Sur le fil de l’épée, Pamela Clare – Les Higlanders du nouveau monde #1

L’histoire : 1755, Anglais et Français s’affrontent pour la conquête des Amériques, embrigadant les tribus indiennes dans une guerre sanglante.
Exilé au Nouveau Monde, Iain MacKinnon hait le roi George et ses armées, mais il est enrôlé de force. Lui qui n’ambitionnait que d’être fermier, le voici soldat, semant l’horreur sur son passage. Un jour, contrevenant aux ordres, il sauve une jolie jeune femme que des Abémaqui s’apprêtaient à scalper. Elle dit s’appeler Annie Burns et, bien qu’elle soit écossaise, elle considère Iain comme un ennemi, car son clan a massacré ses proches.
Pourtant, aux confins de cette terre sauvage, elle va peu à peu accepter sa protection et plus encore, même si un secret infamant l’empêche de recevoir l’amour d’un homme…

Mon avis : Et bien, décidément, ce n’est pas l’inspiration qui m’étouffe, en ce moment ! Ma chronique sera courte, autant vous le dire tout de suite : cette romance, bien que m’ayant fait passer un bon moment, ne m’aura pas marquée plus que cela. Au point que je ne sais vraiment pas quoi vous dire à son propos !
C’est grâce à Belledenuit que j’ai découvert ce titre, et encore grâce à elle que j’ai pu le lire. Il y avait bien longtemps que je souhaitais rencontrer un highlander beau et fort, et l’occasion était trop belle pour que je la laisse passer. Je me suis donc emparé de ma liseuse pour commencer cette lecture… qui fut tout de même laborieuse : si je ne m’étais pas astreinte à me poser un après-midi entier pour lire ce premier tome, je pense que j’y serais encore, picorant de-ci de-là quelques pages.
Pourtant, l’intrigue avait tout pour être passionnante : un beau jeune homme enrôlé de force dans l’armée anglaise sur le nouveau continent, une jeune femme de bonne famille exilée pour avoir refusé les avances de son oncle, une rencontre pour le moins tumultueuse, une attraction irrésistible et des obstacles en veux-tu en voilà… De quoi nous faire dévorer ces quelques 400 pages ! Et pourtant, la sauce n’a pas pris. Et je suis bien incapable de vous dire pourquoi : j’ai passé un bon moment, mais… je me suis un peu ennuyée. Je n’ai pas lu avec avidité, mais plutôt avec détachement. Je ne me suis pas attaché aux personnages plus que cela, je n’ai pas bavé devant Iain MacKinnon ni frémit pour Annie. Je crois que cette romance n’était tout simplement pas faite pour moi, car je n’ai rien à lui reprocher : c’est bien écrit, loin d’être nian-nian, drôle, les personnages ne sont pas du tout clichés… Je pense plutôt être dans une phase « sans » : ma lecture actuelle a elle aussi beaucoup de mal à me passionner, bien qu’étant un roman de fantasy. Seraient-ce les prémices d’une panne livresque ? J’en ai bien peur…

En bref, une romance qui avait tout pour me plaire mais qui, malheureusement, m’a laissée relativement de marbre. Ce n’est pas une déception, mais je reste certaine que ce bon moment aurait pu être bien plus que cela si je n’avais pas été dans une phase non livresque :/

Un bon moment !
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *