Enders, Lissa Price

*** Je tiens à remercier Stéphane-Laure et la Collection R pour m’avoir permis de découvrir ce titre *** 

 
Traductrice : Cécile Ardilly
Premier tome : Starters

L’histoir
e : 

 MESSAGE SPÉCIAL DU PDG DE PRIME DESTINATIONS À L’ATTENTION DES STARTERS :
LA LOCATION DE VOS CORPS A ÉTÉ INTERROMPUE.
MAIS N’OUBLIEZ PAS,
JE CONTRÔLE TOUJOURS VOTRE ESPRIT.
Je peux voir à travers vos yeux.
Vous forcer à dire ce que je veux.
Vous pousser à entrer dans n’importe quel lieu.
Alors, juste un petit conseil : ne faites confiance à personne, même pas à vous-même !
VOTRE VIE M’APPARTIENT.
Callie, âgée de seize ans, vit dans un monde où une terrible catastrophe a tué tous ceux qui n’ont pu être vaccinés à temps. Seuls ont survécu les très jeunes, les Starters, ou les vieillards, les Enders. Tandis que ces derniers ne cessent d’accroître leur fortune, les plus jeunes sont la proie d’une pauvreté inextricable. La seule possibilité qu’ont les Starters pour gagner de l’argent est la Banque des Corps. Afin d’assurer leur survie, ils peuvent ainsi louer leur corps à des personnes âgées en quête d’une nouvelle jeunesse, grâce à un transfert d’esprit. Callie a réussi à stopper les agissements de cet institut sans scrupules. C’est alors qu’elle doit faire face à un plus grand danger : le Vieux, ce mystérieux PDG de la Banque des Corps, s’est enfui et en veut à sa vie. Au cours d’une traque sans pitié, elle réalise que le secret du Vieux est plus sombre encore que tout ce qu’elle imaginait. La clé de l’énigme est dissimulée dans son propre passé…

Mon avis
:
Souvenez-vous : j’avais adoré Starters. Ce premier tome n’avait pas été un coup de cœur, mais je n’en avais pas moins passé un très agréable moment. Et bien, Enders n’a fait que confirmer cette impression, et clôt d’une manière très satisfaisante cette duologie.
Nous retrouvons Callie, Tyler et Michael, tous les trois habitant désormais dans la maison de Helena. Alors qu’ils pensaient pouvoir vivre paisiblement, la menace du Vieux n’a jamais été aussi perceptible : il a trouvé le moyen de contrôler les Metals (= les porteurs de puce) et semble prêt à tout pour mettre la main sur la jeune fille. Alors qu’il la menace de s’en prendre à son frère et à Michael, Callie décide de lui accorder un rendez-vous… Qu’elle ne pourra honorer : elle se fait enlever en cours de route par un mystérieux Starter, Hyden… Qui est-il, que veut-il ? Callie ne tardera pas à le découvrir, avec tout ce que cela implique. Notre héroïne n’est pas au bout de ses surprises…
Si vous avez lu Starters, vous vous souviendrez sans peine de cette fin absolument insoutenable : toutes nos certitudes s’en trouvaient ébranlées, personne ne pouvait prévoir quoi que ce soit. Et bien, laissez moi vous dire que vous n’êtes pas au bout de vos peines ! Enders est une vraie petite bombe, parole de Bouch’. Je l’ai lu en l’espace d’une journée, captivée par la plume de Lissa Price. Les révélations vont bon train, on tombe des nues toutes les deux pages. Et on aime ça ! La trame est particulièrement captivante, et la tension monte crescendo. Je vous mets au défi de reposer, ne serait-ce qu’un instant, ce thriller dystopique tout bonnement haletant !
Côté personnages, nous retrouvons bien entendu Callie, Tyler et Michael, bien que le petit frère de Callie soit encore une fois assez absent. Il a cependant un rôle capital dans l’intrigue, puisque Callie n’a qu’une idée en tête : le protéger. Tout ce qu’elle entreprend est donc fait en son nom, pour lui. 
Michael, par contre, est bien plus présent : j’ai beaucoup aimé en apprendre plus sur lui, voir sa relation avec Callie se développer. Malgré tout, il reste en retrait par rapport à Hyden, le nouveau venu. Je ne peux pas trop vous en dire sur lui, de peur de vous dévoiler quelque chose de capital. Néanmoins, je l’ai trouvé particulièrement attachant, même si son personnage est extrêmement ambivalent. Tout comme Callie, on ne sait pas vraiment sur quel pied danser avec lui… Le triangle amoureux est donc bel est bien là, mais reste tout de même très effacé : on sent que ce n’est pas du tout le point central de l’intrigue, Lissa Price creusant bien davantage le côté « thriller » de son ouvrage. D’où la tension qui monte, monte… !
Nous retrouvons une Callie plus motivée que jamais à éradiquer définitivement la menace du Vieux. On la sent un peu perdue face à tous ces évènements, mais elle ne perd pas la tête une seconde et ne cesse de se battre pour les Starters, quitte à se mettre en danger. C’est une véritable battante, toujours prête à aller sur le front… Mon admiration pour elle, amorcée lors de ma lecture de Starters, n’a fait que se renforcer avec Enders.
Si j’ai ressenti un petit pincement au cœur en refermant Enders, je n’ai pas été frustrée : la fin de cette duologie, particulièrement surprenante, est adroitement tournée pour répondre à toutes nos interrogations. C’est une fin… sereine, dirais-je. Et totalement inédite, puisqu’on ne peut rien deviner avant d’avoir tourné la dernière page : Lissa Price nous fait tourner en bourrique plusieurs fois, jusqu’au dénouement ultime… Que l’on découvre avec un léger sourire aux lèvres, décidément conquis par cette duologie si prenante.

En bref, un second tome particulièrement prenant, qui n’épargne pas le lecteur un seul instant : les révélations pleuvent, et on tourne les pages à la vitesse de l’éclair… Laissez vous prendre au jeu, Callie n’a pas fini de vous étonner !

 
4/5 : on en redemande !
 
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *