Un soupçon de scandale, Robyn Dehart (Fruit défendu #2)

** Je remercie les éditions Milady romance pour m’avoir permis de découvrir ce titre **

un-soupcon-de-scandaleTraduit par Mathias Lefort
Premier tome :
Un soupçon de malice
Se le procurer :
Decitre

L’histoire : Justin Rodale est le fils aussi richissime qu’illégitime du duc de Chanceworth. Éduqué parmi les aristocrates, il maîtrise parfaitement les codes de la bonne société.
Clarissa Kincaid a quant à elle reçu une éducation digne des jeunes filles de bonne famille afin de pouvoir épouser un gentleman. Malheureusement, l’homme qu’elle aime semble rétif à l’engagement. Clarissa va donc prendre quelques leçons de séduction auprès de Justin, ami d’enfance et libertin patenté. Contre toute attente, le dépravé s’entiche de la jeune femme et va faire de ses moindres désirs une affaire personnelle.

Mon avis : Et bien, on peut dire que ce n’était pas gagné, avec ce deuxième tome ! Il y a trois jours à peine, je vous faisais part de mes premières impressions, assez négatives. Je devais être ronchon ce jour-là, puisque j’étais persuadée d’avoir entre les mains une mini-bouse, qui n’arriverait pas à la cheville du premier tome. Et puis, finalement… 😀
Clarissa Kincaid a vu sa réputation sauvée de justesse, suite à une descente irréfléchie dans une célèbre maison de jeu de Londres. Élevée part sa belle-sœur Rebecca pour devenir une véritable Lady, elle est convaincue de devoir épouser George, gentleman avec qui elle entretient des rapports on ne peut plus cordiaux depuis plusieurs années. Et pourtant, celui-ci n’a pas l’air prêt à s’engager : papillonnant à droite et à gauche, il semble trouver Clarissa bien fade et trop guindée par rapport à d’autres demoiselles. Qu’à cela ne tienne, si la jeune fille doit se glisser dans la peau d’une séductrice pour se l’attacher, elle le fera. Et pour apprendre son rôle, quel autre maitre que Justin Rodale, propriétaire de la fameuse maison de jeu où Clarissa a bien failli se compromettre, et vieil ami de la famille ?
Que dire ? Une fois encore, j’ai eu l’impression de plonger dans un énooorme paquet de fraises tagada. Un énorme paquet de fraises tagada que j’aurai eu pour moi toute seule, et garanti zéro calorie. Si j’ai eu peur au début d’avoir une copie palote du premier tome,  je me suis rapidement rendu compte que non, ce n’était pas la même chose, mais que si, j’allais passer un aussi bon moment avec cet opus.  WOUHOU !
Cette fois-ci, l’auteure se concentre sur la petite soeur de Marcus, Clarissa. Oui, la fameuse Clarissa, grâce à laquelle Viviane et Marcus se sont rencontrés ! Clarissa qui, on le découvrait dans Un soupçon de malice, a un caractère plutôt bien trempé. Et bien, vous ne serez pas étonnés d’apprendre que… J’ai pris un sacré plaisir à la connaitre davantage. Si j’ai parfois été tentée de lui coller une petite tape derrière la tête pour qu’elle ouvre enfin les yeux (comme souvent, avec les héroïnes de romance), j’ai beaucoup aimé son côté frais et, on peut le dire, ingénu. C’est qu’elle est chou, cette petite ! On dirait une Viviane miniature, en fait 🙂 Et Justin, Justin ! Comment voulez-vous lui résister ? Pas une seconde on ne voit en George l’homme idéal. Alors qu’en Justin… Admettons, ils ne sont pas de la même classe sociale. Mais… ET ALORS ? Il est quand même vachement Graou, ce garçon. Tellement graou que l’on peut quand même faire une ou deux concessions pour lui.
Si l’intrigue n’est pas des plus poussée, j’ai envie de dire que l’on s’en fiche : comme souvent avec ce genre de roman, les personnages principaux et le développement de leur relation importent plus que tout le reste. Encore que, Robyn Dehart enrobe joliment d’intrigues secondaires la trame principale : mon intérêt n’a pas été long à s’éveiller pour la quête de Justin concernant sa mère, par exemple.
Comme pour le premier tome, c’est donc une réussite. J’avais besoin de m’évader, et Un soupçon de scandale a parfaitement réussi à me changer les idées. Pendant quelques heures, je n’ai plus pensé à rien d’autre que Clarissa et Justin, et j’ai souris niaisement plus d’une fois. Encore, encore !

En bref, une petite lecture très sympathique et particulièrement savoureuse, qui tient ses promesses : on passe un excellent moment en compagnie de nos deux héros. A quand la suite, et surtout : qui donc pour l’incarner ?

 
On en redemande !

Pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Ping :C’est lundi, que lisez-vous ? (90) -

  2. Bon ba c’en est fini de moi : je vais devoir acheter cette série !!!

  3. Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaah je ne savais pas que le début de ta lecture avait été laborieux mais ouf, ça s’est amélioré !
    J’ai tout aimé comme toi, donc pas étonnée par ta chronique ^^
    Bizouxxxxx ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *