Martyrs #2, Oliver Peru

martyrs-livre-2-

Premier tome : Martyrs, Livre 1

Se le procurer :
Decitre

{CHRONIQUE GARANTIE SANS SPOILER}

L’histoire : Irmine et Helbrand, deux frères assassins descendant d’un ancien peuple guerrier, vivent dans les ombres de la plus grande cité du royaume de Palerkan. alors qu’ils se croient à l’abri des persécutions dont ont souffert leurs ancêtres, leur passé sanglant les rattrape, sous les traits d’un borgne qui semble nourrir pour eux de sombres projets. Et tandis que la guerre menace d’embraser le monde. Que les puissants tissent de noires alliances.
Ils vont devoir choisir un camp. Leur martyre ne fait que commencer…

Mon avis : C’est un avis à chaud que je vous écris. Un avis on ne peut plus à chaud : je termine ce deuxième opus à l’instant. Et même si je ne tarde jamais à écrire mes chroniques, j’ai besoin de vous parler de cette lecture… Tout de suite. Oliver Peru m’a soufflée.
La fin du premier tome m’avait mise au supplice : nos deux Arserkers se trouvaient dans une situation on ne peut plus précaire, absolument terrible pour nos nerfs, et l’on se demandait comment tout cela allait tourner. Je ne rentrerai pas plus dans les détails pour ne pas pénaliser ceux n’ayant pas encore eu le temps de lire cette première partie, mais voilà : après les premiers évènements majeurs auxquels nous avions assisté, nous faisons désormais face à une redistribution complète des cartes. Ce que l’on pensait savoir est remis en question, tout est chamboulé. Que cela soit du côté des personnages, des relations qu’ils entretiennent les uns avec les autres, de l’Histoire, des forces armées… Tout ! Les alliés d’hier se transforment en ennemis aujourd’hui, des morts reviennent à la vie quand d’autres, bien vivants, disparaissent subitement… Oliver Peru joue avec nos nerfs, et le fait diablement bien.
Si Irmine et Helbrand sont, une fois encore, au cœur de l’ouvrage (plus que jamais, devrais-je dire !), l’auteur n’en oublie pas pour autant les autres personnages : nous passons d’un groupe à l’autre au fil des chapitres, survolons des milliers de kilomètres en tournant une page. J’ai beaucoup apprécié cette omniscience que nous offre Oliver Peru : contrairement aux personnages du roman, nous avons une vue d’ensemble de la situation. Pour autant, cela ne nous la rend pas plus intelligible : l’auteur mêle et entremêle ses intrigues, créant une véritable toile d’araignée dans laquelle nous avons tôt fait de nous engluer. Avec délice ! Une fois encore, c’est une lecture exigeante, subtile. Mais terriblement prenante, passionnante au possible. Un régal, vous dis-je, un véritable régal.
Irmine et Helbrand, donc. J’ai rarement vu un auteur jouer aussi bien avec ses personnages. Il les fait passer par des situations totalement inimaginables, que je n’ai pas pu croire avant d’en avoir la preuve formelle sous les yeux : comment, comment… Comment peut-il leur faire ça ? Il le fait. Il le fait, et l’on ne s’attache aux deux frères que davantage. Leur évolution d’un tome à l’autre (et au sein même de celui-ci) est ahurissante, c’est comme si… On découvrait d’autres personnages. En particulier Irmine, et vous comprendrez très rapidement pourquoi en lisant cet opus : ce personnage m’a énormément touchée, bien plus que dans le premier tome, et continue de le faire. Il est extrêmement complexe, profond… Caché sous une multitude de masques et de faux-semblants. Pendant un temps, je l’ai cru définitivement froid, insensible. Et… ♥
Opimer est l’autre surprise du roman : s’il y a bien quelque chose à laquelle je ne m’attendais pas, c’est le revirement des mes sentiments vis-à-vis de ce personnage. On en apprend davantage sur lui, notamment sur ce qui lui a valu le surnom de Père Carnage, et… On ne peut qu’admirer. Sa force, son courage, sa loyauté. Et regretter sa rigidité.
Et puis Kassis. Et Akinessa. Et Guyarson. Et Allena, que l’on découvre véritablement dans ce tome-ci ! Étrange femme que celle-ci… J’ai hâte d’en apprendre davantage sur elle, sur ce qui l’a définitivement opposée au borgne. J’ai hâte, et je vais pourtant devoir attendre. Quel monde cruel.
En apprendre plus sur Allena, car on en apprend déjà énormément dans ce tome-ci : Oliver Peru navigue effectivement entre présent et passé, nous permettant de rencontrer la reine des Arserkers alors qu’elle n’était qu’une enfant. Et de découvrir, par là-même, une infime par de la vérité sur ce peuple guerrier… J’ai énormément apprécié ces flash-back, qui apportent une richesse incontestable au récit. Et les révélations qu’ils entrainent ! Pour tout vous dire, je n’ai cessé d’être aux abois, durant cette lecture.
Dois-je vous parler de la fin de ce deuxième tome ? Cette fin qui m’a fait venir les larmes aux yeux, tant elle est pleine de poésie, d’émotions ? Cette fin qui m’a, une fois encore, mise au supplice ? Cette fin qui m’a torturée, sachant qu’il faudra attendre mai prochain (si ce n’est davantage) pour en connaitre la suite ? Cette fin, c’est l’apothéose d’un roman déjà génialissime : on en sort le cœur tremblotant, les mains fébriles, la gorge sèche. On en sort définitivement conquis, définitivement sous le charme de cette saga qui, je peux le dire haut et fort, est l’une des meilleures que j’ai pu lire.

En bref, je n’ai plus de mots pour dire combien ce deuxième opus est excellent. Tout y est, chaque élément à sa juste place, la plume de l’auteur rehaussant merveilleusement le tout. Si ce n’est déjà fait, partez sans tarder à la découverte de Palerkan, de ses légendes vivantes, de ses fantômes, de ses d….. Ah non, ça, je ne vous le dis pas ! 😉

16046631
Coup de coeur !

Lien pour marque-pages : Permaliens.

9 Commentaires

  1. Raaaaaaahhhhhh
    (le cri de la fille qui ne trouve pas le temps de lire ce deuxième tome ^^)

  2. Rhaaa, que j’ai hâte de l’avoir !!! Je l’attends et il tarde de trop, de trop, de trop ! Et un coup de coeur en plus ! Re rhaaa !

  3. Ping :Sunday’s books #20 - Les lectures de Bouch'

  4. Ping :Bilan du mois de septembre - Les lectures de Bouch'

  5. Ping :Olivier Péru – Martyrs, livre 2 | Chez Iluze

  6. Ping :PERU Oliver – Martyrs, Livre II | Livrement

  7. Je l’ai terminé cette semaine et en relisant ta chronique, je m’y suis retrouvée dans chacune de tes phrases. C’est un roman exceptionnel ! Le premier tome a été un coup de coeur, mais celui-ci a dépassé toutes mes attentes ! Vivement la suite et vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *