Une semaine avec lui, Monica Murphy (Drew & Fable #1)

une-semaine-avec-luiA paraitre le 18 avril 2014

Se le procurer :
Decitre

L’histoire : Fable travaille d’arrache-pied pour gagner son indépendance, tout en élevant son petit frère. Sa réputation de fille facile lui vaut d’enchaîner les aventures sans lendemain, ce qui arrange bien les affaires de Drew, le meilleur joueur de l’équipe de football de la fac. Alors qu’il s’apprête à passer une semaine dans sa famille au passé tourmenté, il lui propose, moyennant finance, d’incarner sa petite amie. Fable ne demande pas mieux que d’entrer dans la peau du personnage. Si seulement cette parenthèse pouvait s’éterniser…

Mon avis : amateurs de New Adult, attention ! Voilà un petit roman qui a tout d’un grand, et qui va sûrement faire parler de lui ! C’est ma chère Sassa qui m’a conseillé cette lecture, et je dois dire que j’ai bien fait de l’écouter : j’ai adoré ce récit, qui m’a fait passer par une flopée d’émotions, toutes plus fortes les unes que les autres. C’est donc une très belle surprise que nous réserve là Milady, une très belle surprise qui, j’en suis sure, ne manquera pas de faire chavirer bien des cœurs (d’artichauts, ou non !).
Fable est une jeune fille que la vie n’a pas épargnée. Contrainte de travailler plus que de raison pour permettre à sa mère alcoolique et à son frère adolescent de manger tous les jours, elle ne connait pas une seconde de repos. Ce qui ne la dérange pas plus que cela, si l’on est honnête : elle n’a ainsi pas le loisir de penser à cette solitude qui l’entoure de toute part, un sentiment si oppressant qu’elle n’hésite jamais longtemps à le noyer entre les bras d’un garçon, peu importe les rumeurs qui s’en suivront.
Drew, lui, est l’un des joueurs de foot les plus en vue de la fac voisine. Avec toutes les filles du coin à ses pieds, et plus de moyens qu’il ne pourra jamais en user, tout le sépare de Fable. Les deux jeunes gens ne se sont d’ailleurs jamais adressé la parole. Jusqu’à ce jour où Drew vient trouver la jeune fille, afin de lui proposer un marché : pendant une semaine, elle se fera passer pour sa petite amie. Une semaine qu’ils passeront chez les parents de Drew. Une semaine, 3000$. Pour Fable, le calcul est vite fait : une telle somme permettrait à sa famille de vivre correctement pendant un mois, si ce n’est davantage. Mais elle ne peut s’empêcher de s’interroger : qu’a bien pu vivre Drew, pour refuser de retourner, seul, dans la maison familiale ? Et pourquoi l’avoir choisie, elle, afin de jouer la comédie ? Fable l’ignore encore, mais elle s’apprête à plonger dans l’intimité d’un jeune homme aussi torturé qu’elle, harcelé par des démons bien tangibles, et surtout bien décidés à le faire craquer…
Sassa ne m’ayant fait part que de son enthousiasme pour ce premier tome, j’ignorais tout de ce que j’allais y trouver en l’ouvrant. Et ce n’est pas plus mal, puisque j’ai pu m’y plonger sans aucun aprioris ! M’y plonger… Et y rester : je l’ai lu d’une traite (vraiment : je suis restée prostrée sous ma couette de la première à la dernière page. L’avantage d’être en arrêt maladie.), complètement absorbée par l’intrigue. Il faut dire que Monica Murphy joue sur plusieurs tableaux, donnant à son roman une intensité palpable : dès le départ, Fable et Drew sont attirés l’un par l’autre. J’ai donc été totalement captivée par l’évolution de leur relation, plus que curieuse de voir où tout cela allait les mener. Mais comme cela ne suffisait pas, l’auteure insuffle une bonne dose de sombres mystères à son récit, s’assurant par là notre intérêt : quels lourds secrets cache Drew ? La curiosité de Fable est contagieuse, et nous en venons, nous aussi, à guetter le moindre indice pour tenter de découvrir le drame qui s’est joué au sein de cette famille. Même si j’avais deviné une grande part de celui-ci, cela ne m’a pas pour autant gênée (étrange, non ?) : Monica Murphy manipule si bien nos émotions que, à l’instant des révélations, notre cœur se serre avec une force inouïe, comme si l’on ne s’en doutait pas depuis cent pages déjà.
Bon, peut-être pas cent pages non plus : après tout, le roman n’en fait qu’à peine 300. Si l’on ajoute à cela le fait que l’action se condense sur une toute petite semaine, vous comprendrez qu’il se lit vite. Et bien. En arrivant à la dernière page, j’avais même oublié que ce n’était pas un one-shot ! Je ne vous raconte pas la frustration qui s’en est suivie, d’autant plus que cette conclusion est juste… Horrible. Et dire qu’il va falloir attendre… Je ne sais pas combien de temps pour connaitre la suite ! Quatre tomes sont déjà parus en anglais  (plus une petite nouvelle), et aucune date (je me trompe peut-être) de sortie pour un pauvre tome 2. Vous voulez ma mort, chez milady ?! Dites-le tout de suite !
Bon, je me calme. Mais que voulez-vous que je fasse ? Je me suis terriblement attachée à ces deux petits, et… Que ce soit Fable ou Drew, j’avais juste envie de rentrer dans le roman, pour leur fait un gros câlin. Accompagné de petites tapes dans le dos, et du célèbre mantra « ça va aller, ça va aller… ». Alors les abandonner là, maintenant, c’était juste… Trop dur.

M’enfin. Puisque je suis contrainte d’être courageuse, j’attendrai ce deuxième tome la tête haute et les yeux secs. Non mais ! Je ne peux donc que vous conseiller de vous procurer ce petit bijou dès sa sortie, pour peu que vous aimiez les personnages tout cassés par la vie et se servant mutuellement de béquille. Monica Murphy nous offre là un roman intense, qui m’a prise aux tripes plus d’une fois, et m’a laissée toute pantelante, le cœur en vrac et le ventre serré. A découvrir !

En bref, une très belle lecture qui m’a fait passer du rire aux larmes en quelques phrases. Les personnages sont plus qu’attachants, la plume agréable, l’intrigue prenante, et le tout véhicule un nombre incalculable d’émotions. Pour ce superbe moment de lecture, je n’ai qu’une chose à dire : Merci.

16046631Coup de coeur !

** Je remercie l’équipe du Ladies Club pour m’avoir permis de découvrir ce titre **

Pour marque-pages : Permaliens.

13 Commentaires

  1. Il a l’air super bien, je le veux! :p

  2. Ping :Un cowboy à l’horizon, Jane Graves (Rainbow Valley #1) -

  3. Oh, Drew and Fable. Je ne savais même pas que le livre sortait en français. Je l’ai il y a un an, dans une phase frénésie NA. Du coup je crois que je saturais un peu. Même si j’ai aimé (la preuve j’ai lu la suite), il s’est un peu noyé dans la masse.

    • Bouchon des bois

      Je peux comprendre ! Quand tu lis beaucoup d’un même genre sur une courte période, c’est souvent ce qui arrive 🙂

  4. Je me tâte. Ta chronique fait vraiment envie mais ce n’est vraiment, vraiment pas mon genre de lecture habituel. ^^’ Je pense que je lirai si j’en ai l’occasion. Merci pour la découverte !

  5. Bon… Je vais te faire confiance et me laisser tenter ^_^ Tu imagines même pas comment ça me torture lol mais avec ton avis je suis incapable de résister! Vilaine ♥

  6. Nan nan nan mais c’est toi qui veut ma mort ou celle de mon porte monnaie, je le veux, je le veux tout de suite =) Je pense qu’il à tout pour plaire et il faut vraiment que je me mette dans le New Adult, ça commence à faire fureur et même si je suis sure d’aimer je n’ai pas encore testée.

  7. Eeh tu enchaînes les coups de coeur !
    Je note aussi 😉

  8. Ping :Sunday’s Books #5 -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *