé en quelques pages au cœur du panthéon de mes romans adorés. Après cette gifle monumentale, je ne vois plus qu’une seule chose à faire : me procurer les autres romans composant le Cycle Drenaï. Et apprécier.

En bref, un IMMENSE coup de coeur pour cette lecture en tout point parfaite. Comment, COMMENT ai-je pu passer autant de temps sans me douter qu’un tel talent dormait paisiblement à deux pas de mes étagères ?!

16046631
COUP DE CŒUR !!!!

Lien pour marque-pages : Permaliens.

35 Commentaires

  1. Waouh ! Quel avis. Ca donne très envie surtout que tu n’as pas à t’en vouloir d’avoir attendu 22 ans 11 mois et 2 jours pour le lire parce que moi, du haut de mes 38 ans et 9 mois (ouais j’abrège un peu 😛 ) je n’ai toujours pas lu cet auteur. Je sais c’est honteux ! Tu vas sûrement faire changer tout ça parce que maintenant je veux le découvrir mais je veux le faire dans l’ordre. Donc, je note que le départ se situe avec le cycle Drenaï. Merci merci 🙂

  2. Ravie de voir que ce roman t’a plu. Personellement, j’avais adoré lors de ma lecture (et tu m’a même donné envie de le relire). Je ne peux que te conseiller de découvrir les autres romans du cycle qui sont globalement aussi bon (j’ai lu Druss et Waylander I que j’ai adoré et La Quête des Héros Perdu en revanche moins).

  3. OH MON BOUCHOOOOOOOOOON ! ♥
    Tes mots sont si beaux, si tu savais ! Tu m’as donné envie de le relire, moi qui l’ai lu peut être trois fois déjà. Tu es exceptionnelle !
    Et je suis tellement contente de voir que tu l’as aimé 😀 Enfin, apparemment, aimer serait un mot un peu trop faible… non ? 😉

    Petite parenthèse qui me tient à cœur : LIS LES ROMANS DANS L’ORDRE DE PARUTION et non chronologique. Crois moi, ça peut sembler bizarre mais tu te gâcherais beaucoup de choses en préférant l’ordre chronologique à celui choisi par Gemmell 🙂

    Et une dernière chose : SAVOURE LES. Car comme tu le sais, David Gemmell nous a quitté. Pour ma part, je lis un Gemmell par an, pour ne pas les finir trop vite. J’ai peur du jour où je vivrai dans un monde où je n’aurais plus de Gemmell à lire 😡

    Enormes bisous Bouchon, et à très vite ♥

    • Moooh, tu es trop mignonne ma bichette <3 <3
      Promis, je vais suivre ton conseil ! J'ai déjà commencé à m'en procurer certains 😀
      Voui, je sais... Malheureusement 🙁
      Plein de bisous ma toute belle ♥

  4. Hiiiii, je suis tellement contente que tu ait aimée 😀 !! David Gemmell fait partie de mes écrivains coup de cœur, vraiment à lire !
    Je te conseillerai après de lire soit Druss la Légende, soit Rigante, soit Waylander, c’est mes chouchous ^^

    • J’ai de quoi faiiiiire avec tout ça 😀 Mais je pense que je vais lire le Cycle Drenaï dans l’ordre de parution, et ensuite Rigante 😀

  5. Ravie, ravie, ravie de t’accueillir parmi les fans de Gemmell ! Sur Bookenstock, c’est de loin, très loin, notre chouchou !
    J’attends tes impressions sur Waylander moi ! Mes préférés, avec la série sur Troie ♥ ♥ ♥

  6. Trop contente de voir que tu es si enthousiaste ! C’est en grande partie grâce à Gemmell que je suis tombée dans la fantasy, et après avoir lu Légende, j’ai dévoré tout le cycle de Drenai (il m’en manque sûrement un ou deux, faudrait que je fasse le compte). Tu me donnes envie de m’y remettre, j’ai acheté le 1er tome de Rigante, et j’ai toujours la trilogie de Troie en cours (mais les bouquins sont introuvables !)

    • Hum, pour le trilogie de Troie, je crois que Bragelonne en a fait une réédition, non ? En tout cas, je comprends (oh combien !) ton engouement pour cet auteur 😀 Il me tarde tellement de me plonger dans un autre de ses romans !

  7. Il a l’air bien sympa, tu m’as donné envie ! et puis c’est vrai qu’il semble vraiment magnifique !

  8. Wow, quelle chronique, ça donne envie!! C’est un auteur dont j’avais entendu parler sans jamais me pencher plus que ça sur ses livres, mais apparemment c’est un gros oubli qu’il faudrait que je répare!!

  9. Comme toi j’ai découvert Gemmell avec ce roman, et comme toi j’ai adoré. Il y a juste eu un tout petit bémol avec la fin, que je n’ai pas aimée ^^’
    Du coup, j’ai hâte de me replonger dans l’univers de cet auteur, et de retrouver Druss et les autres! 🙂

  10. Salut cousine,

    Très bon livre en effet. Je l’ai lu il y a quelques temps, il avait été offert par Apple lors d’un Noël 🙂

    • Salut cousin !

      Haaa, je suis bien contente que l’on soit du même avis 🙂 Génial, cette opération ! Ce serait chouette s’ils remettaient ça 😀

  11. Cela fait partie des moments où je me demande qu’elle mouche m’a piquée, et qu’est-ce qui m’a pris de faire la tournée des blogs….et de commencer par le tien… Mais qu’est-ce qui m’a pris?!
    Je ne connaissais pas, mais rien que pour l’édition je le note. Et si en plus le ramage est à la hauteur du plumage, je suis vouée à la perdition… Suis vraiment trop faible…
    Très belle chronique ceci dit au passage! et pas merci pour la tentation!! lol

  12. Wow, quelle chronique élogieuse! En tant que fan du fantasy, j’ai honte de ne jamais en avoir entendu parler avant. Mais cela sera bien vite réglé, car vu ce que je viens de lire, j’éprouve l’envie très forte de courir au magasin pour tenter de le trouver (même s’il neige et qu’en fait je suis en pyjama). Tu m’as vraiment donné bien envie de découvrir cette lecture!!!:)

  13. Je n’ai pas encore eu le temps de lire le Cycle de Drenaï mais j’ai lu les séries Troie, et Rigante de cet auteur et j’ai surkiffé. David Gemmell est un dieu^^
    Et dernièrement j’ai lu « La Cité » le premier roman de sa femme. Ça a été un très gros coup de cœur. je te le conseille

  14. Ne pas craquer,ne pas craquer… je crois qu’il va atterrir sur ma liste de noël (ou d’anniv’)

  15. Ping :Sunday’s Books #28 - Les lectures de Bouch'

  16. Ping :Le nom du vent, Patrick Rothfuss (Chronique du tueur de Roi, première journée) - Les lectures de Bouch'

  17. Quel bel article!! J’ai craqué et c’est entièrement de ta faute!
    Merci beaucoup, je trouve ton blog magnifique et tes articles très bien écrits.

  18. Ping :Bilan du mois de novembre - Les lectures de Bouch'

  19. Hé bien quelle chronique, sublime et qui donne véritablement envie de ce plonger dans ce magnifique objet !

  20. Ho Bouchon c’est trop cool que tu aies aimé, je suis vraiment contente pour toi. J’adore Légende, c’est un livre qui a vraiment marqué mon « parcours de lectrice » et que j’ai relu avec plaisir, parce qu’il me parle beaucoup et que je suis super fan de Druss. J’y trouve un peu de courage pour faire comme ces personnages qui se battent même quand ils n’ont aucune chance, juste parce que c’est ça la chose la plus juste à faire. C’est ce livre qui m’a fait comprendre à quel point j’aime l’acceptation et le courage des luttes désespérées.
    Je rêve un peu de le voir un jour adapté au cinéma, mais avec, évidemment, la pensée que tant que personne ne décide d’en faire un film, personne ne peut en faire un mauvais film.
    En revanche je ne te conseille pas vraiment de lire le reste du cycle des Drenaï, qui est très répétitif dans ses thèmes et son écriture. Parfois, ça fait vraiment bâclé ou littérature de gare, c’est dommage. Ou alors évite de les enchaîner trop vite.
    Bon sinon je vois plein de nouveautés dans ta vie perso, c’est plutôt la grosse fête tout ça, je te souhaite le meilleur!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *