Top Ten Tuesday (20)

C’est mardi, l’heure du TTT hebdomadaire ! Rendez-vous créé par The Boke and the Bookish, celui-ci fut repris en français par Iani. Le principe est simple : proposer notre top 10 des livres pour un thème prédéfini.
 
Top-Ten.jpg

Le thème de cette semaine :
 
Les 10 livres imposés au collège/lycée/université :
1. Germinal, Emile Zola : je commence par LE point noir de ces lectures imposées. Alors en classe de troisième et déjà grande lectrice, ces lectures « scolaires » ne me posaient pas de problèmes. Mais QUI a eu l’idée de proposer à des ados (qui n’en ont strictement rien à faire de ce qui se passe dans les mines, et préfèrent se remaquiller le bout du nez ou se balancer des boulettes de papier) une version abrégée ? « Textes choisis », qu’ils disaient ! D’une, le bouquin en lui-même n’est pas folichon-folichon, mais si en plus tu n’y comprends rien parce que les textes n’ont aucun rapport les uns avec les autres… J’abandonne !
 
2. Un sac de bille, Joseph Joffo : je vous avoue, je n’ai qu’un souvenir vague de ce livre, même s’il m’avait beaucoup plu. C’est déjà ça !
 
3. James et la grosse pêche, Roald Dahl : décidément, il se retrouve dans tous mes tops celui-ci ! Je crois que je l’ai lu en sixième. Pour quel cours, allez savoir. Mais, au moins, on s’était fait plaisir !
 
4. La mort n’est pas une fin,  Agatha Christie : j’ai dû le relire une bonne dizaine de fois après l’avoir étudié en classe <3
 
5. Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos : lu et adoré en dehors des cours, imaginez ma joie quand j’ai su qu’il allait être au programme pour mon cours de littérature en terminale. Et ça paye : 19 au bac !
 
6. Le port intérieur, Antoine Volodine : bon, ce n’était pas une lecture imposée à proprement parler, mais fortement conseillée. Et l’université a ça de bien que de nous faire découvrir des auteurs que l’on ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam. Mais… Flop total avec celui-ci : l’auteur ne finit pas ses phrases. Exemple : « Pour que Breughel ». Alors, un abandon, c’est sûr, mais de gros fous rires !
7. Ravage, René Barjavel : quel bon souvenir, celui-ci ! Je m’y replongerai bien, d’ailleurs…
8. Le chien des Baskervilles, Arthur Conan Doyle :  c’était en sixième, je crois. Comme quoi, mon goût pour la lecture fut en partie permis par d’excellentes profs de français, nous proposant d’excellents livres !
 
 9. Les Exclus, Elfriede Jelinek :  seconde année de DUT. Horrible.

  10. Le portrait de Dorian Gray, Oscar Wilde :  seconde année de DUT. Génialissime !
 
Mais j’en oublie un super important, que vous avez certainement rencontré !
RATUS !

Sur ce 🙂 
Bon mardi à tous !


Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *