Lady Megan, Jennifer McGowan (Le clan des confidentes #1)

Traduit par Marie Cambolieu

L’histoire : Elles sont cinq.  Cinq jeunes femmes aux talents extraordinaires.  Cinq espionnes de la reine Elisabeth 1re d’Angleterre.  Elles sont ses yeux, ses oreilles. Chacune est unique. Voici l’histoire de la première d’entre elles, Lady Megan !

Mon avis : Mhhh, quel bon moment ai-je passé en compagnie de Lady Megan ! Voilà un roman historique comme je les aime : prenant, bien écrit, mêlant agréablement références historiques et fiction… Et avec une héroïne forte, à laquelle on ne tarde pas à s’attacher. Le cocktail idéal pour passer un bon moment !
Meg est une comédienne accomplie. Blanchisseuse harassée, poissonnière énervée, jeune fille écervelée… Elle change de nature aussi vite que de costume. Pour la troupe de la Rose d’or, c’est un atout incomparable… Sans compter ses mains aux doigts lestes, détroussant courtisans et gentilshommes  en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Meg est douée. Et peut-être un peu trop, d’ailleurs : pourquoi diable la Reine Elizabeth l’a-t-elle choisie, elle plutôt qu’une autre, pour venir renforcer son petit groupe de « confidentes » ? Qui sont vraiment Jane, Béatrice, Anna et Sophia ? Et, surtout, quelle mission espère-t-on donc lui confier, elle qui n’a jamais mis les pieds à la Cour ?
Bien, le cadre est posé : Meg, jeune voleuse faisant partie d’une troupe de « théâtre », vient d’être « recrutée » pour compléter le très fermé Cercle des confidentes de la reine Elizabeth d’Angleterre. Des espionnes de choc, en quelque sorte. Et tout n’est pas simple pour notre jeune héroïne, qui ne comprend décidément pas très bien ce qui lui arrive ! Leçons de maintien et apprentissage des méthodes d’empoisonnement, entrainement au maniement des armes blanches et cours de diction… Sans compter la méfiance de ses nouvelles camarades, et les regards on ne peut plus sévères de Sir William, leur professeur attitré… Bref, le quotidien de notre jeune espionne est on ne peut plus scabreux. Nous la suivons tout au long de ses premiers mois d’exercice, l’accompagnons dans ses premières (mais non moins dangereuses) missions… Et, pour tout vous dire… J’ai adoré ! Dès le début, je me suis attachée à Meg. Cette petite futée me plait beaucoup, je vous l’avoue ! Ses premiers pas à la Cour, les relations qu’elle va construire bon gré malgré avec ses quatre nouvelles… collègues… Son culot, ses mains qui la démangent, son côté « j’ignore ce que je vaux réellement »… Bref, je m’y suis attachée, et pas qu’un peu. Pour autant, j’aurai trouvé regrettable que Jennifer McGowan se concentre exclusivement sur sa petite personne. Ce qu’elle ne fait pas, fort heureusement ! Passés les premiers chapitres, l’auteure nous embarque dans un complot de grande envergure, employant meurtres, murmures échangés au détour d’un couloir, missives secrètes et, surtout, une atmosphère des plus… Opaque. On doute de tout et de tout le monde, et on finit par se demander comment nos espionnes-en-devenir vont réussir à voir claire dans tout ce bazar. D’où le côté prenant de la chose ! Si l’on excepte les quelques pages que j’avais lu durant le weekend, ce petit bijou ne sera donc pas resté plus d’un jour et demi sur ma table de nuit. Humpf. Parfait pour mon rythme de lecture, mais un peu moins pour mon petit coeur, qui peine à sauter de livre en livre ! Surtout quand il sait qu’il faudra attendre des mois et des mois avant d’avoir le deuxième opus…
Pour le côté fictionnel, c’est donc un carton plein. Pour le côté historique aussi ! D’autant plus que j’adore cette période. Je vais d’ailleurs attaquer d’ici quelques jours un roman mettant en scène la mère d’Elisabeth, Anne Boelyn. Youhou ! Si Le cercle des confidentes reste un roman destiné à la « jeunesse », j’ai apprécié que l’auteure ne noie pas complètement le côté historique sous la fiction. Les détails sont bel et bien là, et ce fut un véritable régal pour moi de découvrir plus avant le quotidien de cette Reine d’exception. Jennifer McGowan mêle les deux aspects de son roman avec brio, et le lecteur n’y voit que du feu : on s’y croirait, tout simplement.
Mhh, une dernière chose ! Les personnages secondaires… Comment ne pas parler d’eux ? Déjà, les quatre comparses de Meg : comme il me tarde de lire les tomes qui leur seront consacrés ! Elles ont toutes énormément de potentiel, et je frétille d’avance à l’idée de lire le récit de leurs nouvelles frasques. Le prochain tome sera ainsi consacré à Lady Béatrice… Qui a bien caché son jeu dans ce premier opus ! Ouuuh, qu’il me tarde de le lire <3
La Reine, ensuite. Personnage énigmatique par excellence… Auquel je me suis aussi attachée. Elle a l’air… Tellement seule ! Peut-être est-ce parce qu’elle est dépeinte à travers les yeux de Meg, qui la vénère littéralement, mais le fait est que je l’ai trouvée… Empathique. Oui, c’est cela : on sent la grande dame derrière la masque de froideur, mais aussi la jeune femme courageuse et désespérément en quête d’appui. Et on a envie de le lui offrir, nous, notre appui ! A voir ce que la suite nous réserve…
Et, enfin, les personnages masculins. Il y en a à foison, et ils sont tous bien différents les uns des autres. Mais quel piquant ajoutent-ils à l’ouvrage ! On doute de certains, on tombe sous le charme des autres (devinerez-vous de qui je parle ?)… Bref, notre coeur papillonne, et ça… Ça fait du bien !
Mon petit Caribou m’avait promis un excellent moment, et je l’ai eu. Merci à elle pour cette merveilleuse découverte ! J’ai vraiment adoré me plonger dans les premières aventures de nos cinq confidentes, et je n’attends plus qu’une chose : la parution du tome suivant 🙂

En bref, un roman historique estampillé « jeunesse » qui n’a rien à envier à ses ainés : l’intrigue est passionnante et bien ficelée, l’équilibre entre fiction et histoire maintenu, et la plume suffisamment entrainante pour nous pousser à le lire d’une traite. A découvrir !

 
On en redemande !

Pour marque-pages : Permaliens.

17 Commentaires

  1. Rho ben ça fait bien envie tout ça. Je note 🙂

  2. J’ai très très très envie de le lire!

  3. Tu me donnes très très très envie de le sortir de ma PAL là ! Tu ne m’aides pas :p

  4. Il est dans ma PAL depuis un moment, faudra que je pense à l’en sortir 🙂
    Tu sais que sur le site Macadam tu peux faire le test pour savoir laquelle des confidentes tu es ? Il me semble que je suis Lady Megan… (http://www.editionsmilan-macadam.com/blog/quelle-confidente-du-cercle-seriez-vous/) 😛

  5. Je suis contente de voir que tu as apprécié cette lecture autant que moi !
    Et oui, ça va être long d’attendre le tome 2… Quelle torture !!
    En tout cas ta chronique est super bien écrite, limite elle me donnerait envie de relire le bouquin ^^

  6. Aie aie aie, déjà qu’il m’appelle depuis qu’il a atterri dans ma PAL, alors là je vais avoir du mal à résister encore longtemps ! Tu me tentes beaucoup beaucoup beaucoup !
    Vilaine tentatrice, que dire d’autre !
    Des bisous tout doux mon Bouchon <3

  7. Ahh déjà qu’il me faisait bien envie, là tu me tentes encore plus 🙂

  8. Un historique avec un bon équilibre, ça me tente bien ! Je crois l’avoir déjà vu mais je n’étais pas particulièrement tentée jusqu’alors. Je le note 🙂

  9. Ping :Bilan du mois de janvier -

  10. Il a l’air top ! Merci pour cet avis qui donne très envie de le découvrir 🙂

  11. Moi aussi j’avais adoré, il me tarde de lire le tome 2 mais c’est pas pour tout de suite 🙁
    Bon dimanche ma chérie

  12. Le côté jeunesse me rebute un peu, mais j’avoue que l’intrigue me tenterai. C’est bien je trouve que de plus en plus de romans destinés à la jeunesse prenne un côté historique, on apprend tout en se divertissant ( ah on dira une ministre de la culture là ^^ ) !

  13. Ping :C’est lundi, que lisez-vous ? (84) -

  14. Mais il a l’air super ce roman ! Moi qui suis fan des romans qui mêlent histoire et fiction, je l’ajoute dans ma wish !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *