Une rose en hiver, Kathleen E. Woodiwiss

J’ai trouvé qu’il était temps de vous présenter l’un des mes plus gros « kiffs » en matière de romance. Le bouquin que j’ai découvert à 14 ans, relu à 15, 16, 17, 18… 21 ans, sans jamais m’en lasser, en ressentant toujours autant de frissons. Cette romance, c’est avant tout le symbole de la connivence qui règne entre ma sœurette et moi. C’est elle qui me l’a faite découvrir (après en avoir injustement dépossédée ma mère… Maman, si tu passes par ici…) et, depuis, ce débris n’a cessé de faire des allers-retours entre nos deux paires de mimines.J’ai nommé…
L’histoire : Erienne Fleming est la fille du maire d’une petite ville d’Angleterre. Depuis que sa mère est décédée, elle vit entourée de son père et de son frère, deux hommes accros au jeu et à l’alcool. Quand son frère revient à la maison blessé, ayant perdu un duel qu’il avait lui-même provoqué, Erienne ne sait plus qui maudire : son père pour sa propension à dilapider tout l’argent du ménage aux cartes, son frère pour sa stupidité, ou ce Christopher Seton, ce fameux Yankee ayant insulté son père de tricheur et par la faute duquel Farrell a perdu l’usage d’un de ses bras. Ce même Christopher Seton entre les bras duquel, à la suite d’un malentendu, la jeune femme s’est retrouvée un bref instant. Un bref instant qui a pourtant suffit à son père pour trouver la solution à ses problèmes financiers : refusant l’accord proposé par Christopher, Avery Fleming décide de proposer sa fille aux enchères. Le plus offrant remportera ainsi une jeune fille belle comme le jour, mais diablement opposée aux projets de son père. Et pourtant, lorsque Lord Saxton, un homme mystérieux au corps difforme et au visage perpétuellement masqué, remporte la vente, Erienne n’a d’autre choix que de le suivre…

Mon avis : Hiii, je ne me suis toujours pas remise de cette énième relecture. Je ne sais pas ce que roman a de si particulier mais… Il me souffle à chaque fois ! 
Erienne est une jeune fille simple, que la vie n’a pas épargnée. Entre son père, qui est véritablement abject, et son frère qui, depuis qu’il a perdu l’usage de son bras droit, n’est plus que l’ombre de lui-même, la jeune femme doit tout assumer seule. Elle qui rêvait d’un mariage d’amour avec un homme qui lui plairait, elle se voit contrainte de rencontrer tour à tour tous les prétendants sélectionnés par son père… Avec pour seul critère une bourse bien remplie. Autant dire qu’ils sont tous très loin de l’apollon qu’elle voyait en rêves. Alors, imaginez un peu sa réaction quand elle apprend que son père a décidé de la vendre aux enchères… Et qu’elle est trop fière pour accepter la proposition du beau Christopher, qui ne veut pourtant que ça, lui, l’épouser. 
Erienne est une jeune femme déterminée et courageuse, mais aussi têtue, fière et obstinée. Christopher est prétentieux, charmeur, impertinent et diablement sexy. Lord Saxton est mystérieux, effrayant, attentionné, doux et terriblement protecteur. Autant vous dire que, parmi nos trois personnages principaux, mon cœur balance. Leur trio est tout ce qu’il y a de plus atypique,ce qui donne du poids au roman. L’intrigue qui se met en place, même si l’on peut en deviner les contours, est loin d’être aussi simpliste que dans nombre de romances contemporaines. Je ne peux pas affirmer à 100 % que vous serez surpris par le dénouement, mais je le pense fortement. Et puis, le couple Erienne-Christopher, quoi ! J’admets que leurs personnages sont bourrés de clichés, mais qu’est ce qu’ils sont attachants !
J’en suis peut-être à ma dixième relecture, cela ne m’a pas empêchée d’être captivée dès les premières lignes : le style de l’auteur reste simple, mais je trouve ce roman bien écrit, et Kathleen E. Woodiwiss sait comment attacher son lecteur. Alors, si vous souhaitez passer un bon moment sans vous prendre la tête, si vous aimez les belles histoires d’amour qui finissent bien, si vous êtes fleur-bleue ou si vous aimez les beaux garçons du XVIIIe siècle… N’hésitez plus !

En bref, une chronique courte pour une romance qui n’a pas besoin d’être vendue, tant le cocktail préparée par l’auteure est détonnant.

5/5 : Coup de coeur !
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *