Mummy Time : Audit d’une grossesse

Bonjour mes chatons !

J’ai loooongtemps hésité avant d’écrire cet article, et puis… L’envie de le faire est quasiment devenue urticante : j’y pensais sans cesse, incapable de passer à autre chose et, surtout, d’écrire quoi que ce soit d’autre. Alors… Je me lance. Avec appréhension, hâte et tout le toutim, mais tout de même !

Mummy time

Parlons peu, parlons bien : ce bébé, cela fait DES ANNÉES que j’en rêve. Oui, je fais partie de ces nanas qui, à seize ans, regardaient leur grande sœur pouponner avec envie. Qui, à dix-sept, passaient des heures à babiller avec le moindre nourrisson. Qui, à dix-huit, ne juraient que par ce moment où, enfin, viendraient leur tour. Finalement, c’est à 23 ans que le mien est venu, puisque j’ai appris que j’étais enceinte le jour de mon anniversaire… Passé le moment d’euphorie complète sont venues, en vrac, les pensées suivantes : « M*rde, on a mangé des sushis la semaine dernière », « Pas mal, le salon de Montreuil en étant enceinte de deux semaines ! », « le saucisson, c’est finiiiii », « Mais, on vient juste de donner notre congé pour l’appart… », « Comment je vais tenir ma langue, moi ?!!! ».
Finalement, je ne l’ai pas tenue, ma langue. Du moins, pas complètement : parents, frères-sœur et Saechounette furent mis au courant assez tôt (cette dernière l’a deviné, oui oui !). Pour les autres… Nous avons attendu. Avec la sensation de cacher un secret aussi lourd qu’un semi-remorque, mais on a tenu bon. Un moment. Jusqu’à ce qu’un détail, un touuuut petit détail ne me trahisse aux yeux de nos proches :

Cette petite saloperie que l’on nomme TOXOPLASMOSE.
lol animated GIF
*La réaction des Sages-Femmes quand elles apprennent que tu n’es pas immunisée*

Peu importe à quel moment de l’année vous tomberez enceinte, si vous n’êtes pas immunisée contre cette plaie, vous n’y couperez pas : votre régime alimentaire deviendra aussi draconien que si vous deveniez vegan du jour au lendemain. Mais en période de fêtes… C’est JUSTE impossible à cacher : le saumon fumé, c’est niet. Le foie gras ? Pareil ! Les raclettes et fondues, vous oubliez. La charcuterie en général, les fruits de mer, les crudités lavées simplement à l’eau, le fromage au lait cru… TER-MI-NÉ ! Au placard pendant neuf mois. Allez donc expliquer à Mamie Jacqueline pourquoi vous, qui êtes habituellement la première à vous précipiter sur ses merveilleuses petites tapas au jambon cru, êtes soudainement devenue raisonnable au point de ne plus OSER les regarder ! Passée la troisième fois où vous déclarerez avec des yeux de merlan frit que vous n’avez pas faim/avez la gastro/n’aimez pas ça/faites un régime, vous serez grillées : « Arrête de charrier Simone, on sait bien que tu es enceinte ! » Soyez donc prévenues : si vous souhaitez attendre la barre fatidique des trois mois avant de claironner au monde entier la joyeuse nouvelle, devenez ermite. Refusez la moindre invitation. De toute façon, il y a trois chances sur quatre pour que vous ne puissiez rien manger de ce que votre hôte aura si gentiment préparé… (Et encore, je ne vous parle pas de la listeriose, cette joyeuse luronne présente dans bon nombre d’aliments cités ci-dessus, et contre laquelle aucune femme n’est immunisée. Cachez votre joie, vous l’avez voulu, ce bébé !). Voyons le bon côté des choses : impossible de se goinfrer de chorizo à deux heures du matin, donc une prise de poids moins importante ! Nos fessiers nous disent MERCI.

J’ai donc passé ces trois-quatre premiers mois à baver sur tous ces bons petits plats de fin d’année qui m’étaient interdits (je crois que mes beaux-parents ne m’ont jamais autant cuisiné de pâtes qu’à cette période), tout en dormant comme une masse pendant quatorze à quinze heures par jour. Pas ou peu de nausées, des dégoûts assez restreints, de jolies douleurs ligamentaires et beaucoup, beaucoup de crises d’angoisse/de pleurs… Rien que de très habituel, et surtout de très déconcertant pour un Chéri qui ne comprenait pas vraiment dans quoi il venait de mettre les pieds.
Et puis, il y a eu LE moment. L’instant magique, en fait. Bien plus magique que celui où tu arrives en hurlant comme une forcenée dans la chambre à coucher, un petit bâtonnet à la main. Celui où tu sens une petite bulle. Où tu poses ta main sur ton ventre, et la déplace doucement. Et où cette petite bulle te suit. Avec l’air de dire « Coucou, je suis là ! ». Cet instant magique où tu te rends compte qu’il y a VRAIMENT quelque chose sous ton nombril, quelque chose avec lequel tu vas apprendre à communiquer. J’ai eu la chance de sentir Bébé très tôt (la cause : un placenta placé vers l’arrière plutôt que vers l’avant, et n’amortissant ainsi aucun des petits coups de pied de mini Jochon), et Jo a rapidement pu apprécier ces moments uniques, lui aussi. Après le toucher est venue la voix : croyez-moi, voir votre ventre tressauter alors que vous fredonnez une chanson est assez irréel. Et le voir s’agiter en tout sens quand Papa rentre dans la chambre en racontant sa journée, carrément incroyable ! Malgré les coups dans la vessie alors que l’on est en recherche active de petit coin (j’ai rapidement appris à repérer les toilettes quand me prenait l’envie d’une virée shopping) ou les high kicks dans l’estomac déjà bien mis à mal par la chaleur (je vous épargne la troisième situation, assez gênante, où toute velléité de rapprochement est coupée nette)(bande de petits coquinous)(cessez donc, vous allez me faire rougir), c’est ce que j’ai le plus apprécié dans cette grossesse, ce qui m’a mis des étoiles dans les yeux par dessus tout. Ça, et la tendresse dont Jo a fait preuve pendant tous ces mois, tant avec moi qu’avec son p’tit bout pas encore là. Bon, d’accord, le fait de pouvoir lui demander d’aller acheter des noix de cajou à toute heure de la journée aussi, J’AVOUE.

oops animated GIF

En fait, j’ai beau y réfléchir, chercher la petite bête, j’ai passé jusqu’ici une très belle grossesse. Vraiment. Évidemment, tout ne fut pas tout le temps rose. Je pourrais vous parler de mes angoisses (moi, l’éternelle hypocondriaque…), de comment j’ai dû apprendre à les gérer. De ces réflexions ou gestes que l’on doit supporter, un sourire crispé aux lèvres et, parfois, les larmes aux yeux. De ce corps qui, par quelques menues attentions, m’a souvent fait hausser des sourcils (et rire, beaucoup). Des précautions que j’ai dû prendre, pour ne pas que Bébé arrive trop tôt. Du mal de dos, des crises hormonales, du mythique « éclat de la femme enceinte ». De plein de choses en fait, parce que des découvertes, j’en fais tous les jours depuis neuf mois. S’il y a des sujets que vous souhaitez que j’aborde en particulier, n’hésitez donc pas : je pars du principe que, mieux l’on sait ce qui nous attend, mieux l’on est capable de le gérer sereinement 🙂
Quant à moi, je retourne à mes lectures sur l’accouchement. Parce que la pleine lune, c’est dans six jours. Et que ce serait quand même vachement bien si Bébé arrivait avec deux semaines d’avance ^_^

J’espère que ce premier article vous aura plu ♥ N’hésitez pas à me faire part de vos remarques/suggestions, tout est bon à prendre 😀

Pour marque-pages : Permaliens.

21 Commentaires

  1. Il est super cet article!
    Merci d’avoir partager avec nous cette part de ton intimité qui t’est chère.
    Je ne vivrai jamais de tels instants mais par procuration, ça m’a fait sourire 🙂
    Vite que bébé soit là alors 🙂

  2. Merci d’avoir partagé ça avec nous ma belle <3
    J'ai eu la chance de pouvoir communiquer un peu avec ma nièce avant sa naissance aussi, et déjà vu de l'extérieur c'est vraiment magique, alors de l'intérieur, je n'ose même pas imaginer…
    Bon courage pour les dernières semaines, et… je pronostique une arrivée autour de la pleine Lune!
    Gros bisous!

  3. C’est drôle je ne l’ai pas tant vu comme une contrainte aussi pénible la toxoplasmose (la charcuterie sous vide était sans danger selon les médecins qui m’ont suivi, ça aide). Je flippais davantage pour mes grossesses sur la listériose et mon Dieu le fromage au lait cru sans devoir passer par la case cuisson m’a horriblement manquée toute ma 3ème grossesse.

    Bon après, c’est sûr que y’a des signes qui ne trompent pas et ont vite fait de mettre sur la piste l’entourage proche. Pour mon 2ème et 3ème, nous avons voulu attendre et j’ai su que très tôt certains avaient des doutes, soit sur des envies bizarres que j’avais pu évoquées, soit la fatigue visible que j’affichais… Mais j’ai tenu à peu près jusqu’à mes premières échos (début du 3ème mois) à chaque fois avant de l’annoncer pour ces 2 là ^^.

    Courage pour ces dernières semaines qui s’annoncent. J’espère qu’il ne te fera pas trop languir et puis s’il le fait c’est que sa maisonnette lui plait et qu’il a déjà son petit caractère. 2 sur 3 n’étaient pas pressés ici :D.
    Et tu verras être maman très jeune c’est super.

  4. Très touchant ce premier article, tu as le don de raconter les choses comme il faut ! (comme quand tu parlais de ton mariage !) En tout cas, pour la jeune fille rêvant de pouponner, tu m’as mis des étoiles dans les yeux ! J’espère que ton accouchement se déroulera bien ♥

  5. Oh que j’adore ce genre d’article, j’aime beaucoup que tu nous raconte comme toute cela se passe =) Je suis très heureuse pour toi si tu as tout de même eu une grossesse plutôt calme et je t’imagine très bien avec bébé et Jo, vous allez former une petite famille magnifique. Moi contrairement à toi, je n’ai jamais vraiment rêvé être enceinte, et je pense attendre encore pas mal de temps parce que pleins de petits trucs me trottent dans la tête et que je ne suis pas encore prête toute simplement. Le moment viendra, je le sais, je veux des enfants mais pas tout de suite =)
    Bisous ma chérie et merci de nous faire partager ces petits moments <3

  6. Très mignon cet article! Beaucoup de bonheur en ressort et c’est assez émouvant <3 Je suis heureuse pour toi 🙂

  7. Oh c’est tellement intéressant ce genre d’articles ! Ca me rappelle tes articles sur ton mariage :).
    Je vote pour d’autres articles de ce genre <3 !

  8. C’est merveilleux je trouve trop beau la façon dont tu nous racontes ça
    Je suis juste tellement heureusement pour toi, c’est totalement dingue !
    Vous allez être de super parents et profite bien de ces dernières semaines avant que le petit bout pointe son nez ☺
    En tout cas pour t’avoir vu durant ta grossesse à deux reprises je crois, on peut dire que ça te va très bien hi hi
    Plein de gros bisous mon Bouchon
    <3 <3 <3

  9. Ca donne envie d’être enceinte!!! (bon, pas pour tout de suite pour moi, mais ça arrivera!) Merci de partager avec nous ton expérience, on ne peut pas s’empêcher d’être vraiment heureux pour vous 🙂 Encore toutes mes félicitations!!

  10. ce premier article est génial !!!! J’avais bien envie de vous parler de ma grossesse sur le blog mais… j’ai pas le temps en ce moment xD peut-être après le mariage… 🙂
    En tout cas, t’es courageuse d’avoir fait attention à TOUT ! Perso, j’ai été tellement dégoutée par toute forme de nourriture tout au long de ma grossesse que lorsque quelque chose me faisait envie, je ne me privais pas… J’en ai mangé du bon jambon portugais ! xD Bon j’en abusais pas non plus 😉

  11. Moi aussi j’espérais que mon bébé arrive en avance avec la pleine lune, mais elle n’a aucun effet et bébé est arrivé à la date exacte de mon terme. Il a aujourd’hui 4 mois et nous vivons une aventure hors du commun! Ne précipite pas les choses, il viendra quand il sera prêt. Personnellement, j’ai fais mon ménage jusqu’au dernier jour, fais de longue balade, lors de ma dernière visite ma gyné à essayer d’accélérer les choses… Mais nada! Il est venu quand il a été prêt à venir 😉
    Si je puis me permettre, profites de ces deux dernières semaines pour profiter de ton homme, de votre couple, de ces derniers instants à deux avant le grand chambardement ^^
    Je suis contente pour toi et je souhaite une merveilleuse continuation.
    Oh un dernier conseil, après l’accouchement, même si tu te sens la force de 10 hommes et capable de jongler avec pleins de tâches en même temps, REPOSE-TOI dès que bébé dort. Ne brûle pas toutes tes cartouches c’est essentiel crois-moi.

  12. Ouiii elle l’a fait son article! Je crois que tu pourrais parler du truc le plus chiant du monde, je lirai quand même parce que j’adore la manière dont tu écris x)
    Mais bon, quand même, je suis bien contente que ce ne soit pas sur un truc chiant! haha!
    Vivement d’autres Mummy Time (y’en aura d’autres hein? :p)!

  13. Je te souhaite beaucoup de courage pour le reste de ta grossesse et encore plus quand il grandira 🙂 Prend bien soin de toi !

  14. <3
    J'ai très hâte de rencontrer ce petit bout.

  15. Ah, je suis ravie que tu n`aies pas davantage résisté à ton envie d’écrire des billets sur cette « thématique ». Ah, petit bébé déjà très aimé dès les premières minutes 🙂

  16. coucou ! je viens de lire ton article et je te comprend à 100% vu que je ne suis pas immunisée non plus contre la toxo (j’ai eu des chats toute ma vie, j’ai joué dans la terre petite… sûrement mangé la terre aussi d’ailleurs et nada, jamais attrapé!).
    Je sens mon bébé bouger depuis peu, c’est magique je confirme <3

  17. Et donc… félicitations 🙂

  18. Superbe cet article, vraiment passionnant *o*

  19. Eh bien, je ne pense pas avoir d’enfant tout de suite (n’ayant toujours pas trouvé le bon papa 😉 ) mais sache que j’ai adoré ton article ! J’avoue que même si ce n’est pas d’actualité, j’ai peur d’être enceinte et je trouve que ton article est très rassurant, et très beau =) Bienvenue à mini Jochon en tout cas =)

  20. J’ai passé un merveilleux moment à te lire *_* Merci pour ce très bel article, fort en émotions 🙂

  21. Roh. Voilà un article tout mignon qui vaut le détour. Merci pour le partage de cette jolie expérience. Et pour m’avoir fait rire ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *