Morsures en eaux troubles, Chloé Neill (Les vampires de chicago #5)

Traductrice : Sophie Barthélémy

L’histoire : Avec la multiplication des manifestations contre les vampires et la ville qui menace d’adopter une loi sur le fichage des surnaturels, les temps n’ont jamais été aussi durs pour les créatures à crocs. Mais lorsqu’un sort fait virer au noir absolu le lac Michigan, la situation risque de dégénérer totalement. Merit doit mener l’enquête pour découvrir l’identité du responsable et l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard, pour les vampires comme pour les humains.

Mon avis : Préparez-vous : cette chronique sera courte ! Comme pour les tomes précédents, je n’ai pas de quoi vous servir un blabla long et détaillé : j’apprécie ma lecture, mais n’éprouve pas forcément le besoin de revenir dessus via un article 🙂 Si je n’avais pas commencé à chroniquer cette série tome par tome, je pense d’ailleurs que je n’aurais fait qu’une chronique générale… Mais bon, c’est ainsi, alors… 🙂 Bref, revenons à nos moutons : quid de ce cinquième opus ? La fin du quatrième m’ayant profondément choquée, je m’étais abstenue pendant quelques mois de poser les yeux dessus. Et puis, deux petits lutins se sont mis en devoir de me le faire sortir de ma PAL… Et si j’ai beaucoup apprécié ma lecture, celle-ci a été entachée par LE spoil de la mort, LE truc auquel tu ne t’attendais pas (ou pas tout de suite, du moins) et qui aurait sans doute fait de cette lecture un coup de cœur… Si le secret n’avait pas été éventé. J’ai passé les trois quarts de mon temps à attendre l’avènement de ce fameux évènement… Qui n’est intervenu qu’à la toute fin. Autant vous dire que j’étais verte. Un peu comme ça :

Ou comme ça :

Outre l’inspiration qui me fait défaut, voici donc la seconde raison expliquant cette chronique express : je ne vous parlerai pas de l’intrigue. Cette série me plait, je pense que vous l’avez compris depuis le temps que je vous en parle ^_^ Je me contenterai donc de réitérer mon attachement envers Merit, avant de vous laisser sur un dernier conseil : Au cas où vous ne le sauriez pas… Ne lisez jamais, JAMAIS de chronique sur Morsures en eaux troubles

En bref, une lecture toujours aussi plaisante mais malheureusement entièrement spoilée : la révélation d’un détail crucial a suffi à me gâcher le plaisir de la découverte. Dommage !

Un bon moment !
Pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Oh la la, les spoils, c’est le maaaaal ! J’éviterais toute chronique sur ce tome quand je commencerais la série x)

  2. Je n’ai pas encore commencé cette série, mais je note pour les spoilers 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *