Le Trône de Fer, Intégrale 1, George R.R. Martin

Par où commencer ? J’en perds mes mots ! Je ne connaissais pas cette série (comme bon nombre de références en matière de fantasy) avant de faire mon DUT. Au début, rien. Puis tout le monde s’est mis à en parler en même temps ! La chose  a donc commencé à éveiller mon intérêt (remarquez que je suis beaucoup plus encline à me précipiter sur un livre quand on en parle sur la blogo que lorsqu’il s’agit de mes pairs… A méditer !), suffisament en tout cas pour que je m’arrête devant à la Fnac du coin… Et que je reparte avec. Mais combien de mois restera t-il coincé dans ma bibliothèque ? 5, 6, 7 ? Jusqu’au jour où, je me dis que, tiens, ça me plairais bien de me plonger dans un pavé pareil…
 
 
L’histoire : Le jeu des trônes… tout le monde y participe, chacun y risque quelque chose… Telle est la dure loi qui régit le royaume des sept Couronnes, depuis des temps immémoriaux. Quinze ans auparavant, Robert Baratheon s’est emparé du Trône de Fer, au coeur du donjon rouge, proclamé ainsi roi des sept. Aidé par son ami Eddard Stark, régent de Winterfell, citadelle du Nord, il a démi de ses fonctions le roi fou, Aerys Targaryen, laissant orphelins ses deux plus jeunes enfants, Viserys et Daenerys.  Pour autant, la partie n’est pas gagnée : des complots se trâment, des alliances se font et se défont, les grandes familles se font la cour et se poignardent gentiment dans le dos… Quand Robert vient chercher son vieil ami dans les confins isolés du Nord pour en faire son bras droit, Eddard Stark peine à imaginer les dangers qui le menacent, bien qu’il rechigne grandement à abandonner sa femme et ses enfants. Mais le devoir l’appel : il ira siéger aux côtés du Trône de fer, quitte à payer son honneur de sa vie…
 
Mon avis :
/! COUP DE COEUR /!
 
Que dire ? Dès la première page, j’ai été happée par l’univers créé par George Martin. Je n’ai pas pu me détacher une seule seconde de cette lecture. J’étais au travail ? J’y pensais. Je dormais ? J’en rêvais. Le reste du temps, j’étais claquemurée dans un silence impénétrable, les yeux rivés sur les pages, mon coeur palpitant au gré de ma lecture. Je n’avais pas ressenti une telle addiction depuis que j’ai arrêté de jouer à World of Warcraft. J’attendais beaucoup de cette lecture et n’ai absolument pas été déçue, bien au contraire. Dès le début, j’ai été charmée par la richesse du vocabulaire utilisé par l’auteur. Combien d’auteurs peuvent aujourd’hui se vanter d’utiliser si bien leur langue ? Et ce style ! Charmée, vous dis-je. Enchantée, même. Les phrases sont aériennes, délicieuses à lire, tout à fait en accord avec le récit qu’elles nous content. Enfin un roman de fantasy qui ne se piège pas en utilisant un vocabulaire complètement décalé par rapport à ce qu’il met en scène ! De même, j’ai grandement apprécié cette profusion de personnages, ce foisonnement de détails. Qu’importe si l’on se perd parfois, on fini toujours par s’y retrouver.
Côté personnages justement, j’ai bien sûr eu mes chouchous : Eddard Stark d’abord. Aaah, je me suis pâmée devant les pages pour ses beaux yeux ! Que ne puis-je prendre la place de Catelyn, sa femme ! Enfin, je me console : je l’ai imaginé sous les traits du chéri, avec vingt ans de plus. J’ai également beaucoup apprécié son fils, Jon Snow (Snow pour bâtard) et sa fille, Arya. Lui, ne trouvant pas sa place en raison de son sang et elle, ne la trouvant pas non plus en raison de son caractère. Deux personnalités bien différentes mais que tout rapproche. Enfin, je me suis régalée avec les passages concernant Tyrion Lannister. Dernier fils de Tywin Lannister, frère de la Reine Cersei et du Régicide Jaime, Tyrion est la tare de la famille : il est nain. Surnommé le Lutin, le Nabot, rejeté par son père, il a acquis un cynisme à toute épreuve. Extrêmement intelligent, ses discours sont une merveille à lire. Si les trois premiers peuvent sans grande peine être catalogués parmi les « gentils », le statut de Tyrion est plus flou, ce qui le rend si attachant. On le déteste par moment pour l’aimer l’instant suivant, sans parvenir à l’oublier une seconde. Parmi la multitude de personnages à l’oeuvre dans ce livre, ces quatre là m’ont donc particulièrement plu. Mais aucun des autres ne m’a laissée froide. J’en ai haï certains durant tout le long de ma lecture (Jaime et Cersei pour commencer : ils sont absolument imbuvables, voire infects), aimé d’autres par moment pour les délaisser l’instant d’après : c’est la cas pour Catelyn, qui m’a beaucoup tapé sur le système, mais également de Sansa, sa fille. Je ne suis pas du tout sensible à ses jérémiades de petite princesse gâtée ! Quoique, la fin de cette intégrale me laisse à penser que la suite devrait changer la donne… Je m’arrête là pour ne pas vous noyer sous une profusion de noms.
Côté narration, je n’ai là non plus rien à redire : On passe d’un personnage à l’autre, l’histoire se déroulant alors selon différents points de vue : celui d’Eddard, de ses fils Jon et Bran, de sa femme Catelyn, de leurs filles Sansa et Arya, de Tyrion, de Daenerys… Nous pouvons cependant remarqué que la famille Stark est ici mise à l’honneur. Daenerys, fille du dernier Dragon et ancien roi des sept, est quant à elle mise quelque peu à part puisque en dehors du royaume des sept. Elle n’en constitue pas moins un personnage extrêmement important, et l’on sent bien que sa mise à l’écart ne va pas durer bien longtemps.
Je ne passerais que superficiellemnt sur ce qui concerne l’intrigue : très dense, je ne me sens pas de vous en
faire un topo détaillé. Je peux néanmoins vous dire que c’est un véritable régal à suivre. Nous allons de rebondissement en rebondissement, traversant le royaume en tournant une page. La narration est en cela assez frustrante, puisque tous les personnages ne se trouvent pas au même endroit, et ne content donc pas la même chose. On est à la cour avec Eddard quand on passe de l’autre côté du mur avec Jon. Et ne parlons pas de Daenerys qui, elle, n’est même pas sur le continent… Une frustration donc, qui engendre une certaine fureur de lire : George R.R. Martin sait comment s’attacher son lectorat !
Vous l’aurez compris, j’ai passé un excellent moment. Ce qui explique ma réticence à entamer une nouvelle lecture : j’étais tellement bien, moi, dans le royaume des sept couronnes ! Quoiqu’il en soit, je suis heureuse de ne pas avoir découvert cette série avant : nul besoin d’attendre la sortie du prochain tome ! Cette intégrale rassemblant vraisemblablement les deux premiers tomes, je pense également m’engager dans le visionnage de la première saison de la série du même nom… Pour ce qui est de la poursuite de ma lecture, nul doute que je me procurerai rapidement la seconde intégrale : la fin était si insoutenable que je ne pense pas pouvoir attendre bien longtemps !
 
En bref, si vous êtes amateurs d’épopées fantastiques, si vous aimez les univers prenants et addictifs, si vous aimez les plumes de talent, n’hésitez pas une seule seconde : ce début de série est magistral !

5/5 : Coup de coeur !

 

Pour marque-pages : Permaliens.

15 Commentaires

  1. Ton commentaire décrit exactement ce que j'ai ressenti pendant ma lecture ! Ce livre est GENIAL. Comme je viens d'attaquer l'intégrale II, je me suis entièrement retrouvée dans cette phrase : "J'étais au travail ? J'y pensais. Je dormais ? J'en rêvais. Le reste du temps, j'étais claquemurée dans un silence impénétrable, les yeux rivés sur les pages, mon coeur palpitant au gré de ma lecture"Et puis celle-là aussi : "j'ai bien sûr eu mes chouchous : Eddard Stark d'abord. Aaah, je me suis pâmée devant les pages pour ses beaux yeux ! Que ne puis-je prendre la place de Catelyn, sa femme !" Tellement vrai ! Est-ce que tu as vu la série télévisée ? Avant j'étais à fond sur Ned, et puis quand j'ai vu à quel point Jon étais canon … j'ai changé de chouchou =p

  2. Noon, je n'ai pas encore vu la série… J'espère que le père Noël pourra remédier à cela ^^ Mais j'ai tellement HÂTE de me plonger dans le second tome, pour retrouver cette atmosphère si génialissime !!!

  3. (Je voudrais pas spoiler, mais le tome 2 est top en plus o/)

  4. C'est ce qu'on m'a dit !!! Que j'ai hâte !!!!

  5. J'ai eu aussi beaucoup de mal à devoir m'arrêter seulement là: à la fin de cette première intégrale. J'étais tellement bien "dedans aussi". Par contre, à l'inverse j'ai mis une centaine de pages pour m'y retrouver et réussir à être à fond dedans ^^.

  6. C'est fou, je suis comme un poisson dans l'eau avec cette série 😀

  7. Ping :Top Ten Tuesday (54) | Les lectures de Bouch'

  8. Quelle belle chronique, tu décris si bien tes sentiments !
    Ce livre est une pure merveille, et la série TV est très réussie également ^^.
    J’ai hâte de commencer la seconde intégrale :).

  9. Ping :Le trône de fer (intégrale 4), George R.R. Martin | Les lectures de Bouch'

  10. Whaouw tu es vraiment convaincante !!!

  11. Ping :La marque, Jacqueline Carey (Kushiel #1) -

  12. Mon p’tit bouchon, j’ai besoin de tes lumières…
    J’ai les 3 intégrales qui m’attendent bien sagement… mais j’ai aussi envie de voir la série, dont j’entends beaucoup (trop) parler !!
    A ton avis, il vaut mieux commencer par quoi ?

    • Bouchon des bois

      Tu devrais commencer par les romans, je pense 😉 Si tu commences par la série, j’ai peur que tu ne trouves les intégrales trop longues, alors qu’elles sont dix fois mieux que la série 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *