Le noeud de la sorcière, Deborah Harkness (Le livre perdu des sortilèges #3) {Concours inside !}

le-noeud-de-la-sorciere,-tome-3-486341-250-400

Traduit par Pascal Loubet

Premier tome : Le livre perdu des sortilèges
Deuxième tome : L’école de la nuit

Se le procurer (Disponible le 15 octobre 2014):
Decitre

L’histoire : Une terrible menace pèse sur l’avenir de Matthew et Diana et elle ne se dissipera que s’ils parviennent à récupérer les pages manquantes de l’Ashmole 782. Mais ils ne sont pas les seuls engagés dans cette quête et le temps presse, car la grossesse de Diana arrive à son terme. Des vieux châteaux en laboratoires universitaires, s’appuyant sur des savoirs séculaires aussi bien que sur les sciences modernes, depuis les collines de l’Auvergne jusqu’aux palais vénitiens, Diana et Matthew, décidés à protéger leur amour défendu coûte que coûte, finiront par découvrir le secret extraordinaire que les sorcières ont percé voilà des siècles et des siècles.

Mon avis : Qu’est ce que je l’ai attendu, ce roman ! Ayant dévoré les deux premiers tomes à la sortie du deuxième, ces 18 derniers mois ou presque furent terriblement, terriblement longs. Surtout quand on pense aux coups de cœur que j’avais eu ! Un véritable torture, on ne va pas se le cacher. Et pourtant… C’est complètement par hasard que j’ai appris que le troisième et dernier tome sortait enfin : je l’ai repéré dans l’un des IMM de ma très chère Anne-Cha. Autant vous dire que, quand il est arrivé dans ma propre boite aux lettres… J’étais comme une enfant le matin de Noël.
Il faut dire que le deuxième tome nous laissait dans une situation très inconfortable : SPOILER ALERTMatthew et Diana revenaient tout juste du passé, et s’apprêtaient à découvrir les ravages provoqués par leurs ennemis dans le présent. Je ne vais pas vous le cacher : après un an et demi, mes souvenirs étaient, disons… Quelque peu flous. J’ai donc relu quelques pages du deuxième opus avant de me lancer. Et si j’ai quelques fois peiné à me remémorer tel ou tel détail, les morceaux se sont recollés assez facilement, sans que ma lecture soit impactée par ma mémoire défaillante 😉 Toutefois, si je devais vous conseiller l’une ou l’autre solution, je privilégierais la relecture des deux premiers tomes : c’est beaucoup plus agréable ainsi.
Donc, vous l’aurez compris, l’action reprend quasiment pile poil là où l’on s’était arrêté. Elle reprend… Pour ne faiblir à aucun moment : j’ai trouvé cet ultime tome bien plus pêchu que les deux précédents. Deborah Harkness nous fait parfaitement sentir toute la tension qui y est à l’œuvre, sans cesser un seul instant de nourrir nos doutes et nos peurs quant au dénouement final. Je ne vous parlerai pas de l’intrigue en détail, pour ne rien spoiler à ceux ignorant encore tout de la série, mais une chose est sure : Diana, Matthew, Ysabeau, Sarah… Et les autres sont dans de beaux draps. Tout ce qui avait été entrepris dans les deux premiers tomes trouve son terme ici (d’où l’intérêt d’avoir la mémoire fraiche), provoquant des rebondissements dont nous n’aurions pu se douter.
J’ai particulièrement apprécié le fait que l’auteure ne se repose pas sur ses acquis. J’entends par là deux choses : l’intrigue originelle, qui menait la barre des deux premiers tomes, est ici largement étoffée, jusqu’à être divisée en trois brins distincts (SPOILER ALERTla recherche du manuscrit, évidemment, mais également les recherches scientifiques liées aux créatures, particulièrement importantes pour prévoir l’avenir des enfants Clermont, et les énormes problèmes liés à Benjamin, provoquant le Scion de Matthew…), possédant chacun leurs propres enjeux, et aussi la relation Matthew-Diana, qu’elle n’hésite pas à mettre à mal. Bon, ce n’est pas comme si ils avaient vécu sur un petit nuage jusqu’ici, mais… Elle prend une toute autre dimension, ce que j’ai beaucoup aimé.
Dans la même veine, j’ai apprécié de voir le fait que ses personnages évoluaient énormément, certes contraints et forcés mais… Les voir se débattre face à l’adversité ne les rend que plus attachants. Ils sont loin d’être blancs comme neige, très très loin pour certains, et pourtant… Les voir ainsi se battre pour un idéal commun m’a beaucoup touchée. J’aurais bien du mal, désormais à déterminer lequel m’a le plus touchée. Matthew, et son amour inconditionnel pour sa femme ? Jack ? Sarah ? Gallowglass ? Une chose est sure : j’ai été éblouie par Diana, et le mot est faible. Qui aurait pu se douter que cette universitaire sans défense devienne si… Si tout ?
De manière générale, mes émotions se sont trouvées exacerbées durant ma lecture. Mises à part les premières pages qui furent un peu laborieuses (le temps de me replonger dans l’univers, que voulez-vous), j’ai été totalement hypnotisée par la suite. Autant vous dire que j’ai béni le destin qui a bien voulu que je reste chez moi le temps de faire un sort à ce troisième tome ! Mon cœur a cessé de battre une nombre incroyable de fois, ma gorge s’est nouée, mes yeux sont devenus humides. J’ai vécu cette lecture, bien plus que cela n’avait été le cas avec les deux premiers opus. Ce troisième tome, c’est purement et simplement la consécration de ce qu’avait commencé Deborah Harkness bien des années plus tôt. Une réussite, une formidable réussite.
Vous ne serez donc pas étonnés d’apprendre que Le nœud de la sorcière fut un gros, gros coup de cœur. C’est avec nostalgie que j’en ai tourné la dernière page, une nostalgie teintée de promesses : celle de retrouver très vite Diana et Matthew, par l’intermédiaire d’une relecture complète du cycle… Qui ne manquera pas d’arriver. Et le plus tôt sera le mieux !

En bref, un petit bijou qui clôt à merveille une trilogie envoûtante. Sans conteste le meilleur des trois tomes, Le nœud de la sorcière nous offre un final grandiose, qui ne laissera personne indifférent. C’est apaisée que je ressors de cette lecture, apaisée mais aussi conquise, envoûtée, et définitivement sous le charme. Merci, Mme Harkness, merci pour cette belle lecture.

16046631
Coup de coeur !

***

BONUS : Tentez de remporter l’un des deux exemplaires mis en jeu !

Via cette modeste plateforme, Orbit vous offre aujourd’hui la possibilité de plonger, à votre tour, dans la fin des aventures de nos héros. N’hésitez plus ! Pour cela, rien de plus simple : un petit mail (aberjot0512@gmail.com) suffira à valider votre participation. Les partages et les likes des deux pages facebook (OrbitBlog) ne sont pas obligatoires, mais appréciés 😉 Résultat du concours le 12 octobre !

Bonne chance à tous !

Lien pour marque-pages : Permaliens.

8 Commentaires

  1. Eh bien, ça donne envie dis donc! Mais je pense attendre une fois encore la sortie poche pour ne pas dépareiller avec mes deux autres ^^

    • Haaa ça ! Ma série est complètement dépareillée : le premier tome en poche, et les deux suivants en GF !
      Du mauvais travail ^_^

  2. Merci pour ce concours <3

  3. Il faudrait que je commence cette saga! Je trouve les couvertures très jolies (pour ne rien gâcher) et je pense que ça pourrait me plaire 🙂

  4. Merci beaucoup miss!! très belle chronique en passant, avec une fin en apothéose, j’adore !! 🙂 <3

    bises et bonne soirée

    cocomilady

  5. Déjà que j’ai hâte de le commencer depuis que je l’ai reçu, alors en plus ta chronique risque de m’achever ! Je le lirai très bientôt, je ne tiendrai pas encore très longtemps 😀
    Je te fais de gros bisouuuus <3

  6. Ping :Sunday’s books #22 - Les lectures de Bouch'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *