Charley Davidson T.1, Darynda Jones

Le problème avec les LC, c’est que plus on en fait, plus on a envie d’en faire. du coup, je n’ai pas pu résister le voyant que le tome 1 de Charley Davidson était en LC pour le mois de novembre sur le forum Club de Lecture. Ni une, ni deux, je n’ai pas eu le temps de dire Ouf ! qu’il était déjà dans ma PAL.


Le résumé : « Charley Davidson est détective privée et faucheuse. Son boulot consiste à convaincre les morts « d’aller vers la lumière ». Mais ce n’est pas toujours si simple : parfois Charley doit les aider à accomplir quelque chose avant qu’ils acceptent de s’en aller, comme retrouver l’assassin de ces trois avocats. Ce qui ne serait pas un problème si Charley ne passait pas son temps à faire des rêves érotiques provoqués par une entité qui la suit depuis toujours… Or, il se pourrait que l’homme de ses rêves ne soit pas mort. Il pourrait même être tout à fait autre chose… »

Mon avis : Oui, je sais, je ne vous ai pas concocté, contrairement à d’habitude, un petit résumé made in Bouch’. Une raison très simple à cela, qui risque de vous étonner (j’en suis la plus bluffée moi-même) : je n’ai pas accroché. Vraiment pas. Enfin, entendons-le bien : j’ai ri et tout et tout, j’ai même trouvé Charley attachante, mais je n’ai pas réussi une seule seconde à me plonger dans l’histoire. Et je ne pense pas que le livre en lui-même soit à remettre en question, mais je pense que je ne l’ai pas lu au bon moment. Ou peut-être ai-je voulu trop rapidement passer à autre chose après No et moi, sabotant ainsi ma lecture. Le fait est que je me suis ennuyée. Je n’ai pas compris où tout cela allait en venir, je n’ai pas été particulièrement impatiente d’en arriver au dénouement, je me suis plutôt plongée dans ce premier tome avec réticence. Et pourtant, au départ, j’étais pleine de bonne volonté ! Mais, que voulez-vous, le charme de Charley n’a pas eu d’effets sur moi. Enfin, que dis-je : ce n’est pas qu’il n’a pas eu d’effets sur moi, mais plutôt par intermittences. Et les moments où je n’étais pas dedans, quel calvaire… 
J’ai mis longtemps à me décider à écrire cette chronique, puisque je l’ai fini jeudi ou vendredi dernier. Mais… le pire c’est que je n’ai rien à lui reprocher !! Je n’étais juste pas dedans, donc impossible d’apprécier quoi que ce soit. Comment voulez-vous écrire quelque chose de constructif avec ça ! Autant brasser du vent, cela reviendra au même. Si je devais n’utiliser qu’un seul adjectif pour décrire cette lecture, je choisirai sans aucun doute « frustrante« . Voilà, tout est dit. 
Concernant l’histoire en tant que telle… A part le personnage haut en couleurs de Charley, je ne lui ai pas trouvé d’intérêt particulier. J’ai trouvé le tout un peu gros, les évènements s’enchainent à la brouillonne. L’humour est là pour rehausser le tout, et heureusement, puisque c’est ce qui a sauvé ma lecture de l’abandon. 
Je m’arrêterai là, tout simplement parce que je ne pense pas que cela vaille le coup de poursuivre. Il m’arrive rarement d’être déçue par un livre, mais là… Impossible de se voiler la face.

En bref, un petit flop pour moi, mais un livre à retenter. Ce n’était tout simplement pas le bon moment…

 2/5 : Laborieux…


Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *