On parle de genres : Littérature vampirique, bit-lit et romance paranormale.

On parle de genre2

Mes petites sauterelles grillées,

Me voici pour un tout nouveau rendez-vous, né d’une discussion (d’une seule ? Pas sûr 😉 ) ma foi fort enrichissante sur les genres littéraires, avec une auteure que j’affectionne particulièrement. Nous sommes parties d’un constat : les genres et sous-genres s’étant multipliés ces dix-quinze dernières années, il est bien difficile de s’y retrouver. Amalgames, confusions, on trouve de tout… Et parfois aux dépens des ouvrages.

Je me propose donc (et en toute modestie : je ne suis PAS une spécialiste, loiiiin de là) de vous parler, régulièrement si le principe vous plait, de tel ou tel genre, de les comparer, les différencier et, surtout, de vous proposer une petite liste de romans apparentés. Je me lance ? Une petite surprise vous attend à la fin de l’article 😉

On parle de genres #1 : littérature vampirique, bit-lit et romance paranormale.

{Rappel : les genres sont rarement exclusifs les uns des autres : un roman peut parfaitement avoir plusieurs casquettes. A ne pas oublier !}

Bram Stocker, Anne Rice, Stephenie Meyer, Chloé Neill, Nalini Singh… Voilà des auteurs que l’on se plait souvent à mettre dans le même panier. Il faut dire que, avec le succès retentissant rencontré par Twilight, les éditeurs ont fait la part belle aux vampires : difficile de passer à côté lorsque l’on se promène en librairie. Il y en a partout, et pour tous les goûts. Et pourtant… POURTANT ! Des différences majeures séparent toutes ces publications. Des différences telles que, si vous n’avez pas aimé tel roman, vous pourriez bien tomber sous le charme de son voisin… Pour la simple et bonne raison qu’ils sont aussi différents l’un de l’autre que peuvent l’être une saga d’Heroïc fantasy et un roman de Space Opera. Explications !

L’ancêtre : La littérature vampirique.

C’est au dix-huitième siècle que fut pour la première fois utilisé le terme « vampire », qualifiant un état de « nom-mort » bien physique (par opposition au spectre, au revenant immatériel). Et au dix-huitième siècle également que parurent les premiers ouvrages s’attachant à mettre en valeur le mythe du vampire : Le Vampire, d’Heinrich Augustus Ossenfelder (1748), La fiancée de Corinthe, de Goethe (1797)… Et, bien sûr, le célèbre Dracula de Bram Stocker, fin 19e. Connaissant son âge d’or au cours du 19e siècle, la littérature vampirique se rapproche indéniablement du courant romantique qui agite alors le monde des lettres, faisant du vampire le « Héros sombre du mal », un être à la fois extrêmement dangereux, amoral et surtout… Séduisant. Souvent parés d’une atmosphère sombre, flirtant avec le gothique, ces romans se font parfois porteurs de critiques sociétales et/ou religieuses, et élèvent régulièrement la morale et toutes les interrogations qui s’en suivent au rang de préoccupations premières.

Le cousin : la Bit-lit

Cousin, oui, mais très très éloigné ! Pour moi, bit-lit et littérature vampirique n’ont absolument rien en commun, hormis le personnage surnaturel. Contrairement à la littérature vampirique, qui se concentre essentiellement -sinon exclusivement- sur le personnage du vampire, la bit-lit fait intervenir toutes les créatures surnaturelles qu’elle croise : vampire, donc, mais aussi loup-garou, fée, sorcières, démons… Et j’en passe. Tout cela, au milieu de nous, les humains. Deuxième différence majeure : la bit-lit est un sous genre de l’Urban fantasy : l’action se déroule de nos jours ou dans un futur proche (contrairement à la littérature vampirique qui, elle, préfèrera s’ancrer dans des siècles plus reculés, afin de donner à sa figure de proue toute la noblesse qui la caractérise). L’héroïne (car il s’agit souvent de cela) combat des créatures surnaturelles, mais reste animée par des préoccupations très actuelles (je vous mets au défi de me trouver une héroïne de bit-lit qui ne se sent concernée ni par ses études, ni par les garçons, ni par son premier boulot). Enfin, la bit-lit se caractérise aussi par son petit côté « séducteur » : tout d’abord surnommée « paranormal porn » outre-Atlantique, elle met souvent en scène des passions ravageuses et torrides. Fiou  ! Bon, toutes ces caractéristiques sont à prendre avec des pincettes : si vous ne trouvez pas tel ou tel aspect dans le roman que vous êtes en train de lire, cela ne signifie pas forcément qu’il ne s’agit pas de bit-lit ^_^
Prenez la série Psi-Changeling de Nalini Singh : des héros multiples, aussi bien hommes que femmes, et pas vraiment concernés par leurs études ou le prochain bal de promo. Et bien, pour moi, c’est quand même de la bit-lit : des créatures surnaturelles évoluant dans un futur proche, se confrontant sans cesse aux problèmes de cohabitation entre espèces… Et ce petit côté sexy indéniable… De la bit-lit, ça oui.

Edit : Comme plusieurs d’entre vous me l’ont fait remarqué, le terme « Bit-Lit » a effectivement été inventé par les éditeurs français… Et plus particulièrement l’équipe de Bragelonne. Voyez plutôt :
« Le premier enjeu était de trouver une dénomination qui soit la plus unificatrice possible. Si on avait commencé à dire qu’il y a de la paranormale romance, de la Fantasy urbaine, donc si on avait essayé de traduire tout ça… Il y a plein d’autres vocables d’ailleurs que je cite de temps en temps qui sont très rigolos, et sur lesquels on s’est penchés. Au tout début, je me souviens, les Anglais parlaient de « Paranormal Porn » , ce qui a le mérite d’être clair. Il y a « fang bang » aussi… D’ailleurs, à chaque fois qu’on rencontre un éditeur ou un agent, il y a une autre dénomination ! Jusqu’à dire Paranormal en général. Parce qu’avec Paranormal, les livres avec des sirènes, ça passe, le livre qui n’est pas tout à fait de l’Urban Fantasy, mais où il n’y a pas de romance, pareil. En gros, on s’est dit qu’il faudrait bien appeler ça d’une façon ou d’une autre, et la vérité vraie, c’est qu’en feuilletant un catalogue américain de droit qui pitchait plein de bouquins, à un moment donné, sur une liste, je suis tombé sur Bit-lit, vraiment au milieu d’un paragraphe. Et je me suis dit que c’était rigolo, j’ai proposé à Alain, et il a trouvé rigolo aussi. Et à ce moment-là, on s’est dit qu’on allait dire que c’était de la Bit-lit. » (Stéphane Marsan – directeur éditorial de Bragelonne)

la-meute-du-phenix,-tome-1---trey-coleman-326840-250-400 les-vampires-de-chicago,-tome-5---morsures-en-eaux-troubles-1954272-250-400 http://leslecturesdebouch.fr/2014/06/passion-exaltees-nalini-singh-psi-changeling-9/

Le petit dernier (mais pas si jeune que ça !) : la romance paranormale.

Et on corse encore un peu les choses : romance paranormale, genre littéraire à part entière ou non ? J’aurais tendance à dire que oui, tout en y mettant un bémol : la romance paranormale peut également n’être qu’un élément constitutif d’un récit. Vous me suivez toujours ? (Je crois que je me suis moi-même perdue)
Bon, tâchons de clarifier un peu tout ça : romance paranormale il y a dès lors qu’une romance se mêle à des éléments fantastiques. Une histoire d’amour entre un vampire et une humaine, par exemple (coucou Twilight !), mais aussi lorsqu’il est question de voyages dans le temps (Parallon, publié par la Collection R), ou de pouvoirs psychiques. Une constante : la romance est au cœur de l’ouvrage. AU CŒUR DU CŒUR.

Le fer de lance de ce genre est donc, je vous le donne en mille… TWILIGHT. Évidemment ! Qui, s’il peut se rapprocher de la bit-lit (héroïne, préoccupations actuelles, créatures surnaturelles en tout genre), n’a absolument rien à voir avec la littérature vampirique. Réjouissez-vous, petites gens qui n’avez pas aimé la Saga du désir interdit ! Les vampires pourront tout de même vous faire fondre, et pas qu’un peu. Voici donc quelques menus conseils de lecture :

Rose Morte, Céline Landressie (cinq tomes de prévus, deux de parus.)

Si je ne devais retenir qu’un seul roman (actuel) de littérature vampirique, ce serait celui-ci : Céline Landressie redonne au genre ses lettres de noblesse, mettant un point d’honneur à travailler le mythe du vampire avant tout autre chose. Parfaitement écrit, on y retrouve une atmosphère à la fois sombre et mélancolique, profondément séduisante. Une intrigue riche et des personnages profonds achèvent de rendre ce récit unique, délicieux à lire. Et si romance paranormale il y a, elle est traitée toute en finesse et subtilité, à l’image du reste de l’ouvrage…

Psi Changeling, Nalini Singh (neuf tomes parus en français à ce jour)

Vous voulez lire de la bit-lit, mais n’en pouvez plus de croiser des vampires et sorcières à tous les coins de rue ? Psi Changeling est fait pour vous 🙂 Une intrigue bien faite et des personnages attachants rendent cette série tout à fait agréable. Et son haut degré de sexitude ne gâche rien…

Les vampires de Chicago, Chloé Neill (huit tomes parus en français à ce jour)

Si, au contraire, vous aimez les créatures à crocs (et les autres !), les kick-ass girls et ne jurez que par une action trépidante, la série de Chloé Neill saura vous combler : les tomes se dévorent comme des petits pains, et tout est bon à y prendre, pour qui veut se divertir pendant une bonne paire d’heures 🙂

Les âmes vagabondes, Stephenie Meyer

Pour vous, rien de mieux qu’une vraie romance paranormale, avec du sentiment, des émotions qui vous prennent aux tripes et à la gorge ? Si Les âmes vagabondes ne peut décidément se réduire simplement à cela, la romance qui y est présente est sans doute l’une des plus belles que j’ai pu lire jusqu’à présent. Mais n’oubliez pas la boite de mouchoirs !

Et sinon :

Entretien avec un vampire, Anne Rice (Littérature vampirique – tendance roman d’horreur)
L’Opéra Macabre, Jeanne Faivre d’Arcier (Littérature vampirique – dans ma PAL !)
Enterrer l’ombre, Storm Constantine (Littérature vampirique)

Chroniques de MacKayla Lane, Karen Marie Moning (Bit-lit – Lu et approuvé !)
Charley Davidson, Darynda Jones (Bit-lit)
Maeve Regan, Marika Gallman (Bit-lit)

Les Highlanders, Karen Marie Moning (Romance paranormale)
Demonica, Larissa Ione (Romance paranormale)
Belladone, Michelle Rowen (Romance paranormale)

 Voilà donc pour ce premier rendez-vous ! J’espère que cela vous aura plu :3 Et pour fêter ça, quoi de mieux qu’un petit concours ? Sans plus vous faire attendre…

ConcoursEsquissesRM
*Bouh, excusez la qualité médiocre de la photo…*

Tadam ! 10 esquisses d’Artus, personnage phare de Rose Morte, ainsi que quatre lots de petits badges 🙂 Pour participer, rien de plus simple : un petit commentaire ci-dessous pour me signifier votre participation ! Les gagnants seront annoncés ici-même et sur la page facebook du blog, vendredi prochain 😀
Un grand merci à Céline Landressie pour sa gentillesse et sa généreuse participation 😀 ❤︎ Je vous invite à aller lire l’article qu’elle a elle-même écrit sur la littérature vampirique, juste ici 🙂

Bonne chance à tous mes agneaux, et à très vite !

***

Lien pour marque-pages : Permaliens.

56 Commentaires

  1. J’adore ce tout nouveau rdv !!!! Je ne connaissais pas la différence entre ces trois genres. Merci pour ces explications et pour le concours. Hâte au prochain rdv !!!

  2. J’ai hâte de découvrir l’univers de Céline Landressie, donc je participe à ton concours 😉 !

    J’adore ton article : vraiment une excellente lecture 🙂 ! C’est dommage qu’en France il y a tellement de genres différents et que pourtant rien ne soit fait pour les différencier… Rien que le terme « Bit-Lit » a été inventé par Bragelonne pour sa collection !

    A bientôt pour un nouveau rendez-vous j’espère !

    • Bouchon des bois

      Tu vas te régaler ma bichette, c’est moi qui te le dis 😀
      Oui, j’étais un peu sur les fesses quand j’ai appris ça, pour Bragelonne ! Les choses seraient bien plus simples si on n’avais pas besoin de tout catégoriser…
      Participation validée, évidemment 😀

  3. MI Ange Mi Démon

    bonjour,

    merci beaucoup pour le topo 🙂

    les vampires de Chicago reste ma série préférée exaequo avec les gardiens de l’éternité 🙂

    merci aussi pour le concours auquel je participe avec plaisir 🙂

    • Bouchon des bois

      Je n’ai pas encore lu Les gardiens de l’éternité, il faudrait que je m’y penche 🙂
      Participation validée 😉

  4. Je sens que je vais être accro à ton RDV! J’ai appris pleins de trucs, c’est super intéressant ET ce n’est pas boring! J’ai même pris des notes (ce que je ne fais pas en cours…) J’adhère donc 😀

  5. Super comme article ! Continue comme ça ! C’est agréable aussi d’avoir à la fin une liste de romans que tu conseilles. Pressée de retrouver d’autres articles de ce genre !
    P.S.: Je participe au concours ^^

  6. Ah ben du coup je m’y retrouve déjà un peu plus !
    Tu as éclairé ma lanterne sur quelques points et je t’en remercie 😀

    Et je participe avec plaisir à ce petit concours bien sympa 😀 Des occasions pareilles ça ne se manque pas !
    Merci beaucoup 😀
    Des bisous !!

  7. J’aime ce genre d’articles ! C’est d’ailleurs le genre de sujet sur lequel je peux psychoter pendant des heures dans mon coin (ou quand je chronique un livre sur mon blog et que je me demande quel tag lui mettre ^^). Le terme qui me pose souvent problême d’ailleurs c’est celui de bit-lit, inventé par l’édition française si je ne m’abuse, qui sert souvent un peu de fourre tout (il y’a d’ailleurs un podcast d’elbakin bien sympa sur l’urban fantasy qui revient là dessus). Du coup je fais seulement la distinction entre romance paranormale et urban fantasy … et ça ne m’empêche pas de me prendre la tête 😉

    • Bouchon des bois

      C’est vrai qu’il y a de quoi devenir complètement fou… Trop de catégorisation tue la catégorisation, voilà !

  8. Rholala merci pour cet article bien ficelé! J’espère qu’il y en aura d’autres, même si j’imagine bien le travail que ça te demande… Il est vrai que tous ces genres et sous-genres prêtent parfois à confusion et j’avoue avoir parfois bien du mal à m’y retrouver 😉
    Des bisous et belle journée!

    • Bouchon des bois

      Merci beaucoup Caladhiel 😀
      Avec votre enthousiasme, impossible de ne pas continuer 😀
      Une bonne journée à toi aussi !

      • Coooooooooooooooooool! En parlant de concours, je ne sais pas si tu as déjà eu l’occasion d’envoyer les lots du précédent (avec notamment les carnets), mais si oui, le mien s’est perdu en chemin (pas que je le réclame hein, mais pas envie de passer pour l’ingrate de service qui ne dit pas merci ^-^)
        Bizz 😉

        • Bouchon des bois

          Ah bon, tu ne l’as pas reçu ??? Peux-tu m’envoyer ton adresse par mail, que je t’envoie une petite chose de consolation ?
          Gros bisous <3

          • Mais euh… je ne te le disais pas pour ça du tout! Par contre je suis dégoûtée pour toi qu’il ne soit pas arrivé du coup… la Poste te jure!

          • Bouchon des bois

            Oh mais je t’assure, il n’y a pas de souci, ça me fait plaisir 😀 <3
            Oui, la Poste... Et ce n'est pas la première fois qu'elle me fait le coup -_-

  9. Belle synthèse, tu as bien bossé 🙂

  10. Oh j’adore ce nouveau RDV ma biche !! Quelle magnifique idée tu as eu là, je vais te suivre avec encore plus d’assiduité 😉
    Et je participe bien entendu à ton concours 🙂
    Il faut vraiment que je me commander les autres livres des éditions HSN, Rose Morte me tente trop 🙂
    Bisous ma biche <3

  11. J’adore et j’adhère à ton idée! 🙂 Bon, j’ai encore du boulot pour tout intégrer par contre… :p Mais merci d’essayer d’éclairer nos lanternes <3

  12. Je tente ma chance pour ce concours! En tout cas, j’ai lu l’article du début a la fin. J’ai appris énormément de choses sur le genre vampirique.

  13. Chouette article, ça a du bon parfois de revenir aux fondamentaux, j’ai parfois tendance à mélanger tous les genres !
    Je participe avec plaisir au concours.
    Bonne journée

  14. J’aime beaucoup ton article mon petit Bouchon ! C’est vrai qu’entre tous ces genres et ces sous-genres, on peut facilement s’y perdre, mais tu expliques tout très bien ! Et j’ai notés quelques uns des titres que tu conseilles, je vais m’y pencher dessus. J’avoue que Twilight m’a un peu détournée de la littérature vampirique, mais je suis sûre qu’il y a plein d’excellents titres avec ces créatures 🙂
    Oh, et je veux bien participer au concours aussi :3 J’ai très envie de lire Rose Morte alors avec la carte ou le badge qui va avec, ce sera encore mieux ^^
    Bisous ! ♥

  15. Enfin une chronique sur Rose Morte qui me donne un peu envie de le lire ! Toutes celles que je lisaient se concentraient sur la romance passionnée et donc me détournaient plutôt du bouquin. –‘ Je ne suis pas du tout fan des littératures dont tu parles, mais justement je cherche quand même à me renseigner car mes pauvres expériences ne m’ont pas toujours donné envie d’aller plus voir ce qu’il y a effectivement sur le marché, donc j’imagine que je suis assez inculte même si certaines séries ne sont clairement pas pour moi (ou disons que je serais la première surprise à apprécier et que pour le moment je n’ai pas du tout envie de mettre mon nez dedans !)Anne Rice j’avais bien aimé pour la qualité d’écriture (elle amène son petit monde tout doucement, ce n’est pas concentré que sur le côté purement vampirique, etc.) et la complexité du monde mais je pense que ça reste assez différent de ce qui s’écrit actuellement, avec ce petit côté américain vintage tirant effectivement sur le fantastique / gothique. De ces genres j’ai lu et aimé Sandman Slim et Butcher Bird, et le Protectorat de l’Ombrelle dans un autre style, si on les place dedans bien sûr.

  16. Elodie Macquart

    bonsoir

    merci beaucoup pour cette article j’ai beaucoup appris. moi qui mélangé un peu tout dans le même panier maintenant je serai faire la différence (^_^)
    les vampires de Chicago une saga coup de cœur pour moi, j’ai hâte de tenter les Charley Davidson.

    je me permet de tente ma chance pour le chouette concours que tu nous as organisé.

    bonne soirée

  17. Aaaah, ça fait plaisir de lire un article clair qui sait si bien dissocier les sous-genres ! 🙂 Parce que ça m’enquiquine un peu quand je lis un bouquin d’Anne Rice et qu’on me dit « Oh c’est de la bit-lit comme Twilight ! » Heu, non, jeune fille, tu n’y es pas du tout ma pauvre… Enfin, j’aime beaucoup ce nouveau rendez-vous autour des genres, ça fait toujours du bien de se remettre les idées au clair (car il est vrai que parfois, ça devient vraiment compliqué, surtout quand certaines oeuvres cumulent les étiquettes).
    Et ohhh, sachant que Rose Morte est dans ma wish-list (et qu’il y est bien placé), je participe avec joie au concours ! Merci pour cette belle opportunité ! 😀

  18. Oh!!! Trop bien !!! J’en rêve depuis des mois et des mois de cette magnifique illustration du sublime Artus !! 🙂 <3 Merci les filles, je vais prier et croiser les doigts pour la peine 😉 mdrrr Gros bisous

    cocomilady

  19. Bonsoir,
    je te remercie beaucoup pour cet article! Il m’a vraiment très intéressée! J’ai lu également celui de Céline hier.
    Bravo!

    Merci pour ce joli concours,je participe avec grand plaisir!

  20. Cet article est vraiment super intéressant! Merci pour les suggestions, c’est top pour avoir des idées de lecture et découvrir ces genres 🙂

  21. Bonjour!

    Cet article est vraiment bien construit et super intéressant et en plus avec un super concours à la fin! 🙂
    Je participe donc avec grand plaisir ! 🙂
    Bonne journée!

  22. un concours consacré à Rose morte et la lecture d’un article très bien fichu, le week-end commence bien ! 🙂

  23. Hello !

    Très bonne idée d’article ! Même si je mettrais plus La meute du Phoenix et Psi-Changeling en RP, et Les vampires de Maggie Shayne comme les premiers dans le genre. Je tente ma chance pour le concours, merci à toi et Céline Landressie !

    Bonne fin de journée.

  24. Un article vraiment très intéressant, surtout que j’ai un peu de mal avec tous les genres et sous-genres ! Merci d’éclairer ma lanterne ^.^

  25. joli article très intéressant
    et pour le concours, pourquoi pas

  26. J’avais aussi préparé un article sur la littérature & les vampires sur mon ancien blog et le tien me plaît beaucoup. C’est très intéressant et même si je n’ai pas lu toutes les adaptations qui ont suivi Twilight, j’ai bien connu la période où ne fleurissait que ce genre de livres sur les blogs…

  27. Sympa ce nouveau rendez-vous !!! En plus, ce sont des genres que j’affectionne beaucoup 🙂 Merci beaucoup pour ces petites clarifications 😉 Hâte de découvrir le prochain thème.
    Je participe avec grand plaisir pour les magnifiques badges car j’ai déjà la chance d’avoir une esquisse d’Artus. Un grand merci pour ce concours 😀

  28. Franchement ma belle, ce rendez-vous est génial, j’ai appris des choses, j’ai eu envie de me plonger dans des tas de série et j’ai adoré ça ! Super boulot =)

  29. La brochette de genre que je n’aime pas <3
    Je trouve que tu expliques très bien en tout cas! C'est très sympa cette idée de RDV ^^

  30. Ce nouveau rende-vous est génial ! J’aime beaucoup. On apprend plein de chose et c’est très bien expliqué. Chouette travail ! Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *