Les vampires de Chicago, tome 2 – Chloé Neill

Eh, je vous vois venir avec vos grands sabots et vos regards scrutateurs ! Oui, je n’ai pas eu la force d’attendre bien longtemps avant de me ruer sur la suite des aventures de Merit et d’Ethan. Oui je fais passer en priorité les nouveaux arrivés dans ma PAL, plutôt que les bouquins y végétant depuis plusieurs années.  Oui je suis d’une faiblesse sans borne… Mais je ne suis pas la seule, n’est-ce pas Arcaalea-chérie ?

 


Traductrice : Sophie Bathélémy


L’hisoire : La cohabitation entre les humains et nous pourrait bien être rompue si on apprend l’existence des raves, ces orgies où les vampires regroupent des hommes pour s’offrir une beuverie. Bien que la plupart des vampires réprouvent ce comportement, un journaliste trouve là une occasion en or d’impressionner sa famille. C’est pourquoi mon Maître me demande de l’aide pour faciliter l’échange entre humains et vampires. Mais quelqu’un ne voit pas ça d’un bon œil. Quelqu’un qui nourrit une vieille rancune…
 
Mon avis : J’étais toute émoustillée à l’idée de retrouver les dialogues truculents entre Ethan et Merit (et la tension si particulière qui règne entre eux, je l’avoue), ce deuxième tome étant on ne peut plus parfait pour me détendre agréablement l’esprit après ma lecture de Lolita. Et bien, une fois encore, je n’ai pas été déçue ! J’ai littéralement dévoré ces quelques 470 pages, et j’aurais volontiers enchainé avec le troisième tome s’il avait été en ma possession. Une lacune d’autant plus frustrante que les tomes 4 et 5 me narguent du haut de ma bibliothèque… Je me serais ruée à la librairie la plus proche si Chéri avait daigné me laisser la voiture (c’est dans ces moments là que je regrette -un peu- de ne plus habiter en ville), c’est certain. Enfin, passons, et laissez-moi vous toucher deux mots à propos de ce deuxième tome. 
Nous retrouvons Merit, jeune vampire d’à peine deux mois, qui s’apprête à emménager pour de bon à la maison Cadogan. Une décision qu’elle a prise un peu à contrecœur, afin de mieux remplir son devoir de Sentinelle, mais qui implique une proximité avec son Seigneur et Maitre, Ethan Sullivan, dont elle se serait bien passée. Et, que cela soit clair entre nous : tant mieux pour le lecteur. Car, je dois vous dire qu’assister à ses efforts pour essayer de ne pas croiser le si séduisant Ethan, et la voir se débattre avec ses sentiments quand elle tombe -malheureusement- sur lui, c’est impayable. Ajoutez à cela une bonne dose de complots, de trahisons et d’anciennes amitiés qui refont surface, et vous aurez -en substance- la trame ce deuxième tome. Une trame qui m’a -vous l’aurez deviné- totalement conquise. 
J’ai trouvé ce deuxième tome plus accompli que le premier, Chloé Neill ne perdant pas de temps avec les fioritures et allant droit au but. L’action est bien présente, les rebondissements aussi, mais c’est bien évidemment sur l’évolution des relations entre les différents personnages qu’est mis l’accent. J’ai adoré entre apprendre plus sur chacun d’eux, même si Merit et Ethan restent au premier plan. Le couple formé par Mallory et Catcher a notamment ma préférence, même si Jeff, le métamorphe qui en pince pour Merit, reste mon petit chouchou. No comment sur Ethan et Merit, la tension sexuelle qui règne entre eux dès qu’ils se croisent du regard menaçant de me rendre folle. D’ailleurs, Mesda
mes, je me dois de vous dire que… Certaines scènes vous feront sans doute glapir de plaisir. 
La plume de Chloé Neill est toujours aussi agréable à lire (A noter : la traductrice n’est plus la même que pour le premier tome. Pour ma part, je n’ai absolument rien remarqué de différent, mais sait-on jamais…), j’ai véritablement passé un excellent moment. Elle distille savamment action, humour et sentiments (mais sans mièvrerie aucune, MERCI !), et le cocktail marche à merveille. Les personnages sont travaillés à souhait, les dialogues toujours aussi drôles, et l’intrigue de fond tient très bien la route. C’est donc un carton plein pour ce deuxième tome, et j’aurais volontiers passé mon après-midi complet à soupirer auprès du si sexy Ethan, si seulement j’en avais eu les moyens. J’ai conscience de vous donner là une chronique extrêmement laconique, et je vous prie de m’en excuser : je pourrais vous servir tout un flot de blablatages inutiles, mais j’en ai déjà trop fait. Tout ce que je peux vous dire, c’est que cette série sort décidément du sentier bien tracé qu’est la bit-lit et que, rien que pour ça, vous devriez l’essayer. Si en plus de cela, vous êtes sensibles au charme magnétique d’un beau blond musclé carrément Graouuu, sautez dessus 😉

En bref, un deuxième tome qui surpasse le premier et ne nous donne envie que d’une chose : lire la suite ! 

« – Menteuse, affirma-t-il en fermant les yeux et approchant sa bouche de la mienne.
A peine nos lèvres s’étaient-elles rencontrées qu’une voix rompit le silence.
– Est-ce que tu pourrais arrêter de peloter ma Sentinelle ? »

 
On en redemande !

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *