Le panier du jour (51)

Panier du jour

Bonjour mes petits abricots secs ! (J’adore les abricots secs)

Cette semaine encore, ma PAL en a pris un sacré coup : un service presse, un cadeau, trois achats… Je crois qu’on peut la plaindre 🙂

Et nos yeux doivent accueillir l'auroreA paraitre le 16 janvier 2014
New-York, 1968. Pour Georgette George, la narratrice, l’entrée à l’Université est une véritable libération, presqu’un soulagement. Elle laisse derrière elle une petite ville ravagée par la crise économique, une mère envahissante, des hommes violents et une famille désunie. Sur le campus, sa colocataire, Ann Drayton, vient d’un tout autre horizon. Dès son plus jeune âge, elle a connu le luxe, les cours d’équitation, les voyages en Europe. Mais, tout comme Georgette, elle rejette son milieu d’origine, ses parents, son vrai prénom (Dooley qu’elle juge trop « sudiste » et « esclavagiste ») et son pays : « nous voulons que l’Amérique regarde ses crimes en face » explique-t-elle avec rage. Même cette colocation est le résultat de son engagement politique : Ann a demandé à vivre avec une étudiante issue d’un milieu modeste, bénéficiant d’une bourse. Entre les deux jeunes filles, c’est le début d’une amitié passionnée, placée sous le signe d’une influence mutuelle.

Miss-Peregrines-Home-for-Peculiar-ChildrenUne histoire merveilleusement étrange, émouvante et palpitante. Un roman fantastique qui fait réfléchir sur le nazisme, la persécution des juifs, l’enfermement et l’immortalité.

C’était le rêve d’un petit garçon du Midwest.
Ce rêve, trente ans plus tard, Jim Fergus l’a réalisé : cinq mois de chasse itinérante sur le continent nord-américain. 30 000 kilomètres, 24 États – du Maine au Montana, en passant par New York et la Floride –, avec son truck, son fusil et son chien Sweetzer, ainsi que tous les anonymes, écrivains et passionnés croisés au fil de la route.
Entre forêts, marais, diners et bivouacs, Jim Fergus nous entraîne dans une balade sauvage qui révèle « le vrai monde derrière l’Amérique »…

LE BAL DES POIGNARDS - Juliette BENZONI

Elle a dix-sept ans. Elle est encore plus belle que riche. Elle s’appelle Lorenza Davanzati, c’est une Médicis. Promise par son oncle, le Grand-duc Ferdinand, à Antoine de Sarrance, un proche d’Henri IV, elle doit remettre le roi dans de bonnes dispositions envers sa femme, la reine Marie. Mais quelqu’un a juré que quiconque épouserait Lorenza périrait. Au coeur des intrigues de la cour, elle déchaînera les passions alors que l’Histoire s’écrit dans le sang…

La très jeune Anne Elliot s’est laissé persuader de rompre ses fiançailles avec Frederick Wentworth, ce dernier n’étant ni assez riche ni assez titré. Il lui faudra traverser plus de sept années de douloureuse inexistence – long automne où elle pense à jamais rester enfermée – avant qu’une seconde chance lui soit offerte.

Et bien, voilà qui me donne de quoi voir venir pendant un bon moment 🙂
Je vous souhaite à tous un excellent dimanche <3

Pour marque-pages : Permaliens.

16 Commentaires

  1. Je plains grandement ta pile qui s’agrandit. Pauvre petite, je verse une petite larme pour elle 🙂
    Les deux premiers livres me tentent particulièrement. Le titre du premier Et nos yeux doivent accueillir l’aurore est très poétique. Je te souhaites de belles lectures 🙂

  2. De quoi te tenir bien occupée!!! Très bonnes lectures 🙂

  3. Je te souhaite de bonnes lectures ainsi que des joyeuses fêtes :)!

  4. Que de belles acquisitions !
    Persuasion <3 J'espère que tu l'apprécieras autant que moi ! Sinon, j'ai hâte de connaître ton avis sur le Juliette Benzoni qui me tente beaucoup, de même que Miss Peregrine
    Passe un bon week-end 🙂

    • Oh, j’en suis certaine ! Je n’ai encore jamais été déçue par Jane Austen, et je pense que celui-ci ne fera pas exception 😀 Merci Céline !

  5. Et bien, c’est encore un joli panier ! Que des lectures qui m’ont l’air prometteuses, notamment Persuasion 🙂

  6. Miss Peregrine me fait trop trop envie. Tu as de belles lectures à venir 🙂

  7. Je rejoins Herbe Folle : Persuasion est une excellente lecture, mon deuxième préféré de Jane Austen.
    Bonne semaine livresque !

  8. Tu aimes Jim Fergus ? Tu as lu Mille Femmes Blanches ? Mon dieu ce que j’ai pu pleurer à la fin de ce livre haha.
    Miss Peregrine il faudrait que je m’y mette depuis le temps que je l’ai acheté. En plus j’avais galéré pour me le trouver j’avais du aller à Lyon.

    Bisous encore une fois mon chat <3 Bientôt l'Imm de Noël :p

    • J’adore Jim Fergus, et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps en lisant Mille Femmes Blanches. Ce livre est juste… Wahou. Tu vois ce que je veux dire ? Il est surpuissant. J’adore cet auteur <3
      Bisous mon chaton chéri <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *