Le syndrome Copernic, Henri Loevenbruck

L’histoire : Un matin d’été ordinaire, trois bombes explosent dans une haute tour du quartier de la Défense. Toutes les personnes qui étaient entrées dans le gratte-ciel périssent dans l’effondrement. Toutes, sauf une. Vigo Ravel, quelques minutes avant l’attentat, a entendu des voix dans sa tête qui lui ordonnaient de fuir. Et il a survécu. Il comprend alors qu’il détient un secret qui pourrait changer la face du monde. Mais il ne suffit pas de connaître un secret, si grand soit-il. Encore faut-il en comprendre l’origine. Qui sont ces hommes qui le traquent ? Quelle énigme se cache derrière le Protocole 88 ? Que signifient les voix que lui seul semble pouvoir entendre ? Il est des mystères qui valent tous les sacrifices. Même celui de l’âme.

Mon avis : Bon. Qu’on se le dise : je suis en pleine panne livresque. J’aurais pu lire n’importe quoi après Le héros des siècles, rien ne serait passé. Et Le syndrome Copernic n’a pas fait exception : une semaine que je me le traine, me plongeant dedans à reculons et prenant le moindre prétexte pour ne pas lire. Autant vous dire que la PS3 a bien tourné ! Pour autant, je ne suis pas vraiment sure que la qualité du livre soit à remettre en cause : la preuve, Chéri avait beaucoup aimé (je lui fais entièrement confiance à ce propos.)(Jusqu’à ce qu’il déteste l’un des livres que je lui aurai conseillé.). Simplement, je n’ai pas DU TOUT réussi à entrer dedans. Mais alors PAS DU TOUT. Du coup, je n’ai presque rien à vous dire : quelle chronique écrire sur un livre face auquel vous êtes restée totalement extérieure ? Ce qui me frustre vraiment, c’est que j’aime beaucoup ce que fait Henri Loevenbruck, et que je m’attendais (plus ou moins, d’accord) à aimer ce thriller. D’ailleurs, je ne sais même pas pourquoi je vous parle de thriller, puisque je n’ai ressenti aucune intensité, aucun frémissement, pas la moindre petite chair de poule. Rien. Juste… Rien. Le néant. Le vide. Je ne saurais même pas vous faire un résumé potable, tant je n’en ai rien retenu. Je ne l’aurais pas lu que ce serait exactement pareil, en fait.
Pour autant, je ne peux pas le classer en déception, parce que cela n’en est pas une. Je vous le dis, je suis simplement restée neutre, extérieure. Pour le coup, je crois que nous tenons là un bon exemple d’une lecture parfaitement inutile ! Je n’ai pas aimé, je n’ai pas détesté, mais je n’ai pris aucun plaisir à lire et (pire !) me suis forcée pour le terminer. Une semaine de gâchée, en fait. Enfin, espérons qu’elle me servira de tremplin pour mieux rebondir et dépasser cette panne qui commence à me taper sur le système. C’est que j’ai une PAL à faire descendre, moi !

En bref, RIEN. Ma lecture fut très laborieuse, et je n’ai pas réussi à rentrer dans l’intrigue. Dommage, parce que le sujet était extrêmement prometteur. A retenter, quand cette vilaine panne sera passée !

  Laborieux
Pour marque-pages : Permaliens.

28 Commentaires

  1. C’est dur quand on reste complètement en dehors d’un livre. Cela m’est arrivé quelques fois et c’est toujours très très frustrant. J’espère que ça ira mieux avec ta prochaine lecture…

  2. Arf ! Dommage pour toi. Je verrais bien ce que ça donne pour moi quand je le lirai. J’espère que ça va mieux se passer avec « Avant toi ».

  3. Dommage ! J’espère que la panne livresque se termine. Ne laisse pas ta PAL abandonnée trop longtemps 😉

  4. J’aimerais beaucoup découvrir Henri Loevenbruck 🙂

  5. Dommage, la quatrième de couverture était prometteuse mais effectivement, si tu étais dans une panne livresque, difficile que ça passe!

  6. Dommage :/ On passe toutes à côté d’un livre à un moment donné ! J’espère que ta prochaine lecture stoppera cette vilaine panne livresque 🙂

  7. Ce roman ne me tente pas du tout, rien qu’à voir sa couverture… alors avec ton avis ^^
    Je vais passer mon tour. Bisous 🙂

  8. Ce roman ne me tente pas du tout, désolé 🙁
    Bisous <3
    J'espère que ta panne est résolue!

  9. Je n’ai pas entendu beaucoup de bien de ce Syndrome, en effet. Pour ma part, je préfère quand Loevenbruck écrit de la fantasy plutôt que des thrillers… Mais il est tellement sympathique ce monsieur, on est presque obligé de tenter :))

  10. Ça, ce sont des choses qui arrivent…Lors d’une panne livresque, le plus génial des bouquins me semble insipide. Moi, j’ai mes genres fétiches pour ce type de moment: souvent la romance d’ailleurs, ça m’aide à passer le cap, et comme ça je ne gâche pas un potentiel bon bouquin!!

    Mais la PS3 ça fait du bien aussi parfois!!

  11. Voilà tu as raison, et je pense que tu as mis le doigts sur le soucis, à cause de cette panne tu ne peut entrer dans l’univers proposé, et pire rester carrément extérieur à l’intrigue. Peut être que le livre n’était pas fait pour la période que tu traverse; et que si un jour tu le retente ce sera plus facile =) J’espère vraiment que tu vas te sortir de ce trou parce que ce n’est jamais agréable… Bisous ma poulette <3

  12. Même en te sachant en pleine panne littéraire, ton avis ne me rassure pas : j’ai toujours eu un peu peur de me lancer dans les livres de cet auteur… du coup, tu ne me rassures pas vraiment 😉

  13. Bon, et bien je passe mon chemin alors!!!

  14. Ping :C’est lundi, que lisez-vous ? (73) | Les lectures de Bouch'

  15. Ping :Bilan du mois de Novembre | Les lectures de Bouch'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *