Les Deux Tours, J.R.R. Tolkien (Le Seigneur des Anneaux #2)

Traducteur : Francis Ledoux

L’histoire : Frodon le Hobbit et ses Compagnons se sont engagés, au Grand Conseil d’Elrond, à détruire l’Anneau de Puissance dont Sauron de Mordor cherche à s’emparer pour asservir tous les peuples de la Terre habitée : Elfes et Nains, Hommes et Hobbits. Dès les premières étapes de leur audacieuse entreprise, les Compagnons de Frodon vont affronter les forces du Seigneur des Ténèbres et bientôt ils devront se disperser pour survivre. Parviendront-ils à échapper aux Cavaliers de Rohan ? Trouveront-ils asile auprès de Ceux des Arbres, grâce à l’entremise de Sylvebarbe ? Qu’adviendra-t-il de Gandalf le Gris métamorphosé, au-delà de la mort, en Cavalier Blanc ?

{!} Si vous n’avez ni lu ni vu le premier opus, passez votre chemin ! {!}

Mon avis : Alors là, ALORS LÀ ! J’ai adoré ce deuxième tome. Tellement aimé qu’il ne m’a fallu que deux jours (certes, intenses) pour en venir à bout ! Il y a du rythme, de l’action, des descriptions à couper le souffle, de la tension, de l’émotion… Bref, je suis totalement emballée. Totalement.
Le premier tome se terminait sur la dissolution de la Communauté de l’anneau : Frodon et Sam partis seuls en Mordor, Pippin et Merry enlevés par une bande d’Orques à la solde de Saroumane, Boromir mort… Bref, tout va mal pour nos héros, déjà fortement ébranlés par la disparition de Gandalf dans les mines de la Moria. Aragorn, désormais à la tête de la petite troupe, se doit de prendre une décision : faut-il pister les Orques, dans l’espoir de revoir Merry et Pippin vivants, ou suivre Frodon et Sam, si tant est qu’ils n’aient pas été tués ? L’indécision règne, les énigmes se multiplient et l’héritier d’Isildur est dans l’impasse. Malgré tout, le temps presse : il faut se mettre en route. C’est donc sur le territoire du Rohan que continuera leur quête, aussi vaine qu’elle puisse paraitre…
Ce deuxième tome est, en réalité, découpé en deux livres : le premier se concentre sur Aragorn, Legolas, Gimli, Pippin et Merry, tandis que le deuxième relate les pérégrinations de Frodon, Sam et Gollum vers les portes du Mordor… Et au delà. Et bien, laissez-moi vous dire une chose : je n’avais pas été passionnée par le film, loin de là. Pour ainsi dire, je ne me souvenais d’absolument rien en commençant ma lecture du roman. Ou si, peut-être une chose : les loooongs moments passés à suivre Frodon et Sam m’avaient ennuyée à un point indicible. Et là, là… Ce fut on ne peut plus différent. La traque des Orques, la balade au sein de la forêt de Fangorn, la bataille du gouffre de Helm, la destruction de l’Isengard… Et, surtout, surtout, la traversée jusqu’en Mordor : tout, j’ai tout dévoré avec passion. Je l’ai trouvé… Intense, merveilleux, bien pensé, bien conté, bref, terriblement prenant. Là où La Communauté de l’anneau débutait lentement, Les Deux Tours capte notre attention dès les premières lignes, et la garde tout du long. Si bien que je n’avais qu’une idée en tête en le terminant : m’attaquer à la suite ! Ce qui est chose faite, d’ailleurs 🙂
Inutile de vous servir un grand discours : je n’ai vu aucune faiblesse à ce deuxième tome. Peu ou pas de longueurs, des personnages plus accessibles et attachants, des passages épiques et intenses, et drôles, aussi, une mythologie qui s’affine toujours plus, et des détails, des détails… Bref, que du bonheur 🙂 Pardonnez-moi pour cette chronique express, mais… Le retour du Roi n’attend que moi 😀

En bref, un deuxième tome surpassant le premier, comportant moins de longueurs et davantage d’action. On s’attache aux personnages, frémissons, rions, combattons avec eux, notre cœur battant au rythme des coups d’épées sur les boucliers. Encore, encore !

16046631Coup de cœur !

Pour marque-pages : Permaliens.

13 Commentaires

  1. Rhha faudrait que je les relisent.
    J’ai lu les 3 tomes au moins 5 à 6 fois déjà, tellement j’adore !

  2. Je suis très contente que tu aime toujours autant !
    Je ne sais absolument pas lequel je préfère entre les trois tomes de la trilogie, mais ce serait peut-être le dernier…
    Un livre très bien écrit, très beau, des personnages attachants et d’autres moins attachants mais tout aussi intéressants.
    Bref, un IMMENSE coup de cœur pour moi également 😉 !!

  3. Ping :C’est lundi, que lisez-vous ? (79) | Les lectures de Bouch'

  4. J’avais adoré également ce deuxième tome. C’est vrai que dans le film, les passages avec Sam et Frodon sont assez ennuyants et ce n’est pas le cas dans le livre. J’ai de plus en plus envie de relire l’intégralité de cette trilogie !!

  5. DEUX JOURS ! Mais comment fais tu ?! Non vraiment, je suis admirative. J’espère que tu aimeras tout autant le t3. 🙂

  6. Je lis ta chronique du tome 2 et me rends compte que j’ai zappé celle du un, argh !
    En tout cas, ce tome 2 m’a aussi plus plu que le premier, que j’avais trouvé long à l’époque ^^ Bon après, je pense que c’est aussi dû au fait que j’aime beaucoup quand la communauté se dissout et qu’on suit ces deux histoires séparément.

    J’ai hâte de lire ta chronique du 3 en tout cas je suis impressionnée de la vitesse à laquelle tu as lu la trilogie !!).
    Maintenant, il n’y a plus qu’à revoir les films en version longue 😛

    • Bouchon des bois

      C’est vrai que le premier tome traine en peu en longueur, surtout au début… Qui aurait cru que le voyage jusqu’à l’auberge du Poney Fringant avait pris autant de temps !
      Boooh, je n’ai pas vraiment de mérite, j’ai eu du temps et… J’ai vraiment accroché 😀 Oui, il n’y a plus qu’à, tu as raison 😀

  7. C’est sûr que le film ne rend pas honneur au personnage de Frodon. Il est assez insupportable et geignard, alors que Tolkien le voyait comme LE plus héroïque de tous les héros du livre. J’aime beaucoup la scène où il se tient face à Gollum (pour le faire jurer sur l’Anneau, je crois) et Sam semble le voir grandir et étinceler comme un elfe d’antan. Il prend sa véritable dimension à ce moment-là. Et j’aime aussi le discours qu’il tient à Faramir (autre personnage qui a perdu dans le film, car il est présenté comme presque aussi « convoiteur » que son frère alors qu’il incarne les valeurs opposées!).
    Mais quel livre, quoi.

    • Je suis entièrement d’accord avec toi. Oui, c’est au moment où il le fait jurer sur l’anneau… C’est vrai que le passage est très fort. Ne me parle pas de Faramir ! J’étais tellement déçue de voir à quel point son personnage avait perdu toute substance… 🙁
      Quel livre, oui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *