Les âmes vagabondes, Stephenie Meyer

Traducteur : Dominique Defert

L’histoire : La Terre est envahie. L’humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d’être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l’être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu’elle ne peut pas oublier. L’amour pourra-t-il la sauver ?

Mon avis : Attendez, attendez… Est-ce vraiment la même personne qui a écrit ce petit bijou et les quatre tomes de Twilight ? Really ?! Je n’ai rien contre Edward et Bella, non, j’ai même passé un excellent moment avec eux. Mais là… Clairement, c’est un niveau au dessus. Non, pas un. Dix. J’ai passé un moment… Extraordinaire. J’en ai le cœur encore tout palpitant. Il me tentait depuis des lustres, et je n’avais jamais osé sauter le pas jusqu’à ce que Arcaa me l’offre. Et même après l’avoir ajouté à ma PAL, j’ai attendu, attendu… Allez comprendre ! Le fait est que le coup de cœur que j’ai ressenti n’en a été que plus fort : pendant trois jours, j’ai vécu Âmes vagabondes, pensé Âmes vagabondes, rêvé Âmes vagabondes. Je n’ai pas eu un coup de cœur comme ça depuis… Le héros des siècles. Carrément.
La Terre est envahie. L’invasion s’est tout d’abord faite en douceur, nul ne remarquant que les humains étaient peu à peu « investis » par des aliens, ceux-ci conservant le corps mais effaçant l’ « âme ». Les choses ont commencé à changer, peu à peu. Moins de violence. Moins de maladies. Comprenant enfin la situation, les humains se sont rebellés, en vain : à ce jour, la résistance ne compte plus que quelques poches éparses. Mélanie Stryder en faisait partie. Faisait, car elle n’est plus elle-même : son corps sert désormais d’hôte à Vagabonde, une âme, un alien. Mais alors qu’elle aurait dû être totalement effacée au profit de Vagabonde, elle est encore là, vivant au travers des yeux et des pensées de l’intruse. Pour Vagabonde, la situation est critique : le corps qu’on lui a fournit est défectueux. En plus de subir les vagues de souvenirs inextricablement liées au corps de son hôte, elle doit se batailler jour après jour contre Mélanie. Contre son amour pour Jamie, son petit frère, et Jared. Contre cet amour qui la pousse à taire la présence de Mélanie, et à partir à la recherche des deux humains… Quoi qu’il puisse lui en coûter.
Par où commencer ? Il y a tellement, tellement à dire ! Ce roman… C’est une bombe. Je l’ai dévoré, totalement incapable d’arrêter ma lecture, de la faire durer, de la savourer : l’histoire de Vagabonde et de Mélanie m’a prise aux tripes, du début à la fin. On m’avait dit que les 150 premières pages étaient dures à passer. Je n’ai pas remarqué : dès les premières lignes (et je peux vous dire que j’ai été attentive à ce détail !), Stephenie Meyer m’a captivée. Tout y est : l’écriture est sublime, les émotions sont palpables, la mythologie est géniale, et les personnages… Pas de cul-cul ici, on sent que l’auteure est passée à autre chose. Et cela lui réussit merveilleusement bien : je ne crois pas avoir encore entendu un seul commentaire négatif à propos de ce petit bijou. Pas un seul.
Contrairement à ce que peut laisser penser la quatrième de couverture, la « prise de conscience » de Vagabonde se fait en réalité très rapidement : les 200 premières pages sont à peine passées qu’elle a déjà décidé de quitter les siens pour retrouver Jared et Jamie, faisant fi des risques que cela implique. Mélanie espère les trouver aux côtés de son oncle Jeb, ce vieux fou qui n’avait cessé de prédire l’arrivée des extraterrestres et, par conséquent, de s’y préparer. L’essentiel du roman réside donc dans l’après-retrouvailles : comment Vagabonde va-t-elle être accueillie par ces humains, réputés pour leur violence ? Comment va-t-elle leur faire comprendre que Mélanie n’est pas partie, sans que cela soit pris pour un mensonge de Traqueur ? Comment va-t-elle pouvoir gagner la confiance de ceux qui ne cessent de l’appeler « le mille-pattes » ? Bref, autant de questions insolubles auxquelles les deux… « jeunes femmes » n’avaient pas pensé. Et qui donnent lieu à des situations totalement dramatiques, qui n’ont pas manqué de m’empoigner le cœur.
Il faut dire que je me suis attachée à Gaby (= Vagabonde) dès le début. Dès les premières lignes, ma préférence est allée vers elle, et non vers Mélanie. J’ai trouvé son personnage extrêmement touchant, extrêmement… humain. Dans le bon sens du terme. Pas un instant elle ne songe à se venger de ceux qui la traitent avec une cruauté incroyable. Pas un instant elle ne songe à abandonner son hôte au profit d’un autre corps, moins récalcitrant. Non, Gaby pardonne. Pardonne, et souffre : partageant avec Mélanie ses souvenirs, elle connait également les mêmes sentiments que la jeune fille pour Jamie… Et Jared. J’ai trouvé cette situation tellement… Injuste ! Ces sentiments ne sont pas de son propre fait, mais elle ne peut pas pour autant lutter contre : elle doit subir les regards haineux du jeune homme, ses propos cruels, et en souffrir en silence. Certains passages m’ont écœurée, j’avais juste envie de rentrer dans le bouquin pour en mettre un bonne à Jared. Clairement. Elle se sacrifie pour son hôte, trahit les siens, et ne récolte que de la rancœur et de la haine. Cool.
Le pire là-dedans ? C’est que l’on ne peut pas s’empêcher d’aimer aussi Mélanie. Sa violence m’a parfois… indignée, mais… Comment ne pas la trouver légitime ? Nous sommes donc là, pris entre deux feux, le cœur écartelé… Car le livre ne peut finir que d’une seule façon : elles ne peuvent cohabiter éternellement dans un même corps, une des deux finira forcément par partir. Quant à choisir laquelle… Humpf, j’ai rarement été aussi déchirée durant une lecture. Et si c’est très inconfortable, c’est également diablement prenant.
Avant d’apprivoiser les autres, Gaby et Mélanie vont devoir apprendre à faire équipe. J’ai beaucoup aimé assister à l’évolution de leur relation, qui passe… On peut le dire : du tout au tout. Elles se complètent l’une l’autre, s’entraident, et finissent par s’aimer farouchement, malgré la situation dans laquelle elles se trouvent. Cela aurait été tellement plus simple si l’une des deux n’était qu’une teigne sans cœur ! Mais non, S. Meyer était bien décidé à ne pas nous faire de cadeau. Par la force des choses, elles vont remettre en questions les préjugés qu’elles entretenaient l’une à l’égard de l’autre, et pousser les autres à faire de même : si Jamie accepte Gaby relativement facilement, ce n’est pas le cas de tout le monde. J’ai trouvé que l’auteure avait fait un boulot formidable à ce niveau : « toute » l’intrigue se joue au niveau relationnel. L’action n’est finalement pas très présente, l’auteure se concentrant davantage sur les sentiments des personnages, sur leur ressenti face à la situation, et sur l’évolution de celui-ci. On les voit nier en bloc la possibilité d’une « âme » sincère, douter, se rapprocher, douter encore… Un vrai régal, qui nous fait passer par tout un tas d’émotions contradictoires : j’ai haï et aimé, pleuré et ri.
Je ne vous parlerai pas des personnages secondaires, et pourtant… Je vous aurai volontiers glissé un ou deux mots sur un jeune homme en particulier… Mais non. Gardons la surprise intacte pour ceux ignorant encore tout de cette merveille. Une chose, cependant : je n’ai pas trouvé que le terme de « triangle amoureux » était très adapté à la situation. Certains l’ont comparé au trio « Bella-Edward-Jacob » et, à mon avis, rien n’est plus faux. M’enfin. S’il y a une chose que vous devez savoir, c’est bien celle-ci : S. Meyer n’a laissé aucune faille dans son roman, en a développé chaque facette avec talent et précision. L’intrigue est d’une fluidité incroyable, et l’on se laisse aisément happé par elle, tant elle est… émotionnellement surpuissante. J’ai fini ma lecture les joues baignées de larmes, le coeur battant la chamade, plus que jamais consciente d’avoir entre  les mains une vraie perle. Une vraie perle qu’il me tarde déjà de relire, pour mieux la savourer, mieux l’apprécier. Ce fut une lecture brute et violente, une lecture qui m’a laissée la tête en vrac, comme cela arrive souvent avec mes plus gros coups de cœur. Et Les Âmes vagabondes en fait partie, incontestablement.

En bref, une lecture coup de cœur qui m’a plu en tout point, et davantage encore. Les personnages centraux sont terriblement attachants, l’intrigue passionnante et sublimée par une palette infinie d’émotions vives et acérées. A lire, si ce n’est pas déjà fait, et à relire, encore et encore, pour mieux savourer cette pépite.

5/5 : Coup de coeur

Bonus : mon avis sur le film.

A peine quelques heures après avoir tourné la dernière page, j’ai supplié Chéri de regarder le film : il m’en fallait encore ! Et si j’ai passé un bon moment, je l’ai trouvé particulièrement édulcoré, que ce soit au niveau de l’action ou des sentiments : tout va trop vite. Les relations que noue Gaby, que ce soit avec Mélanie, Ian, ou encore Jamie m’ont semblé bâclées, et je n’ai a aucun moment ressenti avec autant de vivacité les émotions contenues dans le livre. Certains éléments-clé du livre n’ont pas été repris, et j’ai cruellement ressenti leur absence. Bref, je suis assez déçue de cette adaptation, qui est très loin de rendre justice au roman. A choisir, sautez la case cinéma et allez directement sur votre canapé avec le livre !

Pour marque-pages : Permaliens.

34 Commentaires

  1. Je partage ton avis pour le film : il ne rend pas hommage au livre, il est vraiment très épuré par rapport à la quantité d’informations présentes dans le roman. C’est là où je n’aurais pas dit non à 2 films !

    Sinon, je suis très contente que tu ait eu un tel coup de coeur, je rejoints totalement ton avis ! J’ai eu la même réaction de surprise au début : est-ce vraiment la même personne qui a écrit deux histoires aussi différentes ?
    J’aime beaucoup Gaby et Mel, mais Gaby reste définitivement mon personnage préféré ! J’ai eu bien souvent envie de mettre des baffes à Jared, alors que Ian…
    Bref, j’ai adoré 😀 !!

  2. Coup de cœur pour moi aussi ! Un roman captivant !

  3. Le seul livre de l’auteur que j’ai lu et que j’ai aimé. A côté Twilight c’est de la gnognote. Par contre, il avait été dit qu’il y aurait une suite et pour l’instant on ne voit rien venir. C’est dommage parce que, pour moi, il manque quelque chose. Ca ne peut pas se finir de cette façon. Il va falloir que l’auteur s’y remette quand même 😛

    • De la gnognote, c’est tout à fait ça ^_^ Je n’en sait pas plus que toi pour cette suite, mais je serais vraiment partante pour la lire 😀

  4. Wahou ! Quand tu as dit que c’était un coup de coeur, tu ne plaisantais pas ! Je suis vraiment contente qu’il t’ait autant plu. 😀 Pour ce qui est de l’adaptation, je me souviens de la déception des fans sur Twitter quand il est sorti. C’est horrible quand ça arrive. On attend un film avec impatience et paf ! c’est une mauvaise adaptation… :/

    • Je te l’avais dit : j’ai vraiment adoré 😀
      Pour l’adaptation… Disons qu’il ne faut pas avoir lu le livre avant, quoi :/

  5. Et bien, je crois que je vais le sortir de ma pal pour Janvier 🙂
    Tu me donnes envie de me plonger dedans.

  6. Je suis RAVIE que tu aies aimé ♥ Ce livre est une pépite !
    Moi aussi je n’en revenais pas que c’était la même auteure que Twilight. Ce livre est profond, puissant, fou. Et ma préférence est aussi allé pour Gaby.
    J’ai vu le film il n’y a pas longtemps. J’ai bien aimé mais sans plus, comme toi, je trouve que ça passe trop vite, que les sentiments arrive de n’importe.. Dommage !

  7. J’ai lu les deux premiers tomes de Twilight et ce n’est pas les romans que j’ai le plus apprécié, on va dire… Du coup j’ai un peu des préjugés sur ce livre mais avec un avis comme le tien, je vais bien finir par le lire ! ^^

  8. J’ai adoré le livre mais détesté le film….lol!!!

  9. Ah ça me donne doublement envie. En fait ce bouquin au début il n’en était même pas question, je me suis dit, ouais bof Twilight c’était sympa mais j’ai pas trop envie d’un bis répétita. Et puis dans un jour de désœuvrement intense, je me suis lancée dans le film. Gentillet au demeurent, je te l’accorde, mais ça a quand même fait tilt dans ma petite tête. Surtout quand j’ai lu plusieurs chroniques qui disaient que le livre le valait 10 fois. Maintenant il me tente de plus en plus.

    • Si tu as bien aimé le film, il FAUT que tu lises le livre, c’est sûr : il est vraiment dix fois mieux 🙂 Et, comparé à Twilight… Non, en fait, la comparaison n’est même pas possible ^_^

  10. Je partage le même avis que toi, que ce soit pour le livre ou le film 🙂

  11. C’est un roman que j’avais adoré moi aussi. Du coup, de lire ton billet plus qu’enthousiaste me donne envie de le relire. Malheureusement, ça ne sera pas pour tout de suite vu l’état de ma PAL…
    Bises

  12. C’est une lecture que j’avais adorée, bien plus que Twilight, sans doute parce que plus adulte. J’en garde un très, très bon souvenir, jusqu’au point d’ailleurs que je n’ai pas voulu voir le film!

  13. Coucou poulette <3 Pour ma part, j'ai durant les premières pages m'y du temps à entrer dans l'intrigue, mais j'ai vraiment appréciée le temps que l'auteure met à nous expliquer sa mythologie, passage obligée, car Meyer invente complètement quelque chose, et ne reprend pas de vieux mythes. J'ai également appréciée sa plume, beaucoup plus mature, et que l'histoire soit accès sur un sujet qui implique beaucoup de relationnel et de psychologie se qui complexifie et nous donne envie de lire.

    • Coucou ma choupette !
      Comme tu le dis, S. Meyer construit là quelque chose de nouveau, et se détache totalement de ce qu’elle a pu faire auparavant, et ce à tout point de vue 🙂 Et c’est cela qui fait le succès de l’ouvrage !

  14. C’est une perle hein :)? C’est dommage qu’elle ne nous ait plus rien donné depuis ce livre! Il était tellement plus que twilight, on s’attaque à tous ces personnages au point que ça en devient frustrant de devoir les abandonner!

    • Oui, c’est vraiment dommage qu’elle n’ait rien écrit d’autre depuis. Mais qui sait, c’est peut-être pour bientôt ? J’espère 😀

  15. Je me souviens que j’avais également beaucoup aimé ce livre, je me retrouve tout à fait dans ton avis 🙂
    Comme j’ai vu le film longtemps après avoir lu le bouquin la différence entre les deux ne m’a pas forcément sautée aux yeux mais c’est sûr que je suis beaucoup moins rentrée dedans 🙂

  16. Je suis ravie que ça t’ait plu autant ! J’ai découvert des choses que j’avais omises, grâce à ta chronique. Tu as tout à fait raison quand tu dis que l’auteure axe son intrigue beaucoup plus sur les sentiments que sur les actions. ^^
    J’ai passé un bon moment avec ce livre aussi. J’espère seulement que la suite ne va pas trop tarder ! (même si la fin m’a tout à fait contentée ^^)

    • Je ne savais pas qu’il y avait une suite de prévue jusqu’à ce que je le le lise il y a quelques jours. Moi aussi, la suite m’a contentée 🙂 Mais, évidemment, je ne serais pas contre de retrouver Gaby 😀

  17. Ping :Côté lecture : bilan de l’année 2013. | Les lectures de Bouch'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *