L’initiation, Diane Duane (Wizards #1)

** Je tiens à remercier Emily et les éditions Lumen pour m’avoir permis de découvrir ce titre **

Traduit par Mathilde Bouhon

Se le procurer :
Decitre

L’histoire : Nita laissa courir ses doigts sur l’étagère de la bibliothèque. Soudain, quelque chose arrêta son mouvement. Le dos d’un des livres était abîmé – sa main s’était accrochée à un fil. Elle plissa les yeux. Ah ! Un de ces guides consacrés aux métiers : Le Guide du pilote en herbe, du chercheur en herbe, de l’écrivain… Mais celui-là s’intitulait… Le Guide du sorcier en herbe ! Nita extirpa le volume du rayonnage, ébahie, et se plongea dans la lecture. Non, impossible ! se dit-elle au bout d’un instant. Elle referma le livre et le tint serré dans sa main, immobile, en proie à un mélange d’incrédulité… et d’euphorie. Si c’était une plaisanterie, elle était géniale. Et si ce n’en était pas une…

Mon avis : il y a quelques mois, nous apprenions l’émergence d’une nouvelle maison d’édition : Lumen. Dans un contexte éditorial troublé (fermeture de le collection Pandore, tout ça tout ça), cette annonce s’est démarquée comme étant LA bonne nouvelle de ce début de l’année. Mais si ouvrir une maison d’édition est une chose… Proposer un catalogue cohérent et attractif en est une autre. Et ça, l’équipe de Lumen l’a bien compris : je mets quiconque au défi de n’avoir été tenté ni par Wizards, ni par Dualed. De la fantasy jeunesse d’un côté, une bonne dystopie comme on les aime de l’autre… De quoi attiser l’intérêt du lecteur à coup sûr.
En ce qui me concerne, c’est surtout Wizards qui a retenu mon attention (vous ne l’aviez pas deviné, je suis sure) : la magie et moi, c’est une histoire qui dure depuis des années ! Il faut dire que la popularité de la série Outre-Atlantique m’a aidée à faire mon choix : des prix en veux-tu en voilà, des millions d’exemplaires vendus… Bref, un véritable tabac chez nos petits copains américains. Je me suis donc attelée à ma lecture avec beaucoup d’attentes, prête à voyager aux côtés de Nita et à devenir, moi aussi, une sorcière en dix leçons…
Nita a treize ans. Alors qu’elle essaye d’échapper à une bande de pestes bien décidées à lui refaire le portrait, elle se réfugie dans la bibliothèque la plus proche, et descend se cacher dans les rayons du secteur enfant. Là, tapie parmi des livres qu’elle a longtemps chérit, elle fait une découverte pour le moins… désarmante : un ouvrage, d’apparence banal, mais qui se targue de pouvoir apprendre à son lecteur la sorcellerie… en dix leçons. A la fois amusée et intriguée, Nita décide de rapporter le manuel chez elle. Sans trop y réfléchir, elle en compulse les pages, prononce un serment, et…
Mission réussie, et haut la main ! J’ai adoré ce petit bouquin. Il se lit vite, bien, et nous fait voyager aux confins de ce monde magique que l’on espère tant connaitre depuis qu’un petit sorcier aux lunettes rondes est venu frapper à notre porte. Si j’ai eu un petit peu de mal à m’y plonger -le début est assez dense, et j’ai quelques fois été perdue par l’enchainement rapide des évènements, et le vocabulaire parfois… obscur utilisé par l’auteure-, j’ai rapidement été embarquée par les aventures de Nita, Kits et Fred, ses deux compères dans ses frasques magiques. Il y a du rythme, et les pages s’avalent sans qu’on le remarque : on lit, on lit, et on arrive rapidement à la dernière page. Dernière page que l’on tourne… En espérant en trouver d’autres derrière !
Vous l’avez deviné, Nita va bel et bien devenir une sorcière. Plus que son apprentissage, nous suivons en réalité ses premiers pas dans le monde magique… Et quels premiers pas ! Compréhension du langage des arbres, création de portails menant vers d’autres mondes, bataille rangée contre un hélicoptère vivant… Bref, il y a de l’action dans tous les coins. Si j’ai regretté un petit manque d’approfondissement (je n’aurais pas été contre une centaine de pages supplémentaires, entièrement consacrées en explications diverses des lois de ce nouvel univers), je n’en ai pas moins trouvé l’histoire à la fois originale et prenante : un jeune lecteur n’aura aucun mal à s’y retrouver. Je mets donc de côté ma petite frustration en ce qui concerne le manque de détails sur cette magie que j’ai vraiment trouvé intéressante : l’auteure ne pouvait pas décemment écrire un ouvrage destiné à la jeunesse en se perdant en conjectures et explications durant des centaines de pages 🙂
Côté personnages, difficile de ne pas s’y attacher : dès le début, Nita a su me toucher. Sa passion pour les livres, son côté un peu asocial, son caractère à la fois doux et rêveur… Je mentirais en vous disant que je ne me suis pas retrouvée en elle ^_^ Pour autant, je ne m’y suis pas identifiée : j’avais davantage envie de la protéger qu’autre chose. Avec ses treize ans, l’écart est un peu grand pour que je me projette dans le roman à travers elle. J’ai également beaucoup aimé Kits, ce jeune garçon qu’elle va rencontrer après avoir trouvé le livre, lui-même sorcier depuis quelques semaines à peine. Mais ma préférence va tout de même vers Fred, cette petite étincelle dont je n’ai toujours pas bien compris la nature, mais à laquelle je me suis profondément attaché. Moi aussi, j’aurais bien aimé avoir un petit compagnon tel que lui ! Si j’ai été un peu désarmée de voir avec quelle facilité Nita et Kits acceptaient les bouleversements liés à leur nouveau statut, j’ai beaucoup apprécié de voir que l’auteure n’oubliait qu’elle « travaillait » avant tout avec des enfants : leurs accès de faiblesses et de doutes m’ont paru essentiels pour leur crédibilité : à douze et treize ans, on ne peut pas attendre d’eux une force de caractère digne d’un héros antique. Ces petits passages à vide n’ont fait que renforcer l’affection que j’avais pour eux, et je me suis surprise à frémir (plus d’une fois) de concert avec nos deux sorciers en herbe.
Si je devais résumer cette lecture, je le ferais certainement ainsi : passionnante, dense, rythmée et prenante. Je ne pense pas qu’il faille voir en Wizards le successeur de Harry Potter, ni même comparer les deux séries qui sont (au regard de ce premier tome) fondamentalement différentes. Pour autant, un point commun les rassemble : cette capacité à nous faire perdre conscience de la réalité qui nous entoure durant quelques heures. Un peu comme en témoigne cette courte phrase, tirée des premiers chapitres :

« Quand les amis se faisaient rares, les livres, eux, l’attendaient fidèles au poste, bourrés de nouvelles histoires à raconter : {…} quelques minutes à peine leur suffisaient à égayer son existence trop monotone.« 

En bref, j’ai passé un excellent moment en compagnie de Nita, malgré un petit manque d’approfondissement qui m’a fait passer à côté du coup de cœur. Les éditions Lumen nous offrent là un premier tome extrêmement prometteur, qui ravira sans aucun doute petits et grands enfants 🙂

 
On en redemande !

Pour marque-pages : Permaliens.

17 Commentaires

  1. Ce titre me tentait plus que Dualed. Vu ton avis, je me le note 🙂

  2. Ca me donne vraiment très envie ! J’en entends parler de plus en plus, et je crois que je ne vais pas tarder à découvrir ce livre et cette maison d’édition !

  3. J’ai adoré Dualed dont je ne regrette pas de l’avoir choisi, mais tu m’as convaincue de donner sa chance à Wizards ! Vilaine 😛

    • Bouchon des bois

      Hihi, je suis faite pour ça 😛 Mais tu n’es pas mieux, parce qu’avec ta chronique de Dualed… Aaaaargh, je veux 😀

  4. Et bien, ça donne envie! Pour ma part, je devrais bientôt découvrir Dualed!! J’ai hâte 🙂

  5. Très contente que tu aies apprécié toi aussi.
    Fred, c’est mon ptit préféré.
    Ce livre est top, même si comme toi, le vocabulaire quelque peu obscur m’a déroutée au début. Mais il faut poursuivre 🙂

  6. Oh j’ai hésité à le cocher dans Masse Critique ce matin ! J’aurais peut être dû ^^

  7. Ah voilà une bonne nouvelle en effet de cette nouvelle maison d’éditions ! =) J’avoue que la tendresse berce ton avis et ça donne envie de voir plus avant le catalogue =)

  8. Ping :Sunday’s book #2 -

  9. Ping :Le pacte de la voleuse, Ari Marmell (Widdershins #1) -

  10. Ce livre vient de rejoindre ma PAL =) J’espère que je l’apprécierai au moins autant que toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *