Les Emprunts de la semaine #3

Mes petits Marcassins,

Bonjour ! Qui dit nouvelle semaine, dit nouvelles BD ! Et la sélection de cette semaine est particulièrement chouette, il faut l’avouer. Bon, les photos seront restreintes, vu que j’ai totalement oublié d’en faire (petite tête ?), maiiiiis… Là n’est pas le principal, non ?

Cette semaine, j’ai donc lu…

Le Règne #1 : La saison des démons, par Sylvain Runberg et Olivier Boiscommun.

 

Et… J’ai adoré ! Ouiiii, ce premier tome m’a totalement conquise 🙂 Nous nous trouvons dans un monde post-apocalyptique, où la race humaine n’est plus… Ou plutôt si : bien qu’ils aient déserté la Terre (ou disparu, simplement ?), ils sont désormais considérés comme des dieux par les animaux peuplant la Terre, eux-mêmes doués d’intelligence et de parole. Alors que la saison des Démons approche, apportant son lot de calamités et de catastrophes naturelles, l’exode vers le Shrine, une mystérieuse cité, a commencé. Mais le voyage est dangereux : des hordes de pillards déferlent, attaquant le moindre convoi laissé sans défense. Engager une troupe de mercenaires aux crocs acérés ne semble donc pas dénué d’intelligence…
Je l’ai dé-vo-rée, que l’on soit bien clairs : entre le dessin qui m’a totalement charmée et un scénario parfaitement intense, je n’ai su faire qu’une bouchée de cette petite pépite. Que je me suis, d’ailleurs, empressée de mettre en bonne place sur mon mur spécial « coups de cœur » :3

Les cahiers d’Esther 1 & 2, par Riad Sattouf

 

C’est à l’occasion de la sortie du deuxième opus que j’ai découvert les aventures d’Esther, 10 ans, petite fille maligne à la langue bien pendue. Et si ce n’est pas un coup de cœur, je les ai trouvé très bien, ces albums : Riad Sattouf y mêle la candeur de l’enfance à ses réflexions parfois désarmantes que les enfants ont le chic de faire. Enfant… Et, finalement, plus tant que ça : car ce que décrit l’auteur, c’est aussi cette période de transition entre l’enfance et l’adolescence où les enfants sont rarement tendres entre eux, refusent d’être assimilés aux petits, allant jusqu’à la parodie pour s’en démarquer. Certaines planches m’ont faite sourire, d’autres m’ont émue, ou fait hausser les sourcils. Mais peu importe la réaction, au fond : Riad Sattouf aura su toucher chez moi une corde sensible !

Et voilà pour ces emprunts ! Le prochain n’arrivera pas tout de suite : j’ai quelques lectures plus urgentes à faire passer avant de me replonger en BD 🙂 Bonne journée mes petits !

Pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Je ne lis pas souvent de BD, mais à force d’en voir passer sur les blogs, je me dis qu’il faudrait que je me penche un peu plus sur ce genre littéraire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *