∼ Brèves de rentrée ∼

breves-de-rentree

HELLO CHATONS !

Je m’extraie un peu de la frénésie ambiante pour vous parler de mes lectures de rentrée. Car, oui, une fois n’est pas coutume, j’ai décidé de me plonger dans quelques romans de la rentrée littéraire. Et comme je cours après le temps, j’ai décidé de vous faire part de mes lectures via ces brèves, où je vous relaterai de façon succincte ce que j’en ai pensé 🙂 J’aurais voulu faire mieux, croyez-moi, mais là, clairement… Mon emploi du temps ne me le permet pas T.T

Une chanson douceMyriam étouffe. Alors qu’elle avait volontairement mis sa carrière de côté pour se consacrer à ses enfants, elle ne supporte plus de rester chez elle, d’être uniquement réduite à son rôle de mère. Quand une opportunité professionnelle s’offre à elle, elle saute donc dessus : commence pour son couple un parcours du combattant pour trouver LA nounou qui fera battre leur cœur. Quand Louise entre dans leur vie, ils ne se doutent pas une seconde que cette femme qui semble tomber du ciel les mènera tout droit à un drame dont ils ne peuvent imaginer l’ampleur…
Ce roman m’a prise aux tripes. Leïla Slimani a une plume tout à fait particulière : à la fois incisive, d’une froideur clinique et profondément efficace, elle m’a simplement glacée. Le récit est court, mais l’on en ressort profondément bouleversé : j’ai lu avec effroi, simplement. Dès les premières lignes, on connait la fin du roman. On apprend le drame qui s’est noué dans cet appartement huppé, au sein de cette famille apparemment sans tâche. On apprend, et l’on ne demande qu’à comprendre : mais comment, comment a-t-on pu en arriver là ? Ce n’est pas un coup de cœur, simplement parce que j’ai été horrifiée par ma lecture : je doute qu’il ait été particulièrement judicieux de découvrir ce roman alors même que je m’apprête à laisser Malo pour la première fois à une nounou, et que cela m’angoisse déjà pas mal. Mais, MAIS, je salue profondément la performance de l’auteure, pour la simple et bonne raison que son roman me restera très, très longtemps en mémoire. Il est d’une justesse à couper le souffle, et chacun des mots est soigneusement pesé, mesuré. Si vous vous en sentez le courage… Foncez !

Ecoutez moi grandirEt l’on passe d’un extrême à l’autre : ce court récit ravira futurs et jeunes parents. Nous y découvrons la jeune Elizabeth, encore dans le ventre de sa mère d’abord, puis durant sa première année. A travers ses émotions, ses ressentis, ses premières expériences et réflexions nous nous (re)plongeons à notre tour dans le quotidien d’un nourrisson. J’avoue que cette lecture m’a rendue fort nostalgique de ma grossesse et des premiers mois de Malo : avec ingénuité et tendresse, l’auteure se glisse à merveille dans la peau de ce petit être pétri de douceur et avide d’apprendre, extrêmement attentionné et à l’écoute de son entourage, réagissant de tout son être au moindre changement d’humeur. Mais c’est court, peut-être un peu trop : on en voudrait davantage, rester plongés dans ce temps béni où chaque seconde est faite de découvertes prodigieuses, où l’amour règne en maitre sans partage. Un livre à offrir à toutes les futures mamans, et à s’offrir pour se perdre dans de bienheureux souvenirs.

ob_728156_adabelloQuand Frank est appelé au siège de Turing Corp pour retrouver une personne disparue, il était bien loin de se douter que… Il s’agissait en vérité d’Ada, une intelligence artificielle chargée d’écrire des romans d’amour. Fugue, kidnapping ? Voilà notre héros jeté dans la fosse aux lions, où tout n’est question que de bénéfices et de marge, où la qualité d’un roman est disséquée et mesurée à outrance, et où les ordinateurs se piquent de décrocher le prestigieux Prix Pulitzer…
VOILA. J’ai beaucoup aimé ! Cela faisait un moment que je voulais découvrir la plume de cet auteur, et le pitch de son dernier roman m’avait bien donné envie de me jeter à l’eau. Et franchement… C’est bon ! On est de suite happé par cette intrigue à la fois loufoque et angoissante, loufoque de par cette excentrique Ada qui jure comme un charretier et écrit un navet à la minute, et angoissante de par toutes les questions qu’elle soulève : la règne des machines tel qu’il s’annonce est-il réellement, RÉELLEMENT enviable ? La recherche du profit à tout prix, la description de ce rêve américain aux revers innombrables… Aussi instructif que divertissant, Ada fut une excellente lecture, quoique un brin longuette par moments. Et j’avoue que la toute fin, que je viens d’ailleurs de lire (ça, c’est de l’article à chaud !), m’a totalement retourné la tête. J’étais un peu en mode :  » Que… Quoi ?!!! » Une chose est sûre : je suis pas prête d’enterrer ses autres livres sous ma PAL : ils passeront à la casserole, sous peu !

 Les avis sont courts, mais j’espère tout de même qu’ils auront aiguisé votre curiosité ❤️ Je ne sais pas encore quels romans prendront la suite de ceux-là mais, promis : je ne manquerai pas de vous tenir au courant !

Lien pour marque-pages : Permaliens.

3 Commentaires

  1. Coucou 🙂
    Brèves certes mais tellement efficace !
    Chanson douce ainsi que Ada me donne énormément envie. Du coup je les rajoutes à ma wish-list 😉
    Merci à toi

  2. Bonjour, je ne l’ai pas encore mis sur le blog, mais j’ai aussi beaucoup aimé  » une chanson douce » l’écriture, les personnages …. j’avais aimé son premier livre, déjà particulier … une auteur à suivre je pense !

  3. Une chanson douce me tente particulièrement. La rentrée littéraire m’attire beaucoup cette année =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *